Musique
Les Victoires de la musique 2020 : la jeune génération triomphante

Les Victoires de la musique 2020 : la jeune génération triomphante

15 février 2020 | PAR Kevin Sonsa-Kini

La nouvelle génération d’artistes est la grande lauréate de l’édition 2020 avec cinq trophées décernés. 

Finalement, en ce vendredi 14 février, l’édition 2020 des Victoires de la musique aura tenue sa promesse: moins de catégories et plus de lives. Après le show des danseurs et danseuses sur la scène de la Seine Musicale, Florent Pagny, président d’honneur ouvre le bal de la cérémonie avec ce petit discours: « C’est un honneur et une grande fierté d’être le président de ces 35ème Victoires de la musique, lance l’interprète de N’importe quoi qui n’a plus remporté de Victoires depuis 1998. Pour retracer sa carrière, les animateurs de France Télévisions proposent une séquence intitulée « Secrets de Victoires ». Celle-ci se veut une version parodiée de l’émission « Secrets  d’Histoire » avec Stéphane Bern.  

Cette édition 2020 aura été marquée par le sacre de la nouvelle génération. Le point commun entre ces chanteurs est que la plupart  n’était pas née en 1985, année à laquelle les Victoires de la musique ont démarré. 

La consécration pour Vitaa et Slimane, l’apothéose pour Clara Luciani et Angèle.

Pour les catégories « chanson originale », « concert » et « création audiovisuelle, les internautes pouvaient voter du 13 janvier (jour du Concert des Révélations) au 14 février. Pour la première catégorie, les heureux élus sont le désormais duo magique : Vitaa et Slimane pour « Ca va ça vient » qu’ils interprètent dans une version orchestrée. Le triomphe se poursuit pour ce duo dont l’album VersuS a été certifié disque de platine.

Vêtus de costumes bleu ciel pour Slimane et rose pour Vitaa au moment de leur récompense, les deux chanteurs dédient ce prix à leurs amis artistes : Soprano, Gims, Kendji Girac « qui a vendu des millions d’albums » et M Pokora. Ainsi qu’ « aux personnes qui font de la musique populaire pour les gens ». « Papa, Maman, votre fils a eu une Victoire de la musique » conclut Slimane le trophée à la main. Comme le jour de la cérémonie coïncide avec la Saint Valentin, Vitaa, quant à elle, en profite pour livrer un message personnel: « Je voudrais dire à mon mari combien je l’aime. Merci du soutien que tu m’apportes parce qu’on travaille ensemble au quotidien. Et même si tu gueules tout le temps je t’aime et cette Victoire est la tienne ». Les lauréats concluent leurs discours par un câlin qui montre leur véritable amitié et complicité artistique. 

Déjà sacrée révélation scène lors de l’édition 2019, Clara Luciani remporte cette année, le prix de la meilleure artiste féminine face à Angèle et Catherine Ringer. « J’ai dû mal à le croire, ainsi s’exprime la chanteuse de 27 ans submergée par l’émotion. Quand on croit à ses rêves sans relâche, ils deviennent réalité. » Un conte de fées pour l’interprète de « Nue » dont l’album Sainte-Victoire s’est écoulé à plus de 100 000 exemplaires. Sans beaucoup de surprises et au vu de sa belle percée musicale à seulement 24 ans, Angèle, venue faire un medley de quelques uns de ses succès, remporte sa deuxième Victoire de la musique cette fois dans la catégorie « concert » pour sa tournée « Brol Tour »

Premières nominations et premières Victoires pour Suzane et Pomme. 

Suzane est la « révélation scène » de cette 35ème édition des Victoires de la musique. L’Avignonnaise de 29 ans qui a sorti son premier album « TOÏ TOÏ » le 24 janvier, fait partie de la jeune génération de la scène électro française. Elle a marqué l’année 2019 grâce à ses participations à de nombreux festivals (Les Arts s’en mêlent, Couleurs urbaines, Francofolies, Fnac Live, Montreux Jazz, Les Vieilles Charrues…). « Waouh, je suis sonnée, lance t-elle au micro très émue. C’est incroyable pour moi d’être ici et de remporter cette Victoire. Une consécration pour cette ancienne serveuse qui est attendue au Trianon le 26 mars et à l’Olympia le 1er décembre. 

Pomme, quant à elle, se voit décerner le prix de l' »album révélation » pour son deuxième opus « Les failles ». Le Monde avait consacré un article sur la chanteuse dans son édition du 13 février. 

Le triomphe de ces jeunes artistes marque t-il le début d’une nouvelle ère de la chanson française ? Rendez-vous en 2021 pour la 36ème édition. 

Visuels: Facebook ©Les Victoires de la musique

Reprise de « Fase » à l’espace Cardin : Anne Teresa de Keersmaeker à la source
John Prine, country music inoubliable
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *