Actu
L’agenda culture de la semaine du 8 décembre

L’agenda culture de la semaine du 8 décembre

08 décembre 2014 | PAR Nina Farge

Les fêtes de fin d’année approchent, et ça se ressent dans notre agenda ! Tant sur le plan de la profusion que sur les thèmes et ambiances mis à l’honneur: voici une liste non exhaustive de propositions d’activités, qui nous permettront certainement d’être transis autrement que par le froid…

Théâtre

La Double Inconstance de Marivaux à la Comédie Française

doubleinconstanceRéactualisée sans être dénaturée par la mise en scène d’Anne Kessler, la pièce de Marivaux déploie un écheveau humain et théâtral, qui joue tout autant sur la fugacité des sentiments que sur la complexité des dispositifs dramaturgiques. Avec une lucide ironie, mascarades de la séduction et artificialité du théâtre viennent ainsi se télescoper: Silvia et Arlequin, qui se vouaient un amour si pur, sont les dupes d’un stratagème ourdi par un Prince amoureux de la jeune fille. Pris dans les filets des travestissements, ils succombent immanquablement et se séparent, signant du même coup la victoire de la corruption de la Cour sur la simplicité paysanne. L’illusion théâtrale est perpétuellement révélée dans cette mise en scène qui vient s’ancrer dans notre société par des décors et accessoires emblématiques (Ipod, ventilateur, gobelets en plastique…): les acteurs jouent le jeu des répétitions pendant le temps même de la représentation, et participent ainsi d’une dualité sans cesse mise en lumière. Marivaux nous le prouve une fois de plus dans cette oeuvre: frivolité et complexité peuvent se répondre!

Lire notre critique. Du 29 Novembre au 1er Mars 2015 à la Comédie Française. Tarifs: de 13 à 41 euros. Informations et réservations ici.

Danse

Casse-Noisette à l’Opéra Bastille

Incontournable en période de fêtes, l’oeuvre de Marius Petipa sur la musique de Tchaïkovski n’avait pas été reprise depuis 2009. Elle insuffle à nouveau sa féerie à l’Opéra Bastille, à la faveur d’une multitude de tableaux merveilleux s’ancrant dans les traditions de Noël: retrouvailles en famille, ouverture des cadeaux, défilé de confiseries… De quoi régaler les plus jeunes! Mais également les plus matures, car l’adaptation de Rudolf Noureev enrichit le rôle de Clara d’une véritable profondeur psychologique, les deux actes opérant une mue de la petite fille sujette aux cauchemars à la femme comblée qui illumine la scène aux côtés de son Prince, dans les ors de son costume. Le Ballet de l’Opéra de Paris fait montre de sa virtuosité dans cette chorégraphie difficile- l’enjeu est d’autant plus excitant pour les solistes, dont certains très jeunes font ici leurs premières armes. Qui a dit que la tradition classique était poussiéreuse?

Lire notre critique. Jusqu’au 29 décembre 2014 à l’Opéra Bastille. Tarifs: de 5 à 130 euros. Informations et réservations ici.

La Source à l’Opéra Garnier

La Source (Saison 2014-2015)Autre reprise de taille pour l’Opéra de Paris. Le ballet d’Arthur Saint-Léon sur la musique de Minkus et Delibes, avait été donné pour la première fois en 1895 dans l’auguste maison… pour disparaître du répertoire pendant plus d’un siècle. C’est l’ancien Danseur Etoile de la troupe Jean-Guillaume Bart qui lui donne une seconde vie en 2011: s’associant à de grands noms comme Christian Lacroix aux costumes, Eric Ruf aux décors et Clément Hervieux-Léger à la dramaturgie, il en reconstitue la chorégraphie à partir des rares documents conservés de l’époque de sa création. Le pari est une réussite: le livret alambiqué de Charles Nuttiez inspire un onirisme bien réel, dans lequel romantisme, exotisme et  virtuosité se répondent.

Lire notre critique. Jusqu’au 31 décembre 2014 au Palais Garnier. Tarifs: de 5 à 130 euros. Informations et réservations ici.

Festival Les Inaccoutumés à la Ménagerie de Verre (Paris)

Jérôme Bel, de Jérôme Bel
Jérôme Bel, de Jérôme Bel

C’est la deuxième semaine du festival Les Inaccoutumés, débuté le 18 novembre dernier. Si la programmation légitime se titre par la mise en avant de chorégraphes et « performeurs » au cœur de la création contemporaine aujourd’hui; le festival est pour sa part bien implanté, fort de ses succès ces dix dernières années. Pour les trente ans de la Ménagerie de Verre, son lieu d’accueil et incubateur de la création contemporaine internationale, sa directrice et fondatrice Marie-Thérèse Allier a souhaité donner les œuvres emblématiques de deux chorégraphes devenus incontournables: Jérôme Bel (Jérôme Bel, 1995) et Philippe Quesne (La démangeaison des ailes, 2004). Face à ces monuments, des artistes comme Gaëlle Bourges (A mon seul désir), Volmir Cordeiro (Inês), Raymund Hoghe (An evening with Judy) et Claudia Triozzi (Avanti tutta- 30 ans et tant pis pour ceux qui sont fatigués) tâchent de reprendre le flambeau dans d’intéressantes créations.

-> Participez à notre concours pour gagner vos places ici!

An evening with Judy, R. Hoghe: mardi 9 et mercredi 10 décembre 2014 à 20h30: plus d’informations iciAvanti tutta- 30 ans et tant pis pour ceux qui sont fatigués, Claudia Triozzi: plus d’informations ici. Prix: Plein tarif: 15€, Tarif réduit: 13€ – adhérents ménagerie et Fondation Cartier?: 7€ , Pass : 30€ pour 3 spectacles ou 60€ pour 6 spectacles.

December Dance à Bruges

Le festival est une collaboration entre le Concertgebouw Brugge et le Cultuurcentrum Brugge. La danse contemporaine asiatique y est mise à l’honneur dans cette 8ème édition: la programmation s’attachera à des dialectiques comme celles de « l’Orient et l’Occident, le contemporain et la tradition, la lenteur et la vitesse, la musique et le silence, la spiritualité et l’exubérance… ». Du 4 au 14 décembre prochains, retrouvez tout un florilège d’artistes asiatiques: la compagnie taiwanaise U-Theatre, la chorégraphe japonaise Ushio Amagatsu, le maître Thaï de la danse de masques Kohn Pichet Klunchun, Sidi Larbi Cherkaoui et Yabin Wang, la Coréenne Hyoseung Ye, le Taïwanais Shang Chi Sun… mais également des chorégraphes européens comme le Germano-Belge Arco Renz, ou le couple néerlandais Leine et Roebana.

Du 4 au 14 décembre 2014 à Bruges. Programme et réservations ici.

Musique

Festival Music Village aux Arcs

Pour cette première édition, le festival affiche un programme ambitieux: pas moins de 20 concerts et de 100 films seront donnés en 3 jours, aux Arcs. Conférences et showcases seront également de la partie: de quoi s’amuser et se cultiver aux sports d’hiver!

Du 12 au 15 décembre 2014 aux Arcs. Programme et d’informations ici. Packs à partir de 149 euros par personne.

Winter Camp Festival

Winter-Camp-FestivalPas de ski cet hiver? Aucun problème, puisque le Winter Camp propose à la place une série de concerts à Paris- mais pas seulement (Lyon, Lille, Bordeaux, Nantes, Nîmes, La Havre). On retrouver à l’affiche de cette troisième édition une programmation étirée entre rock cradingue (Jessica93), post-punk ensorcelé (The Wytches), et sensibilité post-dubstep (Fyfe). Le producteur Guillaume Benfeghoul nous en dit plus par ici.

Du mardi 9 au samedi 13 décembre. Plus d’informations ici

Expositions

Vittorio Santono à la Galerie Jérôme Poggi (Paris)

C’est un voyage aux multiples facettes que nous propose Vittorio Santono à la Galerie Jérôme Poggi: autour de l’oeuvre par la déambulation, de son histoire par la référence à ses amis, et de l’histoire de l’art par la convocation personnages de romans. A travers ces parcours, le plasticien donne à embrasser une vision personnelle de la figure de l’artiste, tout en interrogeant la dimension sociale et politique de sa pratique.

Galerie Jérôme Poggi, du Samedi 6 Décembre au 10 Janvier 2015. Informations complémentaires ici.

Présenter l’irreprésentable, exposition à la Hab Galerie du Hangar à bananes de Nantes

avatarsvenusFigures majeures de l’avant-garde contemporain, Jean-Jacques Lebel, Alain Fleisher et Danielle Schirman partagent, au-delà de leur talent éprouvé, une belle amitié. Leurs œuvres sont réunies à la Hab galerie du Hangar à bananes de Nantes, dans le cadre du programme hors les murs du Musée des beaux-arts de la ville. L’occasion lors de cette rencontre avec l’art contemporain, de s’interroger sur le présentable, l’irreprésentable; le désir, la violence et la mort.

Lire notre critique. Du 29 novembre au 22 février 2015. Musée des Beaux-Arts de Nantes, Hab Galerie (Hangar à Bananes). Plus d’informations ici.

Giuseppe Penone au Musée de Grenoble

penoneGiuseppe Penone (né en 1947) est l’une des figures les plus importantes du mouvement italien Arte Povera, qui utilise des matières pauvres et les sublime dans l’œuvre d’art. Dans cette exposition que le consacre le Musée de Grenoble, oeuvres monumentales et dessins se côtoient, dans une filiation évidente. Un parcours plus poétique que didactique s’ébauche ainsi, opérant une véritable initiation nous permettant d’entrer en phase avec le monde.

Lire notre critique. Du 22 novembre 2014 au 22 février 2015 au Musée de Grenoble. Plus d’informations ici.

.

Cinéma

Retour à Ithaque de Laurent Cantet 

Retour-a-Ithaque« Après Foxfire, film tourné aux Etats-Unis, Laurent Cantet nous livre ce Retour… , chronique cubaine d’une nuit de souvenirs. Cinq excellents acteurs, qui ont mis tout leur vécu dans le projet, parlent. Mais rien de théâtral ici : Retour à Ithaque est un vrai film, où la caméra se fait discrète afin de capter la parole, mais aussi présente, pour faire exister et nous rendre proches cinq personnages émouvants. »  Lire la critique Geoffrey Nabavian.

Séance Fricote au Mk2 Bibliothèque

Ce jeudi 11, dès 19h30, projection du film Kinshasa Kids de Marc-Henri Wajnberg. Accompagné de nourriture africaine proposée par le food bike végétarien Le Tricycle, et des rythmes du DJ Yannick Do. Une séance exceptionnelle, proposée en association avec Fricote, magazine culinaire « épicurien urbain ». Le but : sentir, goûter, voir et écouter la nourriture. A vous de jouer.

Informations et réservation ici.

Visuel: à la Une, Casse-Noisette (Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio)

Un goûter fashion en famille

Samedi de 14h à 21h, au cœur du Marais, vos enfants seront à la fête avec un atelier et un goûter organisé par la ligne de fringue pour mômes intelligente, nommée La P’tite bête, dont nous vous parlions déjà ici. La jolie marque qui grimpe présentera sa nouvelle collection, »Il était une fois », qui amène Blanche Neige et Alice sur les petits hauts et autres sweats à croquer de cette jolie bestiole. Mais attention, ces héroïnes là sont loin d’être cul-cul la praline, elles rockent à souhait et transcendent les vêtements de vos enfants.

Au Remix Coworking, 12 rue des Fontaines du Temple, 75003, Paris ( Métro Arts et Métiers)

[Live report] Mauro Gioia et son rêve américain
[Recette de Claude] Quiche sans pâte
Nina Farge
Étudiante en deuxième année de master "Administration de la musique et des arts du spectacle vivant" à l'université d'Evry, licenciée en "Lettres et Arts"; je me passionne depuis toujours pour la culture, et plus particulièrement pour la danse.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *