Actu
« Adolescentes » de Sébastien Lifshitz est consacré par le prix Louis-Delluc 2020

« Adolescentes » de Sébastien Lifshitz est consacré par le prix Louis-Delluc 2020

28 janvier 2021 | PAR Manon Bonnenfant

Après avoir consacré l’an dernier la Jeanne revisitée de Bruno Dumont, le prix Louis-Delluc a désigné comme lauréat 2020 « Adolescente » de Sébastien Lifshitz. 

Récompensant chaque année et ce depuis 1937 des œuvres cinématographiques considérées comme étant « le meilleur film français de l’année », le prix Louis-Delluc a désigné – pour l’année 2020 – le documentaire de Sébastien Liftshitz : Adolescentes. Sorti en septembre 2019, ce documentaire suit les parcours intimes de deux amies de collège puis de lycée à Brive : Emma et Anaïs, sur une période de cinq ans. De la Quatrième à la toute fin de la Terminale, nous assistons aux chemins de vie des deux adolescentes aux milieux de vie différents : bourgeois du côté d’Emma, et populaire de celui d’Anaïs. Tout les oppose en apparence, mais si leur amitié semble plus forte que les codes sociétaux, continuera-t-elle de l’être lors de l’entrée au lycée ?

Sébastien Liftshitz signe ici une œuvre prenante, audacieuse, en laquelle il a longuement travaillé comme il le déclarera auprès de l’AFP : « Ce tournage a duré plusieurs années. C’est un bout de ma vie, une aventure humaine. » Suivant les protagonistes sur toute une période de leur vie à la manière de Boyhood, Adolescentes explore les (trop) nombreuses problématiques qui fourmillent cette période si charnière et primordiale dans le développement d’un être humain. Loin d’être la première occasion pour le réalisateur et scénariste français d’aborder ces thèmes, ses précédentes créations parlent pour elles-mêmes : Les Invisibles – sorti en 2012 – retraçaient l’itinéraire d’homosexuel.l.e.s nés durant l’entre-deux guerres, Bambi (l’année suivante) recueillait le témoignage d’une des premières transgenres françaises Marie-Pierre Ysser. 

Le président du jury de cette 83e édition Gilles Jacob, a tenu à saluer la victoire d’Adolescentes : « Le film est une merveille de justesse et de sensibilité par un des plus grands documentaristes contemporains. »

Josep est également l’autre coup de cœur du jury. Récompensé dans la catégorie du Premier film, le film d’animation du dessinateur de presse Aurel a conquis de par sa thématique forte et son graphisme « épuré. »

Visuel : ©affiche officielle 

Les vernissages de la semaine du 28 janvier
Yës, la danse orchestre de Fouad Boussouf impose son rythme
Manon Bonnenfant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture