A l'affiche

Les sorties cinéma de la semaine du 30 Septembre

Les sorties cinéma de la semaine du 30 Septembre

30 septembre 2015 | PAR Kalindi Ramphul

Cette semaine, Toute La Culture vous propose une jolie baguenaude aux parfums d’agrumes et de mystère grâce à sa sélection cinéma. L’occasion de découvrir certains petits bijoux cannois comme Maryland ou de redécouvrir des classiques indémodables comme Top Gun

Top Gun de Tony Scott

Jeune as du pilotage et tête brûlée d’une école réservée à l’élite de l’aéronavale US (Top Gun), Pete Mitchell, dit « Maverick », tombe sous le charme d’une instructrice alors qu’il est en compétition pour le titre du meilleur pilote…

L’odeur de la mandarine  de Gilles Legrand

Pendant l’été 1918, Charles, un officier de cavalerie qui a laissé une jambe à la guerre prend à son service Angèle, une jeune veuve, chargée de s’occuper de lui comme infirmière. Une bonne entente règne entre eux, et bientôt, Charles demande la main d’Angèle …

Un début prometteur de Emma Luchini

Martin, désabusé pour avoir trop aimé et trop vécu, retourne chez son père, un horticulteur romantique en fin de course. Il y retrouve Gabriel, son jeune frère de 16 ans, exalté et idéaliste. Ensemble ils rencontrent Mathilde … Tel est le sujet du deuxième long-métrage, adapté d’un roman de Nicolas Rey, réalisé par Emma Luchini après Sweet Valentine en 2010.

Maryland de Alice Winocour

Alice Winocour avait fait figure de jeune prodige avec Augustine, présenté à la Semaine de  critique en 2012 et acclamé en salles. Dans Maryland, elle scénographie joliment un huis clos. Thriller revisité, ce nouvel opus présenté en section « Un certain regard » au dernier festival de Cannes, tourne malheureusement à vide, faute de scénario pour le nourrir. A voir pour le joli couple Matthias Schoenaerts / Diane Kruger. En salles dès aujourd’hui.

Vers l’autre rive de Kiyoshi Kurosawa

Un duo composé d’une humaine et d’un fantôme, à moins que ce ne soit l’inverse, part faire on ne sait trop quoi… Le film impossible du Certain regard 2015, composé de scènes obscures, inutilement compliquées, empreintes de croyances difficiles à saisir.

The look of silence de Joshua Oppenheimer

The Act of Killing offrait aux bourreaux l’opportunité de remettre en scène les massacres commis en 1965 en Indonésie. Joshua Oppenheimer continue son travail de mémoire avec The look of silence qui donne l’occasion au frère d’une victime d’échanger avec ses assassins. Le sentiment d’impunité et l’absence de remords est glaçante. Un film éprouvant mais d’une grande force.

Visuels : ©Affiches officielles des films

[Francophonies] Les dramaturges francophones lauréats des Prix
[Annonce] Le festival Moshi Moshi Nippon au Trianon les 3 et 4 octobre 2015
Kalindi Ramphul

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *