Musique
Playlist de la semaine (97)

Playlist de la semaine (97)

27 décembre 2014 | PAR Bastien Stisi

Le R&B phénoménal de FKA Twigs, le side project d’un ex LCD Soundsystem, le chemin trouvé entre France Gall et Yelle…la playlist de la semaine, rendez-vous hebdo confectionné par Toute La Culture, rien que pour vos oreilles et pour vos tympans exigeants :

1. FKA Twigs, « Video Girl »

Chef de file d’un label (Young Turks) qui aura encore une fois marqué l’année de son empreinte (avec SBTRKT, Sampha et Jamie XX, l’année aura été chargée), la Britannique FKA Twigs a livré l’un des albums les plus étranges d’un R&B toujours plus remodelé par les machineries modernes, entrainant son LP1 (qui est donc son premier LP) sur un océan de soul constamment étendue entre lueurs anxiogènes (« Video Girl »), miaulements emphatiques (« Two Weeks ») et post-dubstep ensorcelé (« Pendulum »). La hype toute entière de la capitale parisienne l’accueillera le 4 mars au Casino de Paris.

2. Cléa Vincent, « Château Perdu »

Entre la pop variétale d’hier (France Gall, Lio) et l’électro pop douce-acide d’aujourd’hui (Yelle, Pendentif), la Française Cléa Vincent trouve sa place dans une alcôve disco pop faussement naïve et vraiment addictive, et livre avec son « Château Perdu » la recette d’un tube pop-couette parfait, à écouter lors de ses matinées pas trop chaudes où le spleen parvient, rapidement, à se dissoudre sous l’élan d’une énergie nouvelle. Signée chez l’indé et scientifiquement sucré Midnight Special Records (Caandides, This Is Avalanche, Alice Lewis…) après une douloureuse expérience du côté du major Universal / Polydor, Cléa Vincent présentera ses deux EP (Non mais Oui 1 & Non Mais Oui 2), notamment, au cours de l’essentiel Festival Les Femmes S’en Mêlent au mois de février.

3. Arthur H, « Navigateur Solitaire »

Pour le clip du deuxième titre de son très bel album de la rentrée 2014 (Navigateur Solitaire),le ténébreux Arthur H quitte le doublet repetto / pull moulant pour enfiler le costume terne du travailleur anonyme dans les méandres du métro parisien. Et boulot, dodo, c’est quand on fait des 8 avec ses écouteur d’iPhone ? Quand les vagues seront tes maîtresses et ta femme l’infini. Une bien jolie leçon…(Yaël Hirsch)

4. Pierre Lapointe, « Tel un seul homme »

Le crooner québécois Pierre Lapointe vient de sortir à la mi-novembre un album au titre poétique, Paris Tristesse. Sur la galette : des reprises de ses classiques (« 27-100 rue des partances », « Nos Joies Répétitives »), trois grands classiques de la chanson magnifiquement repris (« Comme ils disent », « C’est extra », « Le mal de vivre »). Et dans le lot, ce titre, « Tel un seul homme », très mélancolique et bien joliment écrit. A écouter sans modération et à entendre en live le 10 février à l’Olympia. (Yaël Hirsch)

5. Museum Of Love, « The Who’s Who of Who Cares »

Consanguinité chez DFA Records, qui accueille le premier album éponyme de Museum Of Love, le projet d’un ex membre de feu LCD Soundsystem (le batteur Pat Mahonney) et de Dennis McNanny (aka Jee Day), au sein d’une maison décidément avide d’ambiances disco-punk aux accompagnements new-wave (on retrouve aussi sur le label new yorkais The Rapture, Factory Floor ou encore Eric Copeland…), et qui confirme sa faculté à recycler les membres abandonnés de LCD (qui a cessé d’émettre depuis 2010), puisqu’on avait déjà pu y piocher il y a quelques mois la disco tribale et envoutée de Crystal Ark, mené par Gavin Russom.

6. Chinese Army, « Roundelay »

Le duo américano-parisien Oan Kim / Benoît Perraudeau, qui dirigent ensemble depuis 2010 cette Chinese Army dont on avait déjà noté l’excellent EP Runaway en 2013, revient avec Five Easy Pieces, un EP uniquement sorti en digital et humecté dans un rock baroudeur, magnétique et cold-wave. « Roudelay » en est le premier extrait, et se voit accompagné d’un clip grandement psychédélique et thermique. La révolution culturelle est en marche.

7. Moodoïd, « Heavy Metal Be Bop 2 (Busy P remix) »

« Quand j’écoute Moodoïd, ça me donne envie de manger des fleurs ». A la sortie de l’EP éponyme du groupe de Pablo Padovani, déjà, le fondateur d’ED Banger Pedro Winter (aka Busy P) ne cachait pas son appétit vorace pour les effluves doucement psychédéliques et grandement extravagants d’un projet dont il remixe aujourd’hui le réjouissant « Heavy Metal Be Bop 2 », issu du complexe et singularisé Monde Möö, dont l’érotisme originel tant à devenir ici carrément sexuel. Pedro remixe Pablo, et ça jouit fort.

Les morceaux de la playlist sont à retrouver sur la page Deezer de Toute La Culture.

Visuel : (c) pochette de LP1 de FKA Twigs

MISTINGUETT, REINE DES ANNEES FOLLES: QUAND TROP D’IMPERFECTIONS TUENT L’EMOTION
[Best of 2014] Notre top 10 des meilleurs films américains de l’année
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture