A l'affiche
Agenda cinéma du 23 juin 2021

Agenda cinéma du 23 juin 2021

23 juin 2021 | PAR Léna Saint Jalmes

Aujourd’hui encore du Disney, un drame, un premier-long métrage, un biopic et … le retour de La Guerre des boutons !

Cruella

Pour sa dernière création en prise de vue réelle, Disney se plonge dans l’histoire d’une des méchantes les plus fascinantes de son répertoire : Cruella d’Enfer. Le film réalisé par Craig Gillespie montre Emma Stone et Emma Thompson au sommet de leur classe et de leur insolence dans ce film aussi sombre qu’incroyablement créatif.

Londres, années 70, en plein mouvement punk rock. Escroc pleine de talent, Estella est résolue à se faire un nom dans le milieu de la mode. Elle se lie d’amitié avec deux jeunes vauriens qui apprécient ses compétences d’arnaqueuse et mène avec eux une existence criminelle dans les rues de Londres. Un jour, ses créations se font remarquer par la baronne von Hellman, une grande figure de la mode, terriblement chic et horriblement snob. Mais leur relation va déclencher une série de révélations qui amèneront Estella à se laisser envahir par sa part sombre, au point de donner naissance à l’impitoyable Cruella, une brillante jeune femme assoiffée de mode et de vengeance …

 

Minari

Ce drame réalisé par Lee Isaac Chung nous entraîne au beau milieu de l’Arkansas, état rural des Etats-Unis.

Une famille américaine d’origine sud-coréenne s’installe dans l’Arkansas où le père de famille veut devenir fermier. Son petit garçon devra s’habituer à cette nouvelle vie et à la présence d’une grand-mère coréenne qu’il ne connaissait pas.

 

Un espion ordinaire

Ce n’est pas qu’un film d’espionnage mais c’est aussi un biopic avec un mélange de drame réalisé par Dominic Cooke.

1960. Modeste représentant de commerce anglais, Greville Wynne se retrouve plongé au cœur de la guerre froide. À la demande du MI-6 et de la CIA, il noue une alliance aussi secrète que périlleuse avec le colonel soviétique Oleg Penkovsky. Objectif : fournir les renseignements nécessaires aux Occidentaux pour éviter un affrontement nucléaire et désamorcer la crise des missiles de Cuba. Il entame alors une série d’allers-retours entre Londres et Moscou en prenant de plus en plus de risques…

 

Gagarine

Le film réalisé par Fanny Liatard et Jérémy Trouilh fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020.

Youri, 16 ans, a grandi à Gagarine, immense cité de briques rouges d’Ivry-sur-Seine, où il rêve de devenir cosmonaute. Quand il apprend qu’elle est menacée de démolition, Youri décide de rentrer en résistance. Avec la complicité de Diana, Houssam et des habitants, il se donne pour mission de sauver la cité, devenue son  » vaisseau spatial « .

 

Ibrahim

Pour son premier long-métrage, Toute La Culture a pu rencontrer le réalisateur Samir Guesmi. Interview : ici. Le film fait partie de la sélection officielle du festival de Cannes.

La vie du jeune Ibrahim se partage entre son père, Ahmed, écailler à la brasserie du Royal Opéra, sérieux et réservé, et son ami du lycée technique, Achille, plus âgé que lui et spécialiste des mauvais coups. C’est précisément à cause de l’un d’eux que le rêve d’Ahmed de retrouver une dignité se brise lorsqu’il doit régler la note d’un vol commis par son fils et qui a mal tourné. Les rapports se tendent mais Ibrahim décide alors de prendre tous les risques pour réparer sa faute…

 

Shorta

Ce thriller d’1h48 est réalisé par Anders Ølholm, Frederik Louis Hviid.

Talib, 19 ans, adolescent noir, meurt des suites de blessures mortelles en garde à vue. Son décès provoque une révolte dans la banlieue de Copenhague au moment où deux policiers que tout oppose, Jens et Mike, s’y trouvent justement en patrouille. Pris en chasse, ils vont devoir se frayer un chemin pour échapper aux émeutes. S’engage alors un affrontement implacable.  (Interdit aux moins de 12 ans)

 

La Guerre des boutons

Ce grand classique du cinéma français, initialement sortie le 18 avril 1962 sera rediffusé dans les salles de cinéma cette semaine et mettra de nouveau en scène André Treton, Martin Lartigue et Michel Galabru !

Alors rendez-vous en salle, pour voir, revoir ou rerevoir la petite guerre entre les enfants de deux villages voisins.

 

Dernier soleil

Le triller d’Etienne Constantinesco sort en VOD dès demain (24 juin).

Dans l’Est de la France, Eric, un voyou sans envergure, peine à s’occuper d’Esteban, son fils d’une dizaine d’années. Le jour où Esteban est kidnappé par sa faute, Eric, bouleversé, refuse de prévenir la police. Il décide de le sauver à sa manière, déterminé à tout faire pour réunir la rançon.

 

49e festival de La Rochelle cinéma

Le Festival La Rochelle Cinéma (Fema) débute dès vendredi 25 juin e se poursuit jusqu’au 4 juillet. Les films des rétrospectives et hommages sont programmés 3 fois entre le 25.06 et le 04.07, les films en avant-première une seule fois avant leur sortie en salles. Quatre films sont produits par le festival : Villeneuve Goes America de Frédéric Ramade, Consentement ? de Yannick Lecoeur, Pères en prison de Nicolas Habas et Intérieur Jour Adrien Charmot.

 

Visuel : affiche de Cruella.

So Schnell, la pièce testamentaire de Dominique Bagouet est de nouveau vivante
L’Unesco envisage de placer Venise et Budapest sur la liste du Patrimoine mondial en péril
Léna Saint Jalmes

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture