Cinema
« La Vie d’Adèle » récompensé par le prix Louis-Delluc 2013

« La Vie d’Adèle » récompensé par le prix Louis-Delluc 2013

18 décembre 2013 | PAR Hugo Saadi

3491490_7_a734_adele-exarchopoulos-et-lea-seydoux-dans-la_8228aa3a859f91119473c1f45726701fAprès avoir reçu la Palme d’or au dernier festival de Cannes, La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kéchiche remporte le prix Louis-Delluc 2013 considéré comme le « Goncourt du cinéma ».

Présidé par Gilles Jacob, le président du Festival de Cannes, le jury, composé d’une vingtaine de critiques et personnalités du cinéma, a choisi La Vie d’Adèle comme meilleur film français de l’année. Ce dernier représentera la France aux Golden Globes qui se tiendront le 12 janvier prochain à Los Angeles. Parmi les autres films qui prétendaient à cette récompense, L’Inconnu du lac d’Alain Giraudie, Mon âme par toi guérie de François Dupeyron et Jimmy P. d’Arnaud Desplechin ont longtemps été proches du prix, mais c’est la performance d’Adèle Exarchopoulos et de Léa Seydoux qui a mis tout le monde d’accord. Après avoir annoncé le lauréat, Gilles Jacob a mentionné le fait que Kéchiche est « un metteur en scène qui a un talent rare pour recréer la vérité, c’est l’esprit français, c’est la tradition depuis Jean Renoir jusqu’à Kechiche en passant par Pialat ».

Le réalisateur tunisien, qui avait déjà remporté ce prix avec La Graine et le mulet, était accompagné d’Adèle Exarchopoulos lors de la remise du prix. Un prix qu’il a dédié à « ceux qui ont été la première source d’inspiration de ce film : des gens d’esprit également, ces enseignants qui donnent beaucoup à la collectivité, qui ne cherchent pas comme nous à être mis en lumière, qui font fi de la reconnaissance et qui pourtant en méritent tellement », après avoir déclaré être « très honoré de recevoir ce prix si prestigieux – une reconnaissance – attribué par des gens d’esprit et fins connaisseurs du cinéma ». L’année passée, c’était le film de Benoît Jacquot, Les adieux à la reine, qui avait été récompensé. Enfin, le prix Louis-Delluc 2013 du premier film a récompensé Vandal de Hélier Cisterne.

Visuel : © La vie d’Adèle – Wild Bunch

Drame à la Comédie-Française, Murielle Mayette sur la sellette
Les trois ans du Centquatre Paris : bilan en quelques chiffres
Hugo Saadi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *