Expos
Les 10 grandes expositions de l’été 2015

Les 10 grandes expositions de l’été 2015

07 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

L’été, c’est le moment de se pencher longuement sur Dado, Garouste, Matisse ou encore Warhol, dans des Musées qui leur dédient de toutes grandes expositions. Tour d’horizon de dix expositions à ne pas rater.

 

 

 

1. Basquiat au Guggenheim de Bilbao

Depuis vendredi 3 juillet et ce durant quatre mois, le musée Guggenheim à Bilbao (Espagne), expose les obsessions de Jean-Michel Basquiat, artiste peintre américain d’origine haïtienne et portoricaine. L’exposition Jean-Michel Basquiat : c’est le moment, est la première s’organisant autour des thématiques de prédilection de l’artiste et non de manière chronologique. Graffitis et culture pop, l’exposition rétrospective explore son univers urbain mais aussi sa vision de l’histoire du mouvement pour les droits civils américains, celle des hommes noirs et de la négritude, sa lutte contre le racisme, ses héros, musiciens ou boxeurs ou encore sa grande amitié et sa collaboration avec Andy Warhol. Jean-Michel Basquiat était un peintre subversif, mort à 27 ans, en 1988. Guggenheim vous donne donc l’occasion de le (re)découvrir.

Basquiat, c’est le moment, au musée Guggenheim de Bilbao, du 3 juillet au 1er novembre 2015. 

2. Buren au musée de Picardie

Du 20 juin au 31 octobre 2015, vous découvrirez le travail in situ de Daniel Buren au Musée de Picardie. Daniel Buren, artiste français né en 1938, est connu pour ses rayures exposées au Palais Royal de Paris ou sur la place des Terreaux de Lyon, qui sont quasiment devenues sa marque de fabrique. Dans cette exposition intitulée  » les Flèches, travail in situ et en mouvement », Musée d’Amiens 2015, les « flèches » (qui sont des sortes de chariots en bois permettant de déplacer les grands tableaux) seront placées en dessous et des toiles rayées au-dessus. L’exposition sera l’occasion pour chacun d’interpréter librement ces œuvres. Un rendez-vous  à ne pas manquer cet été.

Flèches, travail in situ et en mouvement, exposition de Daniel Buren au Musée de Picardie, du 20 juin au 20 septembre 2015. En savoir plus

3. Collection Lambert en Avignon

La Collection Lambert rouvre ses portes au public ! Dans un nouvel écrin étendu à l’Hôtel de Montfaucon, deux grandes expositions viennent marquer l’évènement de la réouverture de la Collection Lambert. Dans l’Hôtel de Montfaucon, une sélection de chefs-d’œuvre du fonds permanent vous sera proposée tel un manifeste des goûts, aspirations et passions du collectionneur Yvon Lambert depuis les années 60 et particulièrement représentative de l’art contemporain. L’Hôtel de Caumont quant à lui reçoit l’exposition temporaire inaugurale hommage à Patrice Chéreau, monstre sacré du théâtre, du cinéma et de l’opéra. Une exposition pensée en association avec l’IMEC (Institut Mémoires de l’édition contemporaine) comme une plongée dans son univers. Entre art contemporain et art classique venez découvrir une exposition à la croisée des différents mouvements artistiques qui ont façonné l’histoire de l’art. En savoir plus. 

4. Dado à l’Abbaye d’Aubérive

Depuis 10 ans, le centre d’art contemporain de l’Abbaye d’Auberive situé en Champagne-Ardenne, présente chaque été les œuvres d’artistes appartenant à sa collection. Cette année, l’abbaye cistercienne consacre une exposition évènement à l’artiste Miodrag Djuric dit Dado. Né en 1933 à Cétinje au Monténégro et décédé en 2010, Dado était un artiste complet. Une cinquantaine de ses œuvres – peintures, sculptures… – seront exposées pour cette première grande rétrospective. Certaines œuvres inédites, issues de ses fonds ou collections privées, seront également dévoilées au public. L’exposition présentera en particulier trois pièces majeures de 1975, les triptyques de Narval, de Bowery et de Palikao. Des œuvres spectaculaires à la hauteur de cet artiste qui explora les tourments de l’âme humaine et les atrocités de la seconde guerre mondiale avec force et virtuosité.

Dado à l’Abbaye d’Abérive, du 7 juin au 27 septembre 2015. Tarif : 4,50 à 8 euros. Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h30 et du mercredi au dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30. Fermé le lundi. En savoir plus.

 5. D’or et d’ivoire au Louvre Lens

L’exposition de l’été 2015 au Louvre-Lens met en lumière la richesse des échanges artistiques entre la capitale du royaume de France et l’actuelle Toscane dans la seconde moitié du 13e siècle. Grâce aux prêts exceptionnels d’une vingtaine de prestigieux musées européens, elle lève le voile sur les relations entre les grands foyers de création artistique que sont à l’époque Paris d’un côté, Florence, Sienne et Pise de l’autre. Statuaire monumentale, peintures à fond d’or mais aussi manuscrits enluminés, émaux et ivoires précieux : plus de 125 œuvres d’un grand raffinement sont ainsi rassemblées. Elles révèlent en particulier l’influence exercée par les représentants français du gothique rayonnant sur les sculpteurs et peintres toscans de la fin du 13e siècle, dans une aire culturelle qui deviendra le berceau de la Première Renaissance. L’exposition du Louvre-Lens est la toute première à se pencher sur ce phénomène d’une extrême importance pour l’histoire de l’art.

D’or et d’ivoire au Louvre Lens du 27 mai au 28 septembre 2015. Gratuit pour les moins de 26 ans, 9 euros plein tarif. Plus d’informations.

6. Dufy au musée des Beaux-Arts de Carcassonne

Le musée des beaux-arts de Carcassonne présente l’exposition Raoul Dufy, tissus et créations du 3 juillet au 3 octobre 2015. Né au Havre en 1877, Raoul Dufy demeure l’un des artistes les plus marquants du 20e siècle. Jusqu’à son décès en 1953, il s’est intéressé à tous les domaines : tissus, mobilier, céramique, tapisserie… Son inspiration et ses recherches se retrouvent ré-interprétées et ré-utilisées dans ses diverses créations, de la toile aux étoffes. L’exposition présente donc essentiellement la création textile à travers les pièces réunies par une exceptionnelle collection particulière montrée pour la première fois en France, d’abord au musée d’art moderne de Troyes puis au musée des beaux-arts de Carcassonne. Des prêts d’œuvres de musées français viennent enrichir et souligner l’importance de ce domaine dans l’œuvre de l’artiste.

Raoul Dufy au musée de Carcassonne, du 3 juillet au 3 octobre 2015. De 10h à 18h. Entrée libre. En savoir plus

7. Garouste à la Fondation Maeght

La Fondation Maeght consacre cette été une exposition à Gérard Garouste, peintre et sculpteur français exposé dès les années 1980 dans les plus grandes galeries et musées nationaux et internationaux. Cette exposition invite ainsi à cheminer avec l’artiste, à découvrir ou mieux comprendre le mouvement dont il a fait son principe. Le directeur de la Fondation Maeght, souhaite, avec Gérard Garouste, que l’on continue à s’interroger sur la figure engagée de l’artiste. L’exposition proposée par la Fondation Maeght sera l’occasion de découvrir un ensemble de près de 80 peintures, sculptures et dessins avec des œuvres inédites, spécialement réalisées en 2015 pour cette exposition.

Gérard Garouste « en chemin » à la fondation Maeght, du 27 juin au 29 novembre 2015. En savoir plus

8. Matisse à la Fondation Pierre Gianadda

Artiste prolifique, curieux et sociable, Matisse a tout au long de sa carrière été au cœur des débats de la scène artistique : tour à tour il a été chef de mouvement avec les Fauves, disciple et ami de ses aînés Signac, Renoir, Maillol, Bonnard, maître d’une académie, champion rival de Picasso ou encore précurseur d’un art pop pour de jeunes artistes. C’est pourquoi sa figure est mise à l’honneur cette été dans une exposition intitulée Matisse en son temps. Au travers de neuf sections, le public redécouvrira son travail ainsi que celui des artistes avec qui il a dialogué et échangé. L’exposition à la fondation Pierre Gianadda comprend plus d’une cinquantaine d’œuvres des collections du MNAM/Centre Pompidou ainsi que plusieurs pièces de collections muséales et particulières suisses.

Matisse en son temps du 20 juin au 22 novembre 2015, ouvert tous les jours de 9h à 19h. Plus d’informations.

9. Derniers jours pour Velázquez au Grand Palais

Figure majeure de l’histoire de l’art, Diego Velázquez (1599- 1660) est sans conteste le plus célèbre des peintres de l’âge d’or espagnol. L’exposition met son œuvre en dialogue avec de nombreuses toiles d’artistes de son temps qu’il a pu connaître, admirer ou influencer. Elle se penche également sur la question des variations de styles et de sujets dans les premières compositions de Velázquez, le passage entre naturalisme et caravagisme, ainsi que son égale habileté à exécuter paysages, portraits et peintures d’histoire.

Velázquez, du 25 Mars 2015 au 13 Juillet 2015 au Grand Palais. Ouvert dimanche et lundi de 10h à 20h et du mercredi au samedi de 10h à 22h. Se renseigner.

10. Warholà la Fondation Louis Vuitton

La fondation Louis Vuitton présente son troisième accrochage. Le thème cette fois-ci : « Pop et musique ». L’occasion à travers ce dernier de réunir une foule d’artistes autour de deux axes : le popisme et la musique. Le premier est centré sur des œuvres qui témoignent de l’intérêt porté par les artistes aux objets et aux images véhiculées par la publicité, la télévision le cinéma puis internet. Naturellement, le public pourra donc retrouver Richard Prince, Christian Marclay, Jennifer Allora et Guillermo Calzadilla et bien sur Andy Warhol, artiste américain représentant du mouvement « pop art ». Le deuxième axe, sera l’occasion de découvrir au travers du travail de Douglas Gordon, Jaan Toomik, Hannah Weinberger etc. des œuvres prenant la forme d’environnements, de sculptures, de vidéos… En savoir plus.

 Visuels : © Affiches officielles des expositions

« Game of Thrones l’exposition » débarque à Paris
[Avignon Off] Olivier Dutilloy, absolument great
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *