Chansons

Clara Luciani : « J’ai envie de continuer sur cette lancée, il y a tellement de choses à écrire » [Bourges 2018, Interview]

Clara Luciani : « J’ai envie de continuer sur cette lancée, il y a tellement de choses à écrire » [Bourges 2018, Interview]

28 avril 2018 | PAR La Rédaction

A l’occasion de son concert le 28 avril au Printemps de Bourges, la chanteuse Clara Luciani a accordé à Toutelaculture une interview exclusive, occasion d’évoquer son encore jeune parcours, sa façon d’écrire ses chansons, son rapport à la scène et ses projets.

Dans une de vos interviews vous avez indiqué que de devenir auteur-compositeur-interprète a changé beaucoup de choses pour vous, notamment par rapport à vos différentes collaborations antérieures, pourriez-vous préciser ce que cela a changé dans votre approche artistique ?

Oui; cela change tout, cela change tout notamment dans l’expérience scénique. Lorsque l’on chante les choses des autres il y a une distance qui se fait. Cela est très différent d’interpréter quelque chose que l’on a écrit, surtout dans mon cas car ce sont des chansons tellement personnelles, elles me propulsent à chaque fois dans un moment précis de ma vie. Le fait d’interpréter mes propres chansons fait que cela est encore plus habité.

Comment est venue votre envie de créer, d’écrire, de composer ? Est-ce quelque chose d’ancien, qui était ancré en vous depuis un long moment ?

C’est assez ancien. A 11 ans, je vends l’ensemble de mes jouets dans un vide grenier et j’achète ma première guitare. Je commence à écrire des chansons, même si je me cherchais stylistiquement. Les premières chansons que j’ai écrites, c’était par besoin, par nécessité. Après ma collaboration avec le groupe La Femme, j’ai vécu une histoire d’amour très intense avec une fin pénible et ça m’a donné envie d’écrire des chansons en français et de la raconter, à la fois parce que c’est universel et aussi parce que j’avais la conviction qu’il fallait raconter cette intensité.

Quels sont vos « secrets de fabrication » pour écrire et composer ?

Tout en même temps souvent, paroles et musique. Avec les textes je veux que cela ne sonne pas trop écrit. Je ne veux pas qu’on se dise « cette fille a pris un cahier, s’est assise pendant 5 heures et s’est arrachée les cheveux de la tête », mais plutôt « elle a chanté ce qu’il lui venait et elle pourrait chanter comme dans la vie de tous le jours » . J’aime que ce soit direct, il m’arrive de retoucher un mot ou deux. J’aime que ce soit en un jet dans la mesure du possible. Le fait que ce soit spontané est important pour moi.

J’écris et je compose, même si des gens, dont c’est le métier, peuvent faire les arrangements. La plupart du temps je suis devant mon instrument, j’attends que quelque chose vienne, cela me surprend moi-même les mots qui me viennent. Pour le chanson « Les fleurs » par exemple [« je pense aux fleurs, et c’est bête mais j’envie leur beauté muette » ], j’avais en tête le compliment dans Gatbsy le magnifique comparant une personne à une rose parfaite, et lors d’un moment de cafard, en regardant un bouquet de fleurs, je me suis mis à les envier alors que nous, humains, nous sommes parfois si tourmenté.

Quels sont vos rapports à la scène ? Vos prochains projets ?

Pour moi la scène, c’est devenu hyper-important. Alors que j’y allais avec beaucoup de réticences, c’est quelque chose que je préfère faire maintenant même si j’ai encore beaucoup le trac. Avec la présence de mes musiciens, cela va beaucoup mieux. Se produire sur scène est très intense, j’y mets beaucoup d’énergie, plus jamais je ne pourrais m’en passer. Parallèlement, je prépare mon deuxième album, j’ai déjà écris de nouvelles chansons. J’ai envie de continuer sur cette lancée, il y a tellement de choses à faire et à écrire…

Propos recueillis par Jean-Emmanuel P.

visuel : couverture du CD

Premier before du Champs-Elysées Festival : Océane Rose Marie programme Go Fish et Bagarre [Live-Report]
Les Ballets de Monte-Carlo. Un mariage sans amour dans la principauté
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *