Arts

Marie Havel de la h gallery, lauréate du prix DDessin

Marie Havel de la h gallery, lauréate du prix DDessin

28 mars 2017 | PAR Camille Bardin

L’artiste Marie Havel représentée par la h gallery a remporté samedi 26 mars dernier le premier prix du salon DDessin. Gros plan sur son travail. 

La semaine du dessin s’est terminée ce weekend. Une semaine riche en prix : si Lionel Sabatté a remporté celui de la foire Drawing Now, c’est l’artiste Montpelliéraine Marie Havel, représentée par la h gallery qui a raflé celui de DDessin. Une récompense qui lui permettra de partir travailler en résidence de création dans l’Océan indien.

Reconstruire un paradis perdu 

Découvrir le travail de Marie Havel c’est plonger dans un paradis perdu, peut-être le sien, sans doute le notre. A la manière des contes pour enfant, Marie Havel nous accompagne dans une réalité figée, un instant passé qui s’érige devant nous et qui tient en équilibre symboliquement comme formellement : l’enfance ; les souvenirs et les jeux qui vont avec. Car ici il est bien question de jeux. Aux cotés des châteaux de cartes et des palets on trouve notamment le célèbre Jumanji, où les joueurs sont prisonniers du plateau et doivent à tous prix rejoindre le centre pour espérer gagner. Enfant des années 1990, l’artiste a aujourd’hui troqué ses cartes contre des crayons. Les jeux maintenant elle les dessine et créer ainsi de véritables bâtiments dont l’équilibre précaire vacille sans cesse entre solidité et fragilité. Une ambiguïté qui est en fait l’un des fils rouges de son travail. Car si la fragilité des constructions que dessine Marie Havel est palpable, la végétation qui les envahie rétablie une espèce d’apesanteur, gage de leur maintien dans l’espace et le temps.

[Bruxelles] Une rétrospective majeure de L’œuvre de Pol Bury au Bozar
Agenda Classique de la semaine du 27 mars
Camille Bardin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *