Théâtre
Catherine Marnas programme une saison exceptionnelle

Catherine Marnas programme une saison exceptionnelle

21 août 2020 | PAR David Rofé-Sarfati

La covid avait décrété un arrêt complet des représentations et aliéné l’humeur générale à une diffuse inquiétude. Catherine Marnas, cependant que lucide sur les risques et les contingences saute l’obstacle avec l’annonce d’une saison qui héberge ceux des artistes que nous aimons le plus à Toutelaculture. 

 

C’est toute l’équipe du TnBA , Théâtre National de Bordeaux Nouvelle Aquitaine qui derrière Catherine Marnas  se réjouit de retrouver son public. En s’engageant à mettre en œuvre l’ensemble des mesures sanitaires, le choix a été fait de limiter la vente à la moitié des sièges en salle en attendant les prochaines directives du ministère, qui à ce jour se dirige vers une jauge complète, mais avec port du masque généralisé.

Coté artistes en résidence, les annonces sont fortes et enthousiasmantes.  Ainsi le TNBA accueille  Aurélie Van Den Daele, la jeune metteuse en scène nous avait éblouie en 2017 avec sa mise en scène de Angels in America, et avait commis une des meilleures créations scéniques de 2019 avec L’absence de guerre. Avec elle,  Vanasay Khamphommala, dramaturge-auteur- performeur/meuse, chanteur/se , un homme/femme orchestre passionnant et passionné rejoint la maison Marnas. Il fut entre autre le compère de Jacques Vincey dans l’étonnante adaptation du marchand de Venise de Shakespeare :Business in Venice . Ajouter ses deux arrivants à Solenn Denis  (son collectif Denisyak en pleine tournée de Scélus ne créera aucun spectacle cette année) et Gérard Watkins est gage d’une saison sur le signe du talent de l’innovation et de la joie.

La saison démarrera le 30 septembre avec La Gioia (la joie) de Pippo Delbono, un spectacle étonnant défendu par une troupe singulière à découvrir. Pour deux dates Catherine Marnas propose avant une tournée nationale de revoir sa pièce retravaillée avec l’auteur américain par elle même et que nous avions applaudie la saison dernière :  A Bright Room Called Day de Tony Kushner . Gérard Watkins quant à lui continue son travail sur le théâtre, sur le genre et sur le féminin. Apres Ysteria monté au TNBA, l’artiste franco anglais a retraduit le Hamlet de Shakespeare pour en extraire un peu plus sa singulière critique du patriarcat. Hamlet y sera joué par une femme. Nous sommes impatients dans l’attente du 5 janvier date de la création de ce Hamlet actuel.  Entre temps, Aurélie Van Den Daele, génie de la scénographie, créera le 15 décembre un conte tout public Glovie, tandis que Catherine Marnas monte un texte de Koltés avec le comédien lunaire mais en même temps terrien  Iljir Selimoski.

La saison promet quelques autres perles telles que La Double inconstance  de Marivaux dans une mise en scène actualisante et réussie de Galin Stoev, ou le Kadoc de Remi Devos mis en scène par Jean Pierre Ribes. 

En résumé, le TNBA sous l’impulsion de l’infatigable et passionnée Marnas présente là une saison éblouissante. La directrice du théâtre de Bordeaux construit une des plus belles saisons jamais vues, un sans faute garanti par des artistes épatants. 

 

Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

 

visuel Glovie de Van den Daele crédits TNBA

Agenda du weekend du 21 août
Yalla Bye : voyage doux amer à Beyrouth sur le parvis de l’IMA
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *