Actu
Cate Blanchett à Venise : septième femme pour le septième art

Cate Blanchett à Venise : septième femme pour le septième art

21 janvier 2020 | PAR Hortense Milléquant

Si Spike Lee présidera la 73e édition du Festival de Cannes, la Mostra de Venise a trouvé sa reine : Cate Blanchett trônera au Lido en septembre 2020.


La Mostra, entité de la Biennale de Venise, a choisi la star australienne Cate Blanchett pour sa 77e édition. Il s’agit ainsi de la septième femme à occuper cette fonction, la première étant Sabine Azéma en 1987. Depuis Catherine Deneuve, présidente en 2006, seule deux femmes ont occupé ce poste : Annette Bening en 2017 et Lucrecia Martel, l’année dernière.

Dans un communiqué, l’actrice d’Aviator a démontré son attachement à la manifestation vénitienne : « chaque année j’attends la sélection de Venise, et chaque année, elle est surprenante et remarquable ». Elle poursuit en rappelant l’importance de ce festival de cinéma qui est pour elle l’un des « plus attrayants au monde, une célébration de ce moyen provocateur et stimulant qu’est le cinéma sous toutes ses formes ».

Alberto Barbera, le directeur du Festival de Venise est ravi de l’accueillir prochainement, il a d’ailleurs déclaré : « Cate Blanchett n’est pas seulement une icône du cinéma contemporain, et qui a travaillé avec les plus grands réalisateurs au cours des 20 dernières années, adoré par les cinéphiles de toutes sortes. Son engagement dans le monde artistique et humanitaire, ainsi que la protection de l’environnement et l’autonomisation des femmes dans l’industrie cinématographique occultée par les préjugés de l’homme, en ont fait une inspiration pour la société. Son énorme talent d’actrice, combiné à son intelligence unique et sa passion sincère pour le cinéma, confèrent les qualités idéales pour être président du jury ».

Alberto Barbera fait référence, ici, à son combat féministe : elle a confié avoir été harcelée sexuellement par le producteur déchu, Harvey Weinstein. En outre, elle se bat pour l’égalité salariale entre les hommes et les femmes : elle n’a pas hésité à refuser un rôle à cause de cette disparité de salaire entre elle et un collègue masculin.
En 2018, au festival de Cannes, l’année où elle avait l’honneur d’être présidente du jury, elle avait monté les marches du tapis rouge en compagnie de quatre-vingt-une autres femmes pour demander « l’équité et la réelle diversité dans (leurs) environnements professionnels ». Lors de cette 71e édition, la Palme d’or a été attribuée au cinéaste japonais Hirokazu Kore-eda pour son film Une affaire de famille.

À cinquante ans, l’actrice a aura ainsi présidé deux prestigieux festivals mettant à l’honneur le septième art. Rendez-vous alors du 2 au 12 septembre 2020 à la Mostra de Venise pour connaître le successeur du Joker de Todd Phillips qui a remporté l’an passé, le Lion d’or, occasionnant une ovation de huit minutes.

 

Visuel : © Francois R Thomas – Flickr (CC BY-SA 2.0) : Vue de Venise

Jamais deux sans trois : le festival Trajectoires revient pour la troisième année consécutive
Fanny Servole : « La Cité de l’architecture & du patrimoine met en place une offre culturelle variée à destination de tous les publics en situation de handicap »
Hortense Milléquant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *