Actu
Agenda des expositions de la semaine du 26 juillet

Agenda des expositions de la semaine du 26 juillet

29 juillet 2021 | PAR Orane Auriau

Où que vous profitiez de votre été, n’oubliez pas d’offrir aussi des vacances à vos yeux!

 

Sebastião et Lélia Salgado, Salgado Amazônia

A la Philharmonie de Paris, dans le 19ème arrondissement, le coeur de l’Amazonie s’invite en Ile-de-France. L’exposition photographique, qui est à voir jusqu’au 31 octobre, nous présente l’oeuvre de Sebastião Salgado. Le photographe saisit par son objectif toute la beauté et complexité de cette région du monde. Tout en documentant la vie des personnes et tribus qui la peuple. 

Tarifs : 12 euros. Pour plus d’informations : Philarmonie de Paris

 

Aerodream

Une exposition à voir au Centre Pompidou de Metz jusqu’au 23 août. Une drôle par ailleurs, qui expose de gros objets gonflants, de design ou d’architecture. Qu’ils se fassent objets d’art, inventions de génie ou utopies : une curiosité décidément. 

Pour plus d’informations : Centre Pompidou-Metz

Les machines de l’île à Nantes

Niché dans les anciens chantiers navals de la ville, des animaux géants y ont élu habitation. Que ce soit un calamar de plusieurs mètres de hauteur, une fourmi géante, créatures sorties directement de l’imagination de Jules Verne. Dans cet atelier géant où les ingénieurs s’activent, ces incroyables animaux semblent irréels à voir. Lorsque grâce à leurs articulations mécaniques s’activent et qu’ils prennent vie, le spectacle en vaut la chandelle. 

Tarif : De 6 euros 90 à 8 euros 50. Bd Léon Burreau à Nantes. Pour plus d’informations : Les machines de l’Ile

 

Magies et sorcelleries

C’est l’exposition ensorcelante à voir cet été au Muséum de Toulouse, qui y reste jusqu’à l’automne. Elle entraîne les visiteurs jusqu’aux limites du réel, questionne sur ce qu’est la magie même. Quelles sont ses pratiques, quels en sont les différents types? Qu’est-ce que son utilisation dit de notre monde, de notre culture?

35 Allée Jules Guesde, 31000 Toulouse. Pour plus d’informations : Muséum de Toulouse

 

Exposition Marc Petit

Ses sculptures en bronze s’exposent à l’Abbaye d’Auberive, fondée au XIIème siècle par les cisterciens. Quelles allures étranges elles ont ces sculptures, d’ailleurs. Ces bronzes décharnés d’un artiste précoce occuperont ce petit coin idyllique et tranquille. 

A voir en Haute-Marne, Place de l’abbaye, 52160 Auberive. Pour plus d’informations : Abbaye d’Auberive

 

Crédits visuels © : Affiche de l’exposition Salgado Amazônia; Jean-Pierre Dalbéra

George Sand, fille du siècle, un album trop monotone
Avignon OFF : Antonio Interlandi entre dans le corps de la Mauvaise petite fille blonde de Pierre Notte
Orane Auriau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture