Actu
Lily-Rose Depp : Son premier vrai rôle dans un film français

Lily-Rose Depp : Son premier vrai rôle dans un film français

29 septembre 2015 | PAR Kalindi Ramphul

Certains enfants semblent avoir un destin tout tracé. C’est le cas de la jolie Lily-Rose Depp, fille du célébrissime Johny Depp et de la superbe Vanessa Paradis qui s’illustrera bientôt dans le premier long-métrage de Stéphanie Di Giusto La danseuse

Lily-Rose Depp n’est pas seulement jolie, elle est aussi talentueuse. Du haut de ses seize ans, la fille de Johny Depp et Vanessa Paradis semble déjà tout réussir. Elle vient de devenir ambassadrice de la marque Chanel et, après être apparue dans  « Tusk » et « Yoga Hosers », fera ses premiers pas dans le cinéma français en incarnant une figure emblématique de la danse américaine : Isadora Ducan, la danseuse américaine qui révolutionna l’art et la pratique de la danse par un retour au modèle des figures antiques grecques. Elle dansait avec une liberté folle et privilégiait la spontanéité et le naturel. Elle s’est érigée en figure incontournable de la danse moderne européenne et contribua à la création de la danse contemporaine. C’est à Paris, vitrine de toutes les avant-gardes, que se forge le mythe Isadora, entre hellénisme et modernité, entre création artistique et communion authentique avec la nature. Un mythe mort trop tôt et dont la vie vous sera en partie expliqué dans le film présentant la fille Depp.

Sous la direction de Stéphanie Di Giusto, dont le film La danseuse est le premier long-métrage, Lilly-Rose pourra donc dévoiler toute l’étendue de son talent et ainsi faire taire les partisans de « elle est là parce que c’est une fille de… ». Le pitch du film ? Une jeune femme débarquée de son Texas à Paris où elle invente la danse de la serpentine aux Folies Bergère et devient une des reines parisiennes des années 1920. Le film, qui devrait sortir en 2016, présentera également Gaspard Ulliel, Mélanie Thierry, Louis Garrel et François Damiens. Un casting de qualité pour un premier film qui s’annonce prometteur.

Visuels : ©DR

« Legacy », les combats décousus de Nadia Beugré au Festival d’Automne
Le vagin de la reine vandalisé pour la quatrième fois
Kalindi Ramphul

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *