Cinema

La Quinzaine des réalisateurs 2019, à voir au Forum des images et en salles

La Quinzaine des réalisateurs 2019, à voir au Forum des images et en salles

07 juin 2019 | PAR Adrien Naselli

La sélection 2019 de la Quinzaine des réalisateurs a offert aux festivaliers sont lot de découvertes. Jusqu’au dimanche 9 juin, le Forum des images à Paris rejoue les films, et certains sont sur le point de sortir en salles.

La première Quinzaine des réalisateurs avec l’Italien Paolo Moretti comme Délégué général s’est ouverte et achevée sur deux films français qui mettent les pieds dans le plat de l’humour absurde : Le Daim et Yves, respectivement signés Quentin Dupieux et Benoît Forgeard, tous deux en salles au courant du mois de juin. En faisant hurler de rire le public, ils ont réussi à insuffler cette atmosphère particulière à la Quinzaine, moins guindée que la sélection officielle. Dans la salle du Théâtre de la Croisette, pas de robes de soirée ni de nœuds papillons, les journalistes et les professionnels du cinéma côtoient les festivaliers cinéphiles.

Le reste de la sélection, très éclectique, a séduit malgré quelques faux pas. Avec 16 premiers films sur 24, il va de soi que les spectateurs se sont parfois heurtés à des œuvres qui ne faisaient pas le poids. Mais étrangement, ce ne sont pas forcément les habitués qui ont signé les films les plus marquants : Zombi child, le nouveau film de Bertrand Bonello, par exemple, nous a déçus. D’autres ont rempli leur contrat mais sans réelle surprise : ainsi de First love, le nouveau film du Japonais Takashi Miike, qui n’était jamais allé aussi loin dans le gore (la rédaction vous déconseille formellement de voir ce film le matin, après une soirée arrosée par exemple).

Tous les films sont en tout cas à découvrir au Forum des images jusqu’au dimanche 9 juin. Retrouvez ci-dessous les critiques des œuvres que nous avons aimées, avec les informations sur leurs prochaines sorties en salles.

Le Daim de Quentin Dupieux ouvre la Quinzaine des réalisateurs en folie 

Le Daim de Quentin Dupieux. Sortie : 19 juin 2019

Une Fille facile qui bouscule les rapports de classe et de genre

Une Fille facile de Rebecca Zlotowski. Sortie : 28 août 2019

Alice et le maire nous plonge dans les arcanes ridicules du pouvoir 

Alice et le maire de Nicolas Pariser. Sortie : 2 octobre 2019

On va tout péter de Lech Kowalski émeut la Quinzaine des réalisateurs 

On va tout péter de Lech Kowalski. Sortie : inconnue

Et puis nous danserons, l’énergique floraison d’un héros gay en Géorgie 

Et puis nous danserons de Levan Akin. Sortie : inconnue

Halte de Lav Diav (critique à venir). Sortie : 31 juillet 2019

Perdrix de Erwann Le Duc (critique à venir). Sortie : 14 août 2019

Give me liberty de Kirill Mikhanovsky (critique à venir). Sortie : 24 juillet 2019

Zombi child de Bertrand Bonello (critique à venir) : 12 juin 2019

First love de Takashi Miike (critique à venir). Sortie : inconnue

Sick sick sick de Alice Furtado (critique à venir). Sortie : inconnue

Tlamess de Ada Eddine Slin (critique à venir). Sortie : inconnue

Yves clôture la Quinzaine des réalisateurs avec un humour doux-amer

Yves de Benoît Forgeard. Sortie : 26 juin 2019

 

Sortie DVD : A Star Is born, Lady Gaga : le film qui lui ouvre les portes du septième art !
Les enfants du siècle d’or hollandais sont à l’honneur à la Fondation Custodia
Adrien Naselli

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *