Actu
L’agenda culturel de la semaine du 29 décembre

L’agenda culturel de la semaine du 29 décembre

29 décembre 2014 | PAR La Rédaction

Dernière semaine avant 2015! Entre Noël et le nouvel an, offrez-vous des sorties afin de profiter au maximum de vos dernières soirées estampillées « 2014 ». Toutelaculture a préparé pour vous un tour d’horizon assez exhaustif, témoignant de la grande vitalité culturelle en cette période festive: c’est le moment de découvrir les nouvelles créations, et de se presser aux événements qui indiquent déjà « Derniers jours »…

Comédie musicale

Here lies love d’Axel Timbers à Londres (National Theatre)

« Here lies love »: « Ci-gît l’amour ». Ces mots à la fois sentimentaux et puissants, l’ancienne Première Dame des Philippines Imelda Marcos les aurait voulus gravés sur sa tombe. Repris par Fatboy Slim et David Byrne, ils deviennent le titre d’un album aux pulsations disco, dans lequel les grandes icones modernes (Florence Welch, Allison Moorer, Nellie McKay, Cyndi Lauper, Tori Amos, Martha Wainwright, Natalie Merchant, Sia Furler, Santigold, Charmaine Clamor, Nicole Atkins, Sharon Jones et Kate Pierson) s’emparent tour-à-tour du personnage. En 2013, Axel Timbers adapte à la scène cet alien musical croisant hommage historique et clubbing: à la clé, une scénographie psychédélique à 360 degrés, qui invite les spectateurs à danser sur le floor afin de s’imprégner activement – et dans une ambiance festive – de l’histoire des Philippines des années 60′ à 80′. Pop et politique. Lire notre critique.

Here lies love de David Byrne et Fatboy Slim, mise en scène Alex Timbers, avec Christine Allado, Mark Bautista, Natalie Mendoza, Renée Abulario, Martin sarreal, 1h30.

Jusqu’au 8 janvier 2015. Le spectacle est complet, mais chaque vendredi à 12h, des places de dernière minute peuvent s’acheter pour 20 £ sur le site du national Theater.

 Mistinguett, reine des années folles d’Albert Cohen au Casino de Paris

Dernières représentations pour la nouvelle comédie musicale du producteur des 10 commandements, du Roi Lion et de Mozart, l’opéra-rock. Une véritable mise-en-abîme permet de suivre l’évolution de la célèbre meneuse de revue des années 20, grâce à un casting de rêve réunissant notamment Carmen Maria Vega (Mistinguett), Cyril Romoli (Jacques Charles), et Fabian Richard (Scipion). L’événement semble incontournable cet hiver, mais ne nous a pas pleinement séduit pour autant- on en retiendra les chansons entêtantes, consignées sur un album disponible le 2 juin 2015. Lire notre critique.

Jusqu’au 11 janvier 2015 au Casino de Paris. Tournée au Zénith Arena de Lille le 14 février 2015. Plus d’informations ici. Réservations ici.

Extrait de la comédie musicale Mistinguett: « Mon homme », avec Carmen Maria Vega

Music Hall

Love Circus de Stéphane Jarny aux Folies Bergères

« Après Disco et Salut les copains, la troupe de Stéphane Jarny revient avec Love Circus, une revue qui mêle chant, danse et arts circassiens, aux Folies Bergères jusqu’au 11 janvier. Au programme de ce music-hall: de la joie, de la légèreté, des frissons et de la romance. » (Lire la critique de Marie Aveillan). Le mélange des genres est une mode qui nous réserve encore des surprises: c’est ce que nous démontre Stéphane Jarny dans ce spectacle ébouriffant intégrant à chaque scène un numéro de cirque. Des sensations fortes à vous faire trembler, qui ne sont pas sans rappeler la chamade effrénée des cœurs amoureux…

Jusqu’au 11 janvier aux Folies Bergères. Plus d’informations & réservations ici.

Théâtre

Répétition de Pascal Rambert au Théâtre de Gennevilliers

Pascal Rambert est auteur et directeur du Théâtre de Gennevilliers. Ses pièces sont d’ordinaire radicalement enracinées dans l’époque contemporaine: à ce titre, sa création pour le Festival d’Automne étonne en prenant pour décor la Russie du début du XXème siècle. Il ne faut pas s’y tromper néanmoins: fonctionnant en « temps réel », la pièce prend corps dans l’actualité la plus immédiate. Les frontières entre la fiction et la réalité se brouillent dans cette Répétition détraquée qui est à prendre au sens théâtral… et historique?

Avec Emmanuelle Béart, Audrey Bonnet, Denis Podalydès, Stanislas Nordey. Jusqu’au 17 janvier 2015 au Théâtre de Gennevilliers. Informations & réservations ici.

 

Théâtre, danse, performance

Voces, Sara Baras Ballet Flamenco au Théâtre des Champs-Elysées

Elle nous avait subjuguée dans le film Flamenco Flamenco de Carlos Saura: invitée régulière, Sara Baras est une nouvelle fois à l’affiche au Théâtre des Champs-Elysées. Interprète, chorégraphe et directrice de compagnie, l’étoile de la danse espagnole livre une suite flamenca intitulée Voces (« Voix »), épaulée par José Serrano et les danseurs de sa troupe. La fougue le dispute à la grâce, et envoûte les spectateurs qui voient alors danser la flamme.

Jusqu’au 11 janvier 2015 au Théâtre des Champs-Elysées. Informations & réservations ici.

Aurélien Bory au Théâtre de la Ville

Le chorégraphe et scénographe Aurélien Bory présente Plexus,  un spectacle d’une grande beauté et qui fait honneur à la danseuse japonaise Kaori Ito. Entre apparition et disparition, le spectacle dévoile des aspects métaphysiques, allant bien au delà d’une expérience sensorielle, déjà réussie. Le spectacle se tient jusqu’au 4 Janvier.

Vous trouverez de quoi réserver vos places sur le site du Théâtre de la Ville.

Rester Vivant au Théâtre du Rond Point. 

Le spectacle d’Yves-Noel Genod est une ode à la poésie.  En choisissant un texte de Michel Houelebecq éponyme au spectacle, publié en 1991, Genod revient sur la force des mots, avec audace et une pointe de pessimisme, qui n’a d’autre but que d’insuffler une bonne dose de vivacité à son public. Les dernières séances du spectacle restent à découvrir jusqu’au 31 Décembre.

Vous trouverez toutes les informations complémentaires sur le site du théâtre du Rond Point.

Cinéma

Pasolini, de l’autre côté de la caméra d’Abel Ferrara

Ce premier film biographique d’Abel Ferrara retrace les dernières heures du cinéaste à scandale. A l’heure où son pays le méprise, Pier Paolo Pasolini semble tracer imperturbablement sa voie… jusqu’à être rattrapé par le destin alors qu’il passe une nuit entre amours et ténèbres sur la plage d’Ostie. William Defoe incarne le sulfureux personnage, secondé par un casting idéal.

Sortie le 31 décembre. Pasolini, d’Abel Ferrara avec Willem Dafoe, Ninetto Davoli, Riccardio Scarmacio, Valerio Mastandrea, Adriana Asti et Maria de Medeiros, 84min, Capricci.

Bande-annonce du film

Territoire de la liberté d’ Alexander Kouznetsov

Ce documentaire russe aura de quoi mettre du baume au cœur en cette période hivernale. Alexander Kouznetsov nous livre ce 31 Décembre un portrait inhabituel de la Russie contemporaine: un petit havre de liberté. Près d’une petite ville de Sibérie, se réfugient plusieurs personnes qui vivent en au plus près de la nature et selon leur propres règles. Une pastorale revêtue d’un manteau de neige donc, et qui risque de bousculer nos idées préconçues sur le pays de Poutine.

A most Violent Year de  J. C. Chandor

A Most Violent Year est probablement le dernier film plus attendu de l’année. Le film, qui met  en scène une nouvelle performance de la très populaire Jessica Chastain, campe son intrigue dans le New-York des années quatre-vingts, et les déboires d’un homme qui lutte contre la corruption et la violence galopante qui font obstacle à ses ambitions. Un portait de la grosse pomme comme une jungle et qui promet d’être percutant. 

Musique

La Chauve-souris de Strauss à l’Opéra-Comique

La mise-en-scène d’Ivan Alexandre, servie par un plateau exceptionnel, tient toutes ses promesses: à la vois moderne et fidèle aux intentions de Strauss, l’opérette viennoise et se révèle d’une actualité confondante. Magique et festif, sans oblitérer une portée plus philosophique: à ne manquer sous aucun prétexte, en salle jusqu’au 1er janvier ou sur France Musique le 3 janvier à 19h.

Jusqu’au 1er janvier 2015 à l’Opéra-Comique. Informations et réservations ici. Retransmission sur France Musique le 3 janvier à 19h.

Extraits de La Chauve-souris

Expositions

La Fabrique du Romantisme, au musée de la vie Romantique. 

Ouverte depuis Octobre, la belle exposition qui se tient au Musée de la vie Romantique se terminera le 18 Janvier, d’ici peu donc, ce pourquoi on vous conseille grandement de la découvrir avant qu’il ne soit trop tard. Le musée a eu la bonne idée de créer une exposition qui soit aussi un cours d’Histoire de l’Art. Une aubaine qui se fait rare, et qui permet de découvrir avec des yeux grands ouverts les sources des grands artistes et auteurs du XIX ème siècle, et de suivre comment l’évolution du gout et l’esthétisme s’est progressivement construit. De plus l’endroit est des plus agréables.

Vous trouverez toutes les informations relatives à votre visite sur le site de la Ville de Paris.

Regards Croisés, à la maison de Victor Hugo 

On reste dans un esprit romantique avec la Maison Victor Hugo, mais pour parler théâtre cette fois-ci. La maison Victor Hugo organise une exposition des plus subtile, qui met en valeur le dialogue entre les arts: l’écriture de Victor Hugo, la mise en scène de ses pièces sur les planches, et la photographie. En effet, l’exposition propose de montrer l’évolution du regard des photographes (on citera Nadar, Carjat, Agnes Varda) sur le théâtre, et en particulier sur les différentes mises en scènes des pièces de Victor Hugo. Une exposition intelligente en plus d’être originale, et à découvrir avant qu’elle ne disparaisse!

Toutes les informations supplémentaires sont disponibles sur le site de la Ville de Paris.

Lumières, Carte Blanche à Christian Lacroix au musée Cognacq-Jay.

Après un passage à vide de plusieurs années,  Christian Lacroix est de nouveau sur le devant de la scène. Non pas avec des agendas ou des coques d’iPhone siglées à son nom qui inondent les champs publicitaires, mais grâce à sa vocation: le costume. Après ceux crées pour la scène, Lacroix signe une collaboration avec le musée Cognacq-Jay, et semble ainsi renouer ses liens avec le Haute Couture. Le créateur s’est en effet inspiré du siècle des Lumières pour ses pièces, qui entrent bien évidemment en dialogue avec la mode contemporaine. Un bel exercice de style, et des plus créatifs qui réaffirme son talent de couturier.

Plus d’informations sur le site de la Ville de Paris.

Chagall, de la palette au métier au musée d’art moderne de Troye

L’art de Chagall ne se réduit pas à la peinture: le Musée d’art moderne de Troye nous invite à découvrir l’une des multiples facettes de ce génie protéiforme du XXème siècle, qui a su passer de la toile à la céramique, la mosaïque, le vitrail, le marbre… ainsi qu’à la tapisserie. A l’honneur dans cette exposition inaugurant un nouveau cycle dédié à l’art textile, dix-sept tapisseries d’Yvette Cauquil-Prince mises en regard avec les œuvres de Chagall qui les ont inspirées. Parmi elles, La Paix, La Baie des Anges, Le Coq Rouge, Les Arlequins ou A ma femme, évoquent les thèmes chers à l’artiste: la religion, la nature, le cirque, les musiciens et les animaux dansent une farandole qui est aussi celle des couleurs chatoyant dans le prisme du rêve. Lire notre critique.
Jusqu’au 11 janvier 2015 au Musée d’Art moderne de la ville de Troyes. Du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Samedi et dimanche de 11h à 18h. Plus d’informations ici.

Visuels: affiche de Here lies love; affiche de Mistinguett; affiche de Chagall, de la palette au métier; affiche de Pasolini.

Sarah Hamidou & Nina Farge

La photographe britannique Jane Bown s’est éteinte
[16+] « Nozokiana » Tome 10 : toi ma sœur
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture