A l'affiche
« Suzanne », un beau portrait de femme par Katell Quillévéré

« Suzanne », un beau portrait de femme par Katell Quillévéré

18 décembre 2013 | PAR Yaël Hirsch

La réalisatrice de Un poison violent a ouvert la Semaine de la critique en 2013 à Cannes, avec un casting de choc : Sara Forestier, François Damiens, Paul Hamy et Adèle Hanael. Suzanne est un superbe portrait de femme, une variation majestueuse sur le genre de l’ellipse, qui sort en salles ce mercredi 18 décembres 2013.

[rating=4]

Rebelle malgré elle et l’amour des siens, Suzanne (Sara Forestier) suit simplement son instinct quand elle garde un enfant qu’elle met au monde très jeune, et puis quand elle suit son amoureux, Julien (Paul Hamy), dans un trip à la Bonnie and Clyde. Restée à la maison, sa sœur (Adèle Haenel) essaie de comprendre cette femme impulsive et mystérieuse.

Par-delà l’éblouissement de son casting et de sa BO, Suzanne est un grand film, car il parvient à envelopper son personnage central, héroïne à la psychologie simple et à l’aura de mystère pudique. Un portrait en petite touches, parfois délicieusement suranné, que la jeune réalisatrice a su parfaitement maîtriser.

Suzanne, de Katell Quillévéré, avec Sara Forestier, Adèle Haenel, François Damiens, Paul Harny, Timothé Vom Dorp, 1h34, Mars Distribution, sortie le 18 décembre 2013.

Visuel : © photo du film

La sélection cinéma du 18 décembre
La presse en ligne, nouvelle cible de l’État ?
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *