Théâtre

Avignon OFF, notre guide 2019

Avignon OFF, notre guide 2019

05 juillet 2019 | PAR David Rofé-Sarfati

Le Off d’Avignon débute aujourd’hui, vendredi 5 juillet. Avignon vieille ville se transforme en une ville théâtre autour du Festival In et de l’agitation désordonnée du OFF qui propose cette année pas moins de 1592 pièces dont 1134 créations. Il est agréable de se perdre dans cette profusion de spectacles vivants qui réserve au festivalier des bonnes et moins bonnes surprises. Pour vous aider à repérer les pépites, nous avons la liste des nôtres sous la forme d’un tour d’horizon des spectacles rangés déjà vus ou très attendus.

 

Les déjà-vu :

La Légende de Bornéo, au Théâtre des Carmes à 20H35

Le truculent collectif l’Avantage du doute joue la mise en abîme en présentant sa pièce foutraque sur les affres du travail dans la jungle du OFF. Hystérie au desk du pôle emploi et vie intime des chimpanzés. Cette bombe découverte il y a déjà longtemps au théâtre de la Bastille est à voir absolument. ( notre article)

Les Gens qui dansent – Du 10 au 20 à 15H30 aux Hivernales

Un boys band signé Naïf Production utilise le hip hop et les acrobaties comme matériau à la danse contemporaine. Jubilatoire ! ( Notre article)

Six succès parisiens s’affichent au OFF pour des séances de rattrapages:

Le souper avec les Mesguich père et fils, de Jean-Claude Brisville à 19h30 aux GÉMEAUX, une leçon d’histoire divinement jouée;

Le portrait de Dorian Gray d’Oscar WILDE, de Thomas Le Douarec à 15h00 à la CONDITION DES SOIES, Le Douarec dans ses œuvres pour la déjà cinquième année;

Adieu Monsieur Haffman de Jean-Philippe Daguerre à 10h10 au ROI RENE ;

La Machine de Turing, de et avec Benoit Solès, le succès parisien des Molière 2019  à 10h10 à l’ ACTUEL;

Trahisons de Harold Pinter  à 19h40 au BUFFON.

Ajoutons la performance (depuis 2013) de Antoine Robinet dans Journal d’un fou de Nicolaï Gogol à 10h50 au CABESTAN et celle de Cecile Morel dans Molly B, d’après James Joyce à 16h30 au LILA’S. 

Le OFF sera aussi l’occasion de découvrir des pièces qui nous ont enthousiasmés:  

Les Imposteurs d’Alexandre Koutchevsky, performance affable participative et nostalgique,  à 10h45 au 11 • GILGAMESH BELLEVILLE (notre article)

Espace Vital (LEBENSRAUM) de l’américain Israel HOROVITZ, l’auteur sera présent en Avignon cette année, à 12h40 à PRÉSENCE PASTEUR (notre article

Mlle Camille Claudel  : Un moment fort, placé sous le signe de l’émotion et de la passion. du 5 au 28 juillet – relâche les 8, 15, 22 juillet à 17h10 au Théâtre de l’ATELIER FLORENTIN (notre article)

Le roi nu de Evguéni Schwartz, une comédie ballet sous chapiteau pour un après-midi d’émerveillement et de dépaysement, du 6 au 21 juillet – relâche les 8, 15 juillet, à 17h00 à l’ÎLOT CHAPITEAUX.

Le Fantôme de Mme Muir, D’après R.A. DICK, la pièce belle et envoûtante revient en Avignon, elle est une expérience forte, à 12h05, à l’ESPACE ROSEAU TEINTURIERS

J’ai rencontré Dieu sur Facebook de Ahmed Madani, à 11h50 au 11 • GILGAMESH BELLEVILLE, certainement la seule pièce à voir sur le sujet de la radicalisation sans démonstration et doctrine. 

Gardiennes de Fanny Cabon à 20h00 au 3 SOLEILS, un one woman show bouleversant.

Last but not least, ajoutons trois créations incontournables

Les émigrés de Slawomir Mrozek à 21h15 à la REINE BLANCHE

Désintégration  de Ahmed Djouder du 5 au 25 juillet – relâche les 11, 18 juillet, à 14h05 à la MANUFACTURE 

Macbeth de William Shakespeare, Anthony Magnier, avec William Mesguich dans le rôle titre, inoubliable, du 5 au 28 juillet à 17h50 au GÉMEAUX 

 

A ces créations du OFF s’ajoutent les très attendus:

La dernière Bande de Samuel Beckett avec l’immense Denis Lavant à 21h30 aux HALLES, et Déglutis, le nouveau Andréa Bescond et Éric Métayer après les Chatouilles, du 5 au 28 juillet – relâche les 9, 16, 23 juillet  à 22h30 au BALCON.

Simon Tanguy, Inging, au Théâtre de l’Oulle

Simon Tanguy, danseur génial dont on vous a souvent parlé ici et , prend ses quartiers d’été à Avignon et s’installe au Off. Il joue Inging, un solo, pendant trois semaines au Théâtre de l’Oulle du 5 au 28 juillet 2019 à 11h20. ( Lire notre interview)

Éric Arnal-Burtschy, Deep are the Woods

Deep are the Woods est un spectacle immersif dont l’interprète est la lumière. Elle enveloppe, caresse, son mouvement donne corps au vide, l’habitant d’une présence intangible. C’est une cathédrale sans murs dont on n’aurait gardé que la vibration intérieure, une invitation à prolonger par l’immatériel notre perception du monde. du 4 au 19 juillet de 11 h à 20 h à Ardemone ( Ancien Grenier à Sel)

 

Visuel : Affiche officielle du OFF 2019

 

 

 

 

Avignon OFF, une magnifique Martha dans « Qui a peur de Virginia Woolf »
L’agenda du week-end du 5 juillet
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *