Classique

Carte blanche à Philippe Jaroussky pour la bonne cause

Carte blanche à Philippe Jaroussky pour la bonne cause

15 avril 2015 | PAR Elodie Martinez

Lundi 20 avril, l’Opéra de Lyon ouvre ses portes pour un concert exceptionnel durant lequel le célèbre contre-ténor Philippe Jaroussky a laissé libre cours à ses envies puisque, comme l’indique l’intitulé de cette soirée, il avait « carte blanche ».

Le caractère exceptionnel de cet événement ne tient cependant pas qu’à cela puisqu’il s’agit ici d’un spectacle au profit de la lutte contre le Sida, malheureusement toujours d’actualité. L’organisme LINK est à l’origine de cette initiative et les fonds récoltés permettront de financer les programmes de dépistages de l’association AIDES. Si les tarifs des places atteignent un maximum plus élevé que d’habitude dans cette salle (à savoir 150 euros pour le carré or, une catégorie spécialement ajoutée pour cette soirée), c’est donc pour la bonne cause, mais il est également permis de contribuer plus humblement pour les bourses plus modestes puisque le premier prix de vente est de 13 euros seulement ! Entre ces deux tarifs, quatre autres catégories permettent de donner plus ou moins d’argent pour aider à la lutte contre le Sida.

Il ne faut alors pas croire que sous prétexte de soirée caritative, la programmation a été délaissée, bien au contraire : le public présent à l’Opéra de Lyon pourra entendre un concert qui se promet des plus agréables et où chacun y trouver son compte avec des extraits de l’Orfeo et du Couronnement de Poppé de Monteverdi, de Didon et Enée de Purcell, de Rinaldo de Haendel, mais aussi d’autres œuvres de Rossini, Bizet, Barber, Satie et même d’Aznavour !

Pour mener à bien ce projet, Philippe Jaroussky sera entouré de nombreux musiciens invités, comme le pianiste Jérôme Ducros avec qui il vient de donner plusieurs concerts, Yoko Nakamura au clavecin, Adrien La Marca, Elise Thibaut, Geneviève Laurenceau, etc… La présence du comédien Denis d’Arcangelo nous laisse penser que le chant sera peut-être accompagné de rire ce soir-là ! Le contre-ténor ne sera toutefois pas la seule voix lyrique pour cette belle occasion, puisque nous aurons également le plaisir d’entendre la mezzo-soprano Karine Deshayes.

Il reste encore des places, y compris à des prix très abordables. N’hésitez donc plus : on a rarement l’occasion de se faire plaisir pour la bonne cause, et ce genre de concert se fait rare dans la capitale des Gaules ! Ne laissez pas passer cette chance…

« Maîtres de la sculpture en côte d’Ivoire » : découvrez l’exposition autrement
Accidens + Flame : les accès de violence de Rodrigo Garcia
Elodie Martinez
Après une Licence de Lettres Classiques et un Master en Lettres Modernes, Elodie découvre presque par hasard l'univers lyrique et a la chance d'intégrer en tant que figurante la production du Messie à l'Opéra de Lyon en décembre 2012. Elle débute également une thèse (qu'elle compte bien finir) sur Médée dans les arts en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, puis, en parallèle d'un stage dans l'édition à Paris, elle découvre l'univers de la rédaction web et intègre l'équipe de Toute la culture où elle participe principalement aux pages d'opéra, de musique classique et de théâtre. Elle a aussi chroniqué un petit nombre de livres et poursuit l'aventure une fois rentrée sur Lyon. Malheureusement, son parcours professionnel la force à se restreindre et à abandonner les pages de théâtre. Aujourd'hui, elle est chargée de projets junior pour un site concurrent axé sur l'opéra, mais elle reste attachée à Toute la culture et continue d'être en charge de l'agenda classique ainsi que de contribuer, à moindre échelle, à la rédaction des chroniques d'opéra.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *