Victoires de la Musique Classique 2016 : Karine Deshayes

20 février 2016 Par Elodie Martinez | 2 commentaires

Aujourd’hui, nous entamons la série de portraits la plus attendue : celle des nommés dans la catégorie « Artiste lyrique ». Débutons donc avec la mezzo-soprano Karine Deshayes…

Karine Deshayes commence par étudier le violon, et c’est par cet instrument que lui vient le goût de la musique et du chant. Elle obtient d’abord une licence de musicologie à la Sorbonne avant d’intégrer le CNSM de Paris dans la classe de Mireille Alcantara. Elle suit également les master-classes de Régine Crespin et entre en 1998 dans la troupe de l’Opéra de Lyon qui lui permet d’interpréter divers rôles, dont Stephano dans Roméo et Juliette, Rosina dans Le Barbier de Séville ou encore Chérubin dans Les Noces de Figaro.

Durant cette période, elle chante également sa première Elena dans La Donna del lago au festival de Radio-France à Montpellier et obtient le Premier Prix du concours « Voix d’or » en 2001. L’année suivante, elle remporte le Premier Prix du Concours des Voix Nouvelles et les plus grandes scènes lui ouvrent vite les bras : dès cette année-là, elle chante dans Rusalka à l’Opéra de Paris, puis elle devient la deuxième Dame dans la Flûte enchantée au Festival de Salzbourg et foule même les planches du Metropolitan de New-York dans le rôle de Siebel dans Faust en 2006. Ses goûts la tournent aussi vers la musique baroque, interprétant ainsi Irene dans le Tamerlano de Haendel au Théâtre des Champs-Élysées ainsi qu’au Palau de les Arts à Valence en 2004, et la faisant travailler avec de grands chefs depuis, comme William Christie. Elle donne aussi régulièrement des récitals de musique baroque au Théâtre du Châtelet, à la Salle Gaveau, à l’Opéra de Lyon, l’Opéra royal de Versailles, mais aussi dans des salles moins connues partout en France, comme Clermont-Ferrand ou encore Saint-Etienne. Dernièrement, elle a même donné un récital à la Sorbonne.

Cette interprète au goût du partage indéniable n’hésite donc pas à se lancer dans des projets quelque peu inhabituels ou plutôt originaux, comme en novembre 2010 lorsqu’elle chante en compagnie de la chanteuse Juliette et de Delphine Haidan dans le cadre des soirées d’Une Rive à l’Autre au théâtre des Trois Baudets à Paris. Cette même année, elle chante l’air de Rosina, « Una voce poco fa », lors des Victoires de la musique classique à Montpellier.

En 2011, elle remporte le titre « d’Artiste lyrique » aux Victoires de la Musique Classique alors que durant cette même saison elle reprend les deux grands rôles rossiniens qu’elle connaît tant à l’Opéra de Paris, à savoir Rosina et Elena. La même année, elle participe à la soirée exceptionnelle « Baroque en Fête » au TCE (ayant été enregistrée) aux côtés de Patricia Petibon, Philippe Jaroussky, Stéphane Degout ainsi qu’Emmanuelle Haïm et enregistre un disque de reprises de comédies musicales françaises et américaines dans un album Songs avec l’ensemble Contraste.

La saison suivante (soit 2010-2011) marque ses prises de rôle en Dorabella dans Cosi fan tutte à l’Opéra de Paris, en Charlotte dans Werther à l’Opéra de Lyon et en Urbain dans Les Huguenots au Teatro Real de Madrid, sans oublier son retour à l’Opéra Bastille pour y chanter à nouveau Chérubin aux côtés de Luca Pisaroni Figaro et Barbara Frittoli (Contessa).

En 2012, nous la retrouvons dans Carmen à l’Opéra national de Paris où elle interprète évidemment le rôle-titre puis en Isolier dans Le Comte Ory de Rossini au Metropolitan de New York l’année suivante. Elle reprend également les traits de Rosina du Barbier de Séville à l’Opéra Bastille dans la mise en scène de Coline Serreau avant d’être Sesto dans le Jules César de Haendel, toujours à  Paris en mars et avril 2013.

La saison 2013-2014 la conduit elle aussi sur de grandes scène : à l’Opéra de Marseille où elle est Isoletta dans La Straniera de Bellini aux cotés de Patrizia Ciofi, à l’Opéra de Liceu où elle interprète le rôle-titre dans Cendrillon de Massenet, à l’Opéra Bastille où elle est Charlotte dans Werther de Massenet aux côtés de Roberto Alagna, Jean-Philippe Lafont et Hélène Guilmette, à l’Opéra Royal du Chateau de Versailles elle chante dans l’Herculanum de David aux cotés de Véronique Gens, à nouveau à l’Opéra Bastille où elle retrouve le rôle de Roméo dans I Capuleti e i Montecchi de Bellini, à l’Opéra Garnier où elle est Poppea dans L’Incoronazione di Poppea de Monteverdi, ou encore aux Chorégies d’Orange où elle interprète le rôle de Fenena dans Nabucco de Verdi.

Dernièrement, elle a triomphé en Elisabetta dans Maria Stuarda aux côtés de Patricia Ciofi à l’Opéra Grand Avignon. Ses projets comptent la reprise du rôle-titre de Carmen en Avignon (voir sur le site), le Stabat Mater de Pergolèse au TCE aux côté de Sonya Yoncheva (voir sur le site), Adalgisa dans Norma au Teatro Real de Madrid et Concepción dans L’Heure Espagnole en version de concert à Bordeaux. Elle chantera également pour la première fois les rôles titres d’Armida de Rossini à Montpellier et d’Alceste à Lyon.

Pour aller plus loin :

Articles sur Toute la culture :
Carte blanche à Philippe Jaroussky
Même sans alagna le Werther de Plasson et Jacquot reste habité à l’Opera Bastille
Giulio Cesare au Palais Garnier : une reprise toute en virtuosite
Musiques en fêtes
La Forza et Cenerentola… L’Opéra de Paris fait du neuf avec du vieux
L’Opéra de Paris ressuscite les Noces de Strehler

Vidéographie :

2004 : Antonin Dvorak, Rusalka, avec Renée Fleming, Sergej Larin, Larissa Diadkova, Franz Hawlata, Eva Urbanová, Dir : James Conlon, Mise en scène : Robert Carsen
2006 : Mozart, La Flûte enchantée, avec René Pape, Paul Groves, Franz Grundheber, Diana Damrau, Genia Kühmeier, Dir : Riccardo Muti, Mise en scène : Brian Large
2012 : Mozart, Le Nozze di Figaro, avec Ludovic Tézier, Barbara Frittoli, Ekaterina Siurina, Luca Pisaroni, Dir : Philippe Jordan, Prod : Giorgio Strehler

Discographie :

2002 : Claude Debussy – Le Martyre de Saint Sébastien – RCA,
2002 : Gilbert Amy – Le Premier Cercle, avec Alain Vernhes, Jérôme Varnier, Philippe Do, Sophie Marin-Dégor, dir : Michel Plasson, Label : MFA – Radio France
2005 : Rameau – Le Berger Fidèle – Thétis, avec Alain Buet, Benjamin Lazar, Les Musiciens de Monsieur Croche – Editeur : Alpha,
2005 : Porpora, Leçon de Ténèbres & Duetti per la Passione, avec Elodie Méchain, dir : Jérôme Corréas, Label :Arion
2007 : Bach, Magnificat – Handel, Dixit Dominus, avec Natalie Dessay, Philippe Jaroussky, Toby Spence, Laurent Naouri, Le Concert d’Astrée, dir : Emmanuelle Haim, Label : Virgin Classics,
2007 : Desmarest, Vénus & Adonis, avec Sébastien Droy, Anna Maria Panzarella, Henk Neven, Ingrid Perruche, Jean Teitgen, Anders J. Dahlin, Les Talents Lyriques, dir : Christophe Rousset, Label : Amba Refelction
2007 : Francesco Cavalli, L’Ormindo, avec Sandrine Piau, Dominique Visse, dir: Jérôme Corréas, Label : Pan Classics
2008 : Johannes Brahms – Sonates et Trio, avec Arnaud Thorette (Alto), Johan Farjot (Piano), Raphaël Merlin (violoncelle) – Editeur : Action
2009 : Gabriel Fauré : Mélodies, avec Hélène Lucas (piano) et Stéphane Degout (baryton)
2010 : André-Ernest-Modeste Grétry, Andromaque, avec Le Concert spirituel, dir. Hervé Niquet – Editeur : Glossa
2011 : Songs avec l’ensemble Contraste, Sandrine Piau et Magali Léger – Naïve
2011 : Gabriel Fauré : La bonne chanson opus 61 – Quatuor pour piano opus 15, avec l’Ensemble Contraste, Collection des Arts de Monte Carlo,
2012 : Debussy, Clair de Lune, avec Natalie Dessay, avec Catherine Michel, Le Jeune Chœur de Paris, Philippe Cassard, Label : Warner Classics
2012 : Fauré, Pelléas et Mélisandre, Elégie, Mélodies & Wagner, Siegfried – Idyll, avec François Salque (violoncelle, orhestre : Opéra de Rouen Haute Normandie, dir : Oswald Sallaberger, Label : Zig-Zag Territoires
2013 : Rameau – Les Surprises de l’Amour, avec Jean-Sébastien Bou, dir. Sébastien d’Hérin – Editeur : Glossa

Site officiel

©GIRAUDEL_Aymeric


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. GADEN THIVANS Janine

    Bonjour KARINE NICOLAS m’a fait part de votre performance récompensée aux VICTOIRES DE LA MUSIQUE Je vous adresse toutes mes bien sincères félicitations Et je vous fait part de ma très grande considération Mes cordiales et affectueuses félicitations JANINE la maman de NICOLAS DE TOURS

Laissez un commentaire: