Musique

Playlist de la semaine (128)

Playlist de la semaine (128)

29 août 2015 | PAR Bastien Stisi

Un nouveau clip pour Feu ! Chatterton, un autre, aussi, pour Radio Elvis, le retour discographique du leader d’Animal Collective..la playlist de la semaine, rendez-vous hebdo confectionné par Toute La Culture, rien que pour vos oreilles et pour vos tympans exigeants :

1. Feu ! Chatterton, « Boeing »

Dans la lignée de « La Malinche », plus que dans celle de « Côte Concorde » (c’est-à-dire que l’on joue davantage sur le côté « pop » que sur le côté « chanson ») Feu ! Chatterton introduit son premier album studio Ici le Jour (a tout enseveli), qui sortira le 16 octobre chez Barclay, via un single (« Boeing ») oisif accompagné par un clip plein d’oiseaux. Indiscutablement prévu pour les ondes, le morceau, et tous ceux qui l’accompagneront dans deux mois, devront confirmer les (très grandes) attentes qui entourent un album que l’on avait placé, en tout début d’année, tout en haut de nos beaux espoirs français de l’année à venir.

2. Django Django, « Pause Repeat »

Après « First Light », « Beginning To Fade » et « Reflections », Django Djanho, groupe moderne par excellence, fait paraître avec la vidéo de « Pause Repeat » le quatrième clip émanant de son deuxième album Born Under Saturn. Réalisé en stop motion et en duo par Jimmy Nixon (le bassiste du groupe) et par Dan Brereton (illustrateur et scénariste de comics), le clip joue sur les formes (le rond surtout, via un ballon de basket, une sucette, un quartier de pamplemousse) et les matières (un « vrai clip de graphiste », diront certains…), et permet à chacun de se rappeler que le groupe écossais sera de nouveau de passage, après plusieurs dates déjà convaincantes (au We Love Green ou au Fnac Live), sur la scène du Casino de Paris le 24 septembre prochain.

3. Panda Bear, « No Mans Land »

Toujours aussi productif, Panda Bear (aka Noah Lennox, l’émérite fondateur d’Animal Collective) sortira le 13 novembre prochain un nouvel EP, Crosswords, quelques mois à peine après la sortie de son dernier album Panda Bear Meets the Grim Reaper, hautement vénéneux quoique légèrement plus pop que dans le passé. Sorti une nouvelle fois chez Domino Records, le disque, porté par le premier extrait « No Mands Land », paraît décidé à poursuivre le chemin (sinueux) envisagé ces derniers mois, et fusionne boucles entremêlées et voix grabataires et euphoriques au service d’un instant forcément toxique.

4. Courtney Barnett, « Nobody Really Cares If You Don’t Go To The Party »

Toujours aussi barrée, dans les paroles (celles de son nouveau single « Nobody Really Cares If You Don’t Go To The Party ») comme dans ses actes (ce concert sauvage et surprise qui fait office de clip, tourné dans le quartier londonien de Camden), Courtney Barnett surfe sur le succès certain de son premier album, drôle, grunge et percutant (son titre, Sometimes I sit and think and sometimes I just sit, suffit à résumer le décalage de son contenu), et annonce une date française, le 5 décembre à La Gaîté Lyrique. Une party à laquelle, et contrairement à ce qui est narré dans le morceau en question, on sera bien nombreux à vouloir assister…

5. Radio Elvis, « Elle partira comme elle est venue »

Réalisé par Nicolas Despis (c’est lui qui avait déjà réalisé la belle pochette du premier EP du trio), Radio Elvis livre un clip en noir et blanc avec icône féminine tournant au milieu d’un arbre au beau milieu de la Californie. Simple et limpide comme les paroles d’une comptine réaliste quoique déplorée. La vidéo est celle d’« Elle partira comme elle est venue ». Le second EP du trio, lui, est venu le 10 juillet dernier chez la division label de [PIAS], et annonce toujours un premier album, qui, avec celui de Feu ! Chatterton, s’impose comme le plus attendu chez les nostalgiques / les amateurs de Cantat (période Noir Des’), de Bashung et de Darc.

6. Alexis & The Brainbow, « Haircut »

Sur le premier EP d’Alexis & The Brainbow, ces Lyonnais inventeurs d’une électro  pop arc-en-ciel jamais certaine du grain avec lequel il est question de colorer les horizons (ici, par exemple, on se sert pas mal du rouge sang, bien que le clip soit en noir et blanc), figurait « Haircut », ce morceau interprété, notamment, en première partie du concert de Lilly Wood & The Prick dans le fief lyonnais des Nuits de Fourvière. C’est le captage de cette interprétation parfaitement efficace qui est proposé ici, et qui permet de patienter jusqu’à la sortie du second disque du groupe, annoncé pour le début de l’année 2016.

7. Tom Fire ; Soom T, « Take a  walk »

Après le très remarqué The Revenge, en 2011, l’ingénieur son et bidouilleur de génie Tom Fire revient avec un nouveau disque le 4 septembre. Intitulé Low Fidelity, ce dernier est tout en amitiés et affinités musicales métissées avec des featuring de Flavia Coelho, Mélissa Laveaux, Winston McAnuff et Linval Thompson. Pour ce premier single, « Take a walk », sorti cet été, c’est la princesse raggae Soom T qui donne le « la » d’un album où les rythmes et les influences se mélangent. Doré à la feuille fine du « fait à l’ancienne », riche d’un texte rythmé et abondant, irrésistiblement entraînant, cette balade autour du monde s’accompagne d’un clip idoine. C’est une bien belle invitation à découvrir un album très attendu. Préparez vos carnets de bal, Tom Fire et ses guests prennent la scène de la Maroquinerie le 7 octobre. (Yaël Hirsch)

Visuel : (c) Marco Papiro

« Le chat du rabbin » de retour dans un 6ème tome
Gagnez 2 places pour Youth Lagoon au Café de la Danse (Eldorado Music Festival)
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *