Théâtre

Aller au théâtre de son salon, semaine du 4 mai, notre sélection

Aller au théâtre de son salon, semaine du 4 mai, notre sélection

04 mai 2020 | PAR David Rofé-Sarfati

Bientôt la fin ou le début, ou la fin du début ou le début de la fin. Dans cet univers flou, nous nous faisons gronder chaque jour par notre Ministre de l’intérieur ; notre Premier ministre annonce et prévient… des  annonces à venir tandis que des spécialistes prévoient les futures questions qui viendront sans réponses. À ce tintamarre anxiogène, le ministre de la Culture a décidé de n’en rien ajouter  et c’est avec impatience que le métier attend le discours d’Emmanuel Macron ce mercredi en direction du secteur de la culture qui viendra enfin rompre avec cet étrange silence. Le théâtre est un art vivant qui se fabrique  sur des plateaux au milieu de directeurs de salle,  de techniciens et d’attachés de presse. Les captations n’existent que parce que des comédiens et  des metteurs en scène se sont retrouvés pour des répétitions en vue de représentations devant un public qui se déplace. Voici néanmoins notre sélection de spectacles à voir en captation complète. 

 

Théâtre des Déchargeurs  propose La révolte de Villiers de l’Isle-Adam / mise en scène Salomé Broussky. Nous avions adoré.  (lien captation –  lien notre critique

Théâtre Paris Villette  nous offre onze pièces jeune public en accès gratuit à (re)découvrir . Pour faire aimer le théâtre aux Jeunes de 5 à 12 ans encore confinés. Parmi elles nous avons sélectionnée la très belle et envoûtante 7 d’un coup de Catherine Marnas (lien captation – lien notre critique

Théâtre Sorano de Toulouse, direction Sébastien Bournac, aligne une magnifique programmation en captation gratuite lien captation ; notre choix :  SCENES DE VIOLENCES CONJUGALES, de Gérard Watkins ( lien notre critique)  et En route, Kaddish, texte et mise en scène David Geselson (lien captation – lien notre critique

CDN de Tours propose la captation complète du spectacle étonnant NICKEL, texte Mathilde Delahaye et Pauline Haudepin  mise en scène Mathilde Delahaye (lien captation – lien notre critique). Ainsi que LE MARCHAND DE VENISE (BUSINESS IN VENICE) de William Shakespeare mise en scène Jacques Vincey texte français et dramaturgie Vanasay Khamphommala (captation – lien notre critique)

La programmation de la chaîne YouTube de la Comédie française est en cette sixième semaine toujours aussi riche, nous avons sélectionné:

Lundi 4 à 20h30 L’incontournable La Résistible Ascension d’Arturo Ui de Bertolt Brecht, capté Salle Richelieu en mars 2018.

Mercredi 6   à 20H30 20h30 Le Menteur de Pierre Corneille – mise en scène Jean-Louis Benoit filmé Salle Richelieu en avril 2006

Vendredi 8 à 20H30 20h30 Occupe-toi d’Amélie ! de Georges Feydeau mise en scène Roger Planchon capté Salle Richelieu en janvier 1996.

Samedi 9 à 20H30 Électre / Oreste d’Euripide dans la  mise en scène Ivo van Hove capté au Théâtre antique d’Épidaure en Grèce en juillet 2019.

La Comédie française est aussi sur France 5 avec dimanche à 20h50 Le Petit-Maître corrigé de Marivaux – mise en scène Clément Hervieu-Léger capté Salle Richelieu en mars 2018 .

Le théâtre de l’Atelier sur proposition de Jacques Weber propose une création en confinement autour d’un Cyrano de Bergerac. Dans un processus de création en confinement, le comédien retrouve son personnage fétiche avec lequel il fait corps depuis tant d’années, pour un spectacle à venir ou pas. Les épisodes de ce work in progress  sont disponibles le mardi et le vendredi sur le site du théâtre.

Rappelons que le théâtre de L’Odéon nous offre quatre bijoux qu’il faudra voir sans choisir.  D’abord Une Maison de Poupée, réputée la plus appréciée pièce d’Ibsen dans l’une de ses plus belles mises en scène commise par le talentueux Stéphane Braunschweig  avec l’inoubliable Chloé Réjon dans le rôle de Nora.  Le Canard Sauvage d’Ibsen présenté en 2015 à La Colline avec encore la si talentueuse et athlétique Chloé Rejon. (lien captation – lien notre critique). Aussi la sublime pièce Brand. Pour cette pièce méconnue en France Braunschweig a dû commander une traduction pour sa création en 2005 au Théâtre National de Strasbourg. La pièce fut un immense succès auprès du public autant que de la presse. Ajoutons l’électrique Rosmersholm (Sigmund Freud la considérait comme la plus belle pièce de Ibsen) défendue par les compagnons habituels du metteur en scène: Claude Duparfait (qui compose un Rosmer perdu et tendu),  Maud Le Grevellec (magnifique Rebekka West) et Annie Mercier (la gouvernante qui sait envelopper l’intrigue et sa tension) . 

Toujours sur le site de l’Odéon on pourra découvrir l’étonnant et inspirant Les Trois Sœurs d’Anton Tchekhov, mise en scène Timofeï Kouliabine en langue des signes russes, curiosité qui nous avait à l’époque laissés dubitatifs.

Cette semaine s’ajoute à cette magnifique programmation trois pièces de Pirandello dont l’immanquable  Six personnages en quête d’auteur et l’incomparable  Bérénice, de Jean Racine, mis en scène par Célie Pauthe.

Rappelons que le site   TheatreContemporain.net propose sa propre plateforme de captations gratuites.

Rappelons enfin que le site de l’Ina Madelen propose un abonnement de trois mois gratuits. pour plus de 400 pièces de théâtre.  

 

Crédit Photos: Affiche La révolte Les déchargeurs.

Droits Photos Bérénice © Elizabeth Carecchio

L’agenda en ligne de la semaine du 4 mai
Interview confinée de Jean Blaise : «Croire que rien n’est impossible, tout essayer, continuer»
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *