César 2017 : Le palmarès de la 42e cérémonie des César

25 février 2017 Par
Joanna Wadel
| 0 commentaires

Hier soir se jouait la 42e cérémonie des César entre les murs de la Salle Pleyel, une remise de prix ponctuée de surprises, d’hommages aux grands disparus de cette année et de discours sous le coup de l’émotion. Xavier Dolan meilleur réalisateur, Isabelle Huppert meilleure actrice, Toute la culture fait le point pour vous sur le palmarès et la cérémonie des César 2017.

Diffusée avec un quart d’heure de retard en direct sur Canal+, la traditionnelle cérémonie des César était orchestrée cette année et pour la première fois par l’humoriste Jérôme Commandeur. Le présentateur a livré une prestation honorable, faisant face au retour de quelques longs discours larmoyants et de moments un brin gênants comme l’intervention militante, mais nécessaire, du réalisateur de Merci Patron !, François Ruffin, qui a remporté le césar du meilleur documentaire.

Les grands gagnants Elle et Juste la fin du monde grands favoris

dolan-juste-la-fin-du-monde

Alors que tous les pronostics annonçaient le sacre de Frantz, le drame historique élégant en noir et blanc de François Ozon avec Pierre Ninet (qui a tout de même remporté les césar du second rôle masculin et de la meilleure photographie), c’est Elle de Paul Verhoeven, dont la tête d’affiche est également en lice pour les oscars, qui a remporté le césar du meilleur film. Ce n’est pas la seule récompense de la soirée pour l’opus controversé de Verhoeven puisqu’Isabelle Huppert s’est vue recevoir le césar de la meilleure actrice. Une consécration qui sonne comme une formalité après la carrière prestigieuse, très académique de la comédienne qui s’est d’ailleurs fendue d’une remarque ironique sur le fait qu’on ait « enfin » récompensé son talent. Juste la fin du monde de Xavier Dolan est officiellement le second succès de la soirée. Le jeune cinéaste Canadien a d’abord reçu le césar du meilleur montage, un domaine dans lequel il excelle puisqu’il supervise le montage de tous ses films, et surtout, le césar du meilleur réalisateur face à des nommés tels que Nicole Garcia et François Ozon, suivi de celui du meilleur acteur pour l’absent Gaspard Ulliel. Un honneur qu’il a su recevoir non sans une grande émotion et avec beaucoup d’humilité. Côté animation, sans grande surprise c’est le grand favori Ma vie de Courgette qui l’a emporté.

Des surprises (Divines à l’honneur)

divines-cesars

La particularité de ce palmarès, c’est la primauté offerte aux talents émergents et au cinéma engagé, contrecarrant les attentes. Alors que les héroïnes du remarqué La Danseuse (récompensé pour ses costumes), Soko et Lily Rose Depp étaient pressenties pour les césars du meilleur espoir féminin et du meilleur second rôle féminin, ce sont les actrices de Divines de Houda Benyamina, le meilleur premier film de la soirée, qui ont été plébiscitées. Les jeunes Déborah Lukumuena (meilleur second rôle féminin) et Oulaya Amamra (meilleur espoir féminin) ont brillé par leurs discours chargés d’émotion, comblées par la reconnaissance de leurs prestations.

Une soirée d’hommages

Cette année, les disparitions ont été nombreuses ; Michelle Morgan, Claude Gensac, Emmanuelle Riva… De grands noms et de splendides interprètes qui ont façonné le cinéma français nous ont quitté. Les hommages se sont donc multipliés, jusqu’à l’ovation réservée à Jean-Paul Belmondo pour l’ensemble de sa carrière. Une longue séquence montée pour résumer soixante ans de présence à l’écran, un-homme-et-son-chien-dujardin-belmondoau côté de Jean Gabin, Alain Delon, Bourvil et bien d’autres. Pour l’occasion, les grands noms de la profession et amis de l’acteur dont Pierre Brasseur ou Françoise Fabian se sont réunis sur scène pour l’épauler lors de son allocution d’autant plus touchante qu’elle est rare en raison de l’âge avancé et des problèmes de santé du héros de L’As des As. Impossible d’évoquer la soirée sans parler du césar d’honneur remis à George Clooney par son comparse des pubs Nespresso Jean Dujardin. Un moment très attendu durant lequel l’acteur américain prisé des frères Coen a évoqué Donald Trump, se disant déterminé à lutter contre les discriminations et les provocations du nouveau président des Etats-Unis.

Quelques laissés pour compte comme Ma Loute de Bruno Dumont ou Le fils de Jean de Pierre Lioret, qui pourtant avaient reçus un bon accueil avec de belles performances, sont à déplorer. Concernant les audiences, les premiers chiffres pointent une baisse significative, de moitié par rapport à l’année dernière. Le parcours des films Elle et Ma vie de courgette, nommés aux oscars, est à suivre dans la nuit de dimanche à lundi avec la remise des statuettes tant convoitées.

Le palmarès complet de la 42e cérémonie des César

Meilleur film

Gagnant : « Elle »
Nommés
« Divines »
« Frantz »
« Les Innocentes »
« Ma Loute »
« Mal de pierres »
« Victoria »

Meilleur réalisateur
Gagnant : Xavier Dolan, « Juste la fin du monde »
Nommés

Bruno Dumont, « Ma Loute »
Nicole Garcia, « Mal de pierres »
Paul Verhoeven, « Elle »
Houda Benyamina, « Divines »
François Ozon, « Frantz »
Anne Fontaine, « Les Innocentes »

Meilleur acteur
Gagnant : Gaspard Ulliel, « Juste la fin du monde »
Nommés
François Cluzet, « Médecin de campagne »
Pierre Deladonchamps, « Le Fils de Jean »
Nicolas Duvauchelle, « Je ne suis pas un salaud »
Fabrice Luchini, « Ma Loute »
Pierre Niney, « Frantz »
Omar Sy, « Chocolat »

Meilleure actrice
Gagnante : Isabelle Huppert, « Elle »
Nommées
Judith Chemla, « Une vie »
Marion Cotillard, « Mal de pierres »
Virginie Efira, « Victoria »
Marina Foïs, « Irréprochable »
Sidse Babett Knudsen, « La Fille de Brest »
Soko, « La Danseuse »

Meilleur acteur dans un second rôle
Gagnant : James Thierrée, « Chocolat »
Nommés
Gabriel Arcand, « Le Fils de Jean »
Laurent Lafitte, « Elle »
Vincent Lacoste, « Victoria »
Vincent Cassel, « Juste la fin du monde »
Melvil Poupaud, « Victoria »

Meilleure actrice dans un second rôle
Gagnante : Déborah Lukumuena, « Divines »

Nommés
Valeria Bruni Tedeschi, « Ma Loute »
Anne Consigny, « Elle »
Mélanie Thierry, « La Danseuse »
Nathalie Baye, « Juste la fin du monde »

Meilleur espoir masculin
Gagnant : Niels Schneider, « Diamant noir »

Nommés
Corentin Fila, « Quand on a 17 ans »
Damien Bonnard, « Rester vertical »
Kacey Mottet Klein, « Quand on a 17 ans »
Jonas Bloquet, « Elle »

Meilleur espoir féminin
Gagnante : Oulaya Amamra, « Divines »

Nommées

Paula Beer, « Frantz »
Lily-Rose Depp, « La Danseuse »
Noémie Merlant, « Le ciel attendra »
Raph, « Ma Loute »
Meilleur scénario original
Gagnant : « L’effet aquatique »
« Divines »
« Les Innocentes »
« Ma Loute »
« Victoria »

Meilleure adaptation
Gagnant : « Ma vie de courgette »

Nommés
« Elle »
« La fille de Brest »
« Frantz »
« Réparer les vivants »
« Mal de pierres »
Meilleurs décors
Gagnant : « Chocolat »
« La Danseuse »
« Frantz »
« Ma Loute »
« Planetarium »

Meilleurs costumes
Gagnant : « La Danseuse »

Nommés
« Frantz »
« Mal de pierres »
« Ma Loute »
« Une vie »

Meilleure photographie
Gagnant : « Frantz »

Nommés
« Elle »
« Les Innocentes »
« Ma Loute »
« Mal de pierres »

Meilleur montage
Gagnant : « Juste la fin du monde »

Nommés
« Divines »
« Elle »
« Frantz »
« Mal de pierres »

Meilleur son
Gagnant : « L’Odyssée »

Nommés
« Chocolat »
« Elle »
« Frantz »
« Mal de pierres »

Meilleure musique originale
Gagnant : « Dans les forêts de Sibérie »

Nommés
« Chocolat »
« Elle »
« Frantz »
« Ma vie de courgette »

Meilleur premier film
Gagnant : « Divines »

Nommés
« Cigarettes et chocolat chaud »
« La Danseuse »
« Diamant noir »
« Rosalie Blum »

Meilleur film d’animation
Gagnant : « Ma vie de courgette »

Nommés
« La jeune fille sans mains »
« La Tortue rouge »

Meilleur court métrage d’animation
Gagnant : « Celui qui a deux âmes »

Nommés
« Café froid »
« Journal animé »
« Peripheria »

Meilleur film documentaire
Gagnant : « Merci Patron »

Nommés
« Dernières nouvelles du Cosmos »
« Fuocoammare, par-delà Lampedusa »
« Swagger »
« Voyage à travers le cinéma français »

Meilleur film étranger
Gagnant : « Moi, Daniel Blake »

Nommés
« Aquarius »
« Baccalauréat »
« La fille inconnue »
« Juste la fin du monde »
« Manchester by the Sea »
« Toni Erdmann »

Meilleur court métrage
Gagnants : « Maman(s) » et « Vers la tendresse »

Nommés 
« Après Suzanne »
« Au bruit des clochettes »
« Chasse royale »

Visuels : © Académie des Césars – © Divines © Easy Tiger – © Juste la fin du monde © Shayne Laverdière, courtesy of Sons of Manual – © Un homme et son chien © Arnaud Borrel