Cinema
[Deauville 2021] Le festival du cinéma américain démarre sous le soleil

[Deauville 2021] Le festival du cinéma américain démarre sous le soleil

04 septembre 2021 | PAR Alice Martinot-Lagarde

Comme chaque année, le beau monde du cinéma se retrouve sur les planches de Deauville pour célébrer le cinéma avec chic et vue sur mer. La 47e édition a débuté sous le soleil vendredi 3 septembre avec un jury flamboyant sur tapis rouge et la présentation de Stillwater de Tom McCarthy. 

Pendant 10 jours, Deauville s’anime pour mettre en lumière le cinéma américain et se retrouver autour de l’amour du grand écran. Illustrée du baiser de Steve McQueen et Faye Dunaway dans L’affaire Thomas Crown (1968), l’affiche de cette 47e édition annonce le ton d’un festival voulu sous le signe de l’union et de la passion.

Le jury a fait son entrée vendredi soir sur le tapis rouge. Présidé cette année par Charlotte Gainsbourg, elle est entourée des réalisateurs Bertrand Bonello et Mikhaël Hers, de la romancière Delphine de Vigan, des comédiennes Garance Marillier et Fatou N’Diaye, de la scénariste Marcia Romano, du comédien et réalisateur Denis Podalydès et du musicien SebastiAn, pour remettre le palmarès à la fin du festival. 

Ils départageront 13 films, dont les plus attendus Blue Bayou de Justin Chon et Red Rocket de Sean Baker, mais aussi Pig de Michael Saronoski, The Last Son de Tim Sutton et Pleasure de Ninja Thyberg. Catch the Fair One de Josef Kubota Wladyka, Down with the King de Diego Ongaro, John and the Hole de Pascual Sisto, La Proie d’une ombre de David Bruckner, Potato Deams of America de Wes Hurley, The Novice de Lauren Hadaway, We Are Living Things d’Antonio Tibaldi et We Burn like This d’Alana Waksman viennent compléter la sélection des films en compétition. 

La comédienne Clémence Poésy préside pour cette 47e édition le jury de la révélation composé du comédien Kacey Mottet Klein, du rappeur Lomepal et des comédiennes India Hair et Céleste Brunnquell. Ils remettront le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation à l’issue du Festival samedi 11 septembre. 

Parmi les personnalités très attendues, Johnny Depp vient présenter son dernier film City of Lies de Brad Furman, tandis qu’Oliver Stone inaugurera sa cabine sur les planches de la plage de Deauville après la projection de son documentaire JFK L’enquête. La catégorie Premières promet d’autres de grosses affiches avec notamment le fameux Dune de Denis Villeneuve ou encore Flag Day de Sean Penn, dont la fille Dylan Penn recevra le prix du Nouvel Hollywood qui récompense les jeunes personnalités émergentes du cinéma américain.

Comme l’an dernier, l’association avec le Festival de Cannes assure également une belle programmation avec entre autres Compartiment n°6 de Juho Kuosmanen, La Fracture de Catherine Corsini, ou encore Un Héros D’Asghar Farhadi.

 

47e édition du Festival du film américain de Deauville, du 3 au 12 septembre. Plus d’informations ici

 

Visuel © Olivier Vigerie

La playlist quasiment tropicale
[Festival de Deauville 2021] « Pleasure » de Ninja Thyberg : Une virtuose tragédie dans l’industrie porno américaine
Alice Martinot-Lagarde

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture