Musique
Playlist de la semaine (43)

Playlist de la semaine (43)

30 novembre 2013 | PAR Bastien Stisi

La reprise dépressive du « Nightcall » de Kavinsy, le virage électro pop guilleret de Breton, et la collaboration colorée d’australiens inspirés…la playlist de la semaine, rendez-vous hebdo confectionné par Toute La Culture, rien que pour vos oreilles et pour vos tympans exigeants : 

1. WhoMadeWho, « The Morning »

Un café allongé, une tartine beurrée, et « The Morning », le nouveau tube électro pop légèrement sucré du trio danois de WhoMadeWho pour commencer la journée. Mélodieux et rafraîchissant, le single annonce le sixième album du groupe, qui paraîtra le 3 mars prochain.

2. London Grammar, « Nightcall »

Au sein de la mine de pépites électro folk contenues dans leur somptueux premier album If You Wait, les britanniques de London Grammar sont parvenus à glisser une version cafardeuse et brillamment agencée du tube planétaire de Kavinsky « Nightcall », un morceau illustré par un clip paru cette semaine sur la toile. Dans la vidéo, une référence évidente au Drive de Nicolas Winding Refn : les phares d’une voiture qui viennent nuancer l’obscurité abyssale du morceau.

3. Breton, « Envy »

Une fois n’est pas coutume, les britanniques de Breton éclaircissent leurs basses et leurs claviers, et livrent avec « Envy » un deuxième extrait de leur second album à venir en février empli d’une clameur tubesque et électro pop. Entêtant, guilleret, et du coup conséquemment banalisé, le single rappelle même étrangement les ambiances de certains morceaux des Foals, avec qui ils ont récemment partagé un Zénith à l’occasion de la clôture du festival des Inrocks

https://soundcloud.com/bretonlabs/envy-no-crossfade-24bit-wav

4. Flight Facilities ; Micky Green, « Sand Still »

Attroupement de douceur et de sensualité pop pour le nouveau single de Flight Facilites, qui regroupe le groove synthpop du duo australien et la candeur féline de Micky Green, elle aussi issue du pays-continent de l’océan Indien. Sand Stilll le nouvel EP du groupe, sortira le 9 décembre chez Future Classic.

https://soundcloud.com/flightfacilities/standstill-micky-green

5. Juniore, « Christine »

Issues d’un univers dans lequel fusionneraient les préoccupations bobos de Christophe Honoré et les superpositions décalées de Quentin Tarantino, les parisiennes de Juniore, trouvaille du label Entreprise (Lafayette, Moodoïd, Blind Digital Citizen…), dessinent les contours d’un vagabondage cynique, désinvolte et électro folk mené par le timbre rétro de sa chanteuse Anna Jean. Le premier EP du groupe, télescopage permanent d’esprit yéyé et new wave, est paru le 11 novembre dernier, et a bénéficié de l’expertise de Samy Osta, que l’on a déjà vu collaborer cette année avec les garçons et les filles de La Femme

6. Moriarty, « Little Sadie »

Les franco-américains de Moriarty font une nouvelle fois ressurgir les fantômes d’un passé oublié, et livrent avec Fugitives un album exclusivement composé de reprises d’artistes blues du début du XXe siècle. L’excellent « Little Sadie » et le reste de l’album sont à écouter à l’arrière d’un train désaffecté de la Nouvelle-Orléans, devant un plat de haricots rouges ou pendant la lecture d’un recueil de poèmes de Kerouac.

7. Booba, « Parlons Peu »

En marge de la réédition de son album Futur, initialement sorti en 2012, le duc de Boulogne Booba (qu’il n’est donc toujours pas question de détrôner) a fait paraître le clip auto-caricatural de « Parlons Peu », mise en scène nombriliste de son personnage entouré de biftons, de guns et de félines féminines pulpeuses. Classique, redondant, mais efficace.

La plupart des morceaux de la playlist sont à retrouver sur la page Deezer de Toute La Culture.

Visuel © : pochette de The Morning de WhoMadeWho

Humain, une enquête philosophique, de M.Atlan et R-P. Droit
[Interview] Sébastien Pilote et Gabriel Arcand pour Le Démantèlement
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *