Cinema
Les Césars 2014: Gallienne et son théâtre triomphent

Les Césars 2014: Gallienne et son théâtre triomphent

01 mars 2014 | PAR Geoffrey Nabavian

Comme on l’attendait, Guillaume Gallienne a raflé la mise aux Césars ce vendredi 28 février, avec 5 statuettes dont meilleur acteur, meilleur film et meilleure adaptation. Egalement attendus au rang des récompensés : Adèle Exarchopoulos. meilleur espoir féminin. Plus orignal cependant est le choix de Roman Polanski pour le César du meilleur réalisateur avec La Venus à la Fourrure. 

-Le talent théâtral (Lucrèce Borgia bientôt à la Comédie-Française), radiophonique, cinématographique… récompensé, avec Guillaume Gallienne, César du meilleur acteur. Normal: c’était le bon choix. Son interprétation de lui-même jeune et de… sa mère fait tout le prix de son film, par ailleurs encombré de petits défauts inhérents aux premières œuvres.

-Côté actrice, c’est la comédie grincée qui a été mise à l’honneur avec l’excellente Sandrine Kiberlain dans 9 mois ferme.

-Pour l’acteur dans un second rôle, en attendant son travail,de premier plan dans le Diplomatie de Schlöndorff, c’est Niels Arestrup qui emporte la statuette pour son personnage dans Quai d’Orsay de Bertrand Tavernier.

– La fougueuse Adèle Haenel remporte le césar du meilleur second rôle pour son personnage de soeur blessée dans Suzanne.

-Un meilleur jeune espoir masculin… plus très jeune. Mais dynamique. Pierre Deladonchamps pour L’Inconnu du lac. Tantôt sauvage, tantôt craintif, toujours juste et crédible. Un excellent choix.

-Meilleur premier film: Guillaume Gallienne encore. Un succès couronné, avec quelques défauts tout de même.

-Meilleur film étranger… Alabama Monroe fait résonner la petite musique du plat pays, mode tatouage, bluegrass et lutte contre la maladie d’une enfant. Incontournable.

-Le meilleur film documentaire, l’éducation l’emporte sur la question de la banalité du mal soulevée par Le dernier des injustes de Claude Lanzmann, avec un César pour Sur le chemin de l’école, de Bernard Plisson.

-Le meilleur court-métrage est allé, hélas, à Avant que de tout perdre, court trop sous influence (des modèles américains actuels).

Et Dupontel a remporté le césar du meilleur scénario original.

Une soirée agréable et conventionnelle dans la nef du Châtelet qui s’est terminée au Fouquet’s.

Visuel : Fouquet’s (c) YH

 

[Critique] « La Comtesse d’Escarbagnas », comédie-ballet de Molière au Funambule: la dernière ce samedi
Amos Gitaï, l’exposition de la Cinémathèque
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale. Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival. CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia

One thought on “Les Césars 2014: Gallienne et son théâtre triomphent”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture