Théâtre

Avignon OFF 2019 : « Maurice et la Miss », roi et reine de Paris et du music-hall

Avignon OFF 2019 : « Maurice et la Miss », roi et reine de Paris et du music-hall

12 juillet 2019 | PAR Magali Sautreuil

Il fut un temps, sous la IIIe République, où Paris eut un roi et une reine : Mistinguett et Maurice Chevalier. Deux vedettes du music-hall, deux « monstres » de la scène qui conquirent non seulement la capitale, mais aussi toute la France et les États-Unis. À travers leur relation tumultueuse, le spectacle Maurice et la Miss, présenté au Festival OFF d’Avignon, au théâtre des Corps Saints, nous invite à nous immerger à la fois dans le Paris de la Belle Époque aux Années Folles et dans la vie d’artiste.

Jeanne Florentine Bourgeois, alias Mistinguett, la reine du music-hall, est appelée à ses débuts Miss Hélyett. La Miss est une femme soucieuse de son apparence qui, à la vie comme sur scène, accorde une grande importance à ses tenues. Un soin que l’on retrouve dans les costumes que la comédienne porte pendant le spectacle. Si elle ne sait ni bien chanter, ni danser, elle joue cependant merveilleusement bien la comédie. Son exubérance séduit le public, qu’elle n’hésite pas à tutoyer.

En 1909, Max Dearly la choisit comme partenaire pour créer la valse chaloupée au Moulin Rouge. En 1911, c’est le jeune Maurice Chevalier qu’elle prendra comme cavalier pour initier la valse renversante aux Folies Bergères, une danse qui donnera naissance à une longue histoire d’amour ! Une opportunité inouïe pour Maurice, pour qui la Miss était une étoile inaccessible ! Mais grâce à son charme et son sourire aguicheur, il parvint non seulement à la séduire, mais aussi à conquérir le cœur des spectateurs. Paris et le monde du music-hall avaient désormais un roi et une reine !

Ces dix années de relation amoureuse tumultueuse entre Maurice Chevalier et Mistinguett nous plongent ainsi dans le Paris de la Belle Époque aux Années Folles, en passant par la Première Guerre Mondiale, période sombre de l’histoire du couple, pendant laquelle Maurice est fait prisonnier. La guerre crée un certain éloignement entre les deux amoureux. À l’issue du conflit, Chevalier, plus confiant, commence une ascension vertigineuse, dont la Miss prend ombrage. Refusant de rester plus longtemps dans l’ombre de sa bien-aimée, il préfère mettre un terme à leurs relations, tant professionnelle qu’amoureuse, d’un commun accord… Chacun poursuivra désormais sa carrière de son côté : les plumes et le music-hall pour la Miss, Hollywood et le cinéma pour Maurice.

La vie d’artiste est ainsi faite : elle a des hauts, des bas… En un clignement d’œil, on peut passer du succès au chômage, de la gloire à la misère… Paris est à la fois une ville où tout est possible et où les désillusions sont parfois brutales et cruelles. C’est aussi cela Maurice et la Miss, une vie d’artiste, où rien n’est acquis, où les doutes, les angoisses, les peines et les misères succèdent aux rêves, aux joies, à la gloire, à la richesse…

Du Casino de Paris aux Folies Bergères, en passant par le théâtre des Nouveautés, celui des Variétés, le Moulin Rouge…, Maurice et la Miss nous entraîne dans les coulisses du music-hall. Une découverte rythmée par une quinzaine de chansons : Dans la vie faut pas s’en faire, Je vous ai reconnu, Il m’a vue nue, L’amour est passé près de vousJe cherche un millionnaire, Le chapeau de paille, C’est vrai

Escalier lumineux, rideau rouge, strass, paillettes, piano…, tous les éléments-clés de l’univers du music-hall sont présents, sans oublier la gouaille de nos deux têtes d’affiche.

Étonnamment, ils acceptent volontiers de partager la scène avec leurs deux musiciens. Ces derniers font d’ailleurs partie intégrante du spectacle et incarnent des personnages-clés de la vie de la Miss et de Maurice : la mère de Chevalier, l’amant de la Mistinguett, le directeur des Folies Bergères, leur metteur en scène… Cette volonté d’inclure les musiciens à l’histoire témoigne de la connivence que Mistinguett et Maurice Chevalier avaient avec leurs auteurs et leurs instrumentistes.

Malgré ses allures romanesques, Maurice et la Miss est une pièce qui s’inspire de véritable vie de ces deux vedettes du music-hall.

Dans la lignée des autres créations de la compagnie Sans Lézard, il propose au public un spectacle complet, mêlant musique, chant, danse, humour et émotion.

Maurice et la Miss, de Cauriguen, mis en scène par Laurence Causse, présenté dans le cadre du Festival OFF d’Avignon, au théâtre des Corps saints, du 5 au 28 juillet 2019, à 13h. Relâche les 8, 15 et 22 juillet 2019. Durée : 1 h 15.

Retrouvez l’actualité de la Compagnie Sans Lézard sur son site Internet (ici), sa page Facebook (ici) et son compte Twitter (ici).

© Visuel : Affiche officielle

Infos pratiques

L’Espace Alya
Artéphile
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale.Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub.Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival.CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *