Théâtre
Kadoc au Théâtre du Rond-Point, pastiche contemporain

Kadoc au Théâtre du Rond-Point, pastiche contemporain

01 mars 2020 | PAR David Rofé-Sarfati

Au Rond Point, le directeur des lieux Jean Michel Ribes met en scène le prolixe auteur de théâtre, Rémi De Vos. Marie-Armelle Deguy invente un inoubliable personnage hilarant. Le public s’y presse à raison pour une séance de  yoga d’auto dérision, une heure trente de rire.

Dans un décor hors temps, entre un futurisme de bande dessinée et celui du peintre Tanguy, la comédie sociale féroce de Rémy De Vos se déploie dans une partition orchestrée par la main d’orfèvre de Jean Michel Ribes, éternel créateur de Merci Bernard, Palace ou Brèves de comptoir. Le biais frise le racisme social dans une doucereuse satire bourgeoise qui refuse la subversion pour garantir le vaudevillesque. Nous sommes invités à rire de nous même, par une succession de quiproquo et d’idées reçues. 

Trois couples dis-fonctionnant : Un patron oisif et nonchalant occupé de loin à motiver ses équipes forme avec son épouse neurasthénique un couple pervers, un employé modèle, timide et pourtant commercial tente de se tenir à la hauteur de son épouse incrédule et ahurie, un cadre ambitieux mais grognon est entiché d’une épouse hystérique. Le patron pensait avoir invité le timide à diner pour distraire sa femme et il aura invité l’ambitieux. Le diner tournera en un Breaking Bad délicieusement convenu. 

Nous pourrions reprocher au geste une assumée description de préjugés de classe et l’empilement de poncifs cependant que l’humour justement se nourrit de ces a priori. Nous pourrions aussi, bougons regretter que le nom des deux comédiens sans texte, issus de la diversité qui interprètent les factotums de l’entreprise Krump n’apparaissent pas dans la distribution. Il n’empêche. Ribes autant que De Vos aiment leurs personnages. L’ensemble bon enfant fait crème et chaque gag percute. Le rythme de la partition est calibré au cordeau.  Chaque comédien avec talent sculpte le plaisir du spectateur. Nous retrouvons le pouvoir comique de Jacques Bonnafé et de l’irremplaçable Gilles Gaston Dreyfus tandis que Marie-Armelle Deguy par sa puissance constitue dans le rôle impossible d’une femme impossible une suffisante raison de se précipiter au Rond Point.

Kadoc, Texte : Rémi De Vos, mise en scène : Jean-Michel Ribes avec : Caroline Arrouas, Jacques Bonnaffé, Marie-Armelle Deguy, Gilles Gaston-Dreyfus, Anne-Lise Heimburger, Yannik Landrein , Durée 1H30

Crédit Photos © Giovanni Cittadini Cesi

Infos pratiques

Odéon Théâtre de l’Europe
Les Gémeaux
theatre_du_rond-point

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *