Théâtre
2013/2014 à la Comédie-Française : une saison de troupe

2013/2014 à la Comédie-Française : une saison de troupe

31 mai 2013 | PAR Christophe Candoni

diapo1314_edito

Muriel Mayette a présenté hier la prochaine saison de la Comédie-française et les quatorze nouvelles productions sur trente spectacles qui tiendront l’affiche malgré d’importantes restrictions budgétaires. 

C’est donc une programmation resserrée autour des artistes de la maison que l’administratrice de la Comédie-Française a établi en faisant « le pari d’une combustion réactive des propres énergies » de la troupe écrit-elle dans l’Edito de la nouvelle brochure. « En ces temps d’incertitude, faire miel de notre savoir et de nos compétences n’est pas faire acte de repli, c’est au contraire prendre ses responsabilités pour s’octroyer le droit d’être libres ». Muriel Mayette assurera elle-même deux mises en scène : La Maladie de la mort de Duras qui sera créé en collaboration avec Matthias Langhoff à Buenos-Aires avant une reprise au Vieux-Colombier, puis un Songe d’une nuit d’été dans la salle Richelieu. Année anniversaire oblige, Shakespeare sera aussi représenté par une nouvelle mise en scène d’Othello confiée à Léonie Simaga et surtout la prise de rôle de Denis Podalydès qui s’attaquera à Hamlet sous la direction de Dan Jemmett avec qui il avait déjà joué La Grande magie.

A Richelieu, la comédie-ballet de Molière et Corneille Psyché est une rareté que va monter Véronique Vella, Loïc Corbery sera Alceste dans un Misanthrope mis en scène par Clément Hervieu-Léger, Denis Podalydès mettra en scène Lucrèce Borgia de Victor Hugo en proposant à son ami Guillaume Gallienne de jouer le rôle titre. Les jeunes pensionnaires que sont Louis Arene et Benjamin Jungers seront eux au Studio du Louvre, le premier pour une adaptation de La Fleur à la bouche de Pirandello qu’il combinera avec des extraits du Guépard, le célèbre roman de Giuseppe Tomasi Di Lampedusa qui donna lieu au superbe film de Visconti, le second assurera une mise en scène de L’île des esclaves de Marivaux.

Invités pour la première fois à réaliser une mise en scène à la Comédie-Française, le réalisateur Claude Mouriéras présentera L’Anniversaire de Pinter, Zabou Breitman retrouvera son complice Laurent Lafitte à qui elle offre le premier rôle du Système Ribadier de Feydeau, Christophe Lidon davantage habitué à travailler dans le théâtre privé dirigera Danièle Lebrun dans La visite de la vieille dame de Friedrich Dürrenmatt. Après le beau travail de Christian Benedetti,sur Lampedusa beach, on poursuivra la découverte entamée cette saison de l’œuvre de Lina Prosa puisque la dramaturge italienne réalisera la mise en scène de deux autres de ses textes pour former un « Tryptique du naufrage », et enfin, Edouard Signolet signera une adaptation du conte d’Andersen La Princesse au petit pois.

 A noter, parmi les nombreuses reprises annoncées, La Trilogie de la villégiature qu’Alain Françon avait montée pour l’ouverture du théâtre éphémère, les divertissants Chapeau de paille d’Italie et Fil à la patte, le Don Juan de Jean-Pierre Vincent, la Phèdre revisitée par le grec Marmarinos. L’Antigone d’Anouilh partira en tournée en France après Le Jeu de l’amour et du hasard mis en scène par Galin Stoev, l’occasion de découvrir Noam Morgensztern, le dernier pensionnaire entré dans la maison qui reprend actuellement le rôle d’Arlequin.

 

Slow Sunday, le nouveau clip de Théodore, Paul et Gabriel
[Chronique] « More Light » de Primal Scream : de la noblesse du rock britannique
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture