Musique

Playlist de la semaine (105)

Playlist de la semaine (105)

28 février 2015 | PAR Bastien Stisi

Le retour plein de couleurs et de pâleurs de We Have Band, l’ébriété constatée depuis la Lituanie, la relecture de Perez par Rebotini..…la playlist de la semaine, rendez-vous hebdo confectionné par Toute La Culture, rien que pour vos oreilles et pour vos tympans exigeants :

1. We Have Band, « Out The Woods »

Electro pop colorée et retour en demi-teinte pour We Have Band : quelques mois après l’album Movements, voici l’EP The Woods, et son morceau qui s’en écarte (« Out The Woods »), un extrait annonçant un album prochain qui pousse le vice électro pop au point de sembler parachuté tout droit d’un projet d’Hot Chip jamais paru (parce que pas assez bon). De ces bois-là, parce que l’émotion n’y est franchement pas, échappons-nous vite.

2. Aline, « La Vie Électrique »

Désormais signés chez [PIAS] le Label (dont ils incarnent désormais le vecteur le plus pop), les garçons d’Aline poursuivent la récitation de leur new nawe réchauffée dite en Français sur un deuxième album prévu pour le mois de juin. Programmés aux côtés de Baxter Dury lors de l’Olympia rempli cette semaine par le Britannique, Aline vient de livrer « La Vie Électrique », un single qui porte le même nom que le successeur de Regarde Le Ciel, et qui confirme la théorisation d’une pop mélodique judicieusement conçue pour les ondes. Vraiment coquin, faussement léger.

3. The Populists, « Soft Power »

Lever le poing, sans dire un mot. Le Français Yan Wagner, dont on avait souvent célébré le très bon premier album techpop il y a deux années, dénonce avec son projet The Populists et avec une imagerie qui reprend avec acuité les codes classiques de la communication politique, les populismes qui depuis longtemps gouvernent la manière de représenter depuis les fauteuils dorés les intérêts du tout Petit Peuple. Et c’est avec une techno sans mots que le propos est véhiculé. Mais tout de même : on conseillera d’utiliser les contours de Soft Power, le premier EP de ce nouveau projet, plutôt au sein d’un club fermé que d’un meeting politique aéré…

4. Nach, « Cœur de Pierre »

Dans la famille Cheddid, la petite-fille d’Andrée, sœur de Matthieu et de Louis, Anna, alias Nach, va bientôt beaucoup faire parler d’elle. On avait découvert Nach en live en première partie d’Arthur H et on a hâte d’entendre l’album qui sort en avril chez Polydor. Alors que le titre « Je suis moi » a rejoint la playlist Europe 1, la session Vevo de l’envoûtant « Cœur de Pierre » laisse une impression durable : voix rauque inoubliable, refrain entêtant, un zeste de timidité troublant : on reste hanté par ce morceau qui montre bien comment Nach compose, écrit, chante et sait s’entourer de musiciens hors pair. A découvrir aussi en live ce printemps, notamment à la Gaîté lyrique le 8 avril. Yaël Hirsch

5. Solange La Frange, « Mouvment »

Sur la lancée de leur collaboration avec le pessimo-futuriste Lucy de Luc Besson, les garçons et la fille de Solange La Frange livrent avec leur titre « MouVmenT », issu de l’album du même nom, un hymne synthpunk désormais illustré par un rapide rappel des faits qui auront concerné l’Humanité depuis ses premières heures…Kap Bambino, Crystal Castles, Die Antwoord, CSS, Le Vasco…Solange La Frange est un cocktail explosif de tout cela. Qui a dit que la Suisse était un pays empreint de neutralité ? Vérification des faits bientôt, sur la scène de La Machine du Moulin Rouge à l’occasion de l’édition 2015 du Festival Les Femmes S’En Mêlent.

6. Nord, « Drunk »

Ivre en Lituanie, à déambuler au milieu des vestiges rouges faucilles et des amours pas évidents à gérer : qu’on ait déjà vécu la situation ou pas, et malgré le format mille fois proposé « couplet narratif en français / onomatopées / refrain entêtant en anglais », il y a une évidente et immédiate addiction qui opère dès la première écoute du facile et formidable « Drunk » livré par le Français Nord. Et ce n’est pas le vertige BNF suggéré par le clip dudit morceau, livré cette semaine et réalisé par Alain Guilerme pour La Sucrerie, qui évitera la tête (et les jambes) de tourner. Un shot de vodka bon marché au bord des lèvres, on guettera l’interprétation live de ce petit tube potentiel depuis les sièges confortables des Trois Baudets, le 23 mars prochain.

7. Perez, « Les Vacances Continuent (Arnaud Rebotini remix) »

Évidente quoique jamais tentée, la collaboration de la voix dandy salasse de Perez et des synthés roublards d’Arnaud Rebotini (leader des Black Stobe) prend forme avec le remix des « Vacances Continuent », balade synthpop dans laquelle les stations balnéaires évoquées ne donnent pas forcement envie d’être visitée dans l’immédiat. Le morceau original de Perez, lui, de même que ce « Chrysler » paru les jours derniers, trouveront leur place sur son premier album qui paraîtra chez Barclay dans les semaines à venir.

Visuel : (c) pochette de MouVment de Solange la Frange

« Tu fais des films ? T’es un ouf » Appel de films jusqu’au 30 avril pour le festival « Taille un Short »
« Possibles futurs » d’Eugène Guillevic, la juste mesure des choses.
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *