Musique
Playlist de la semaine (37)

Playlist de la semaine (37)

12 octobre 2013 | PAR Bastien Stisi

Breton - Got Well SoonLe retour tendu (et pendu) des magiciens de Breton, le clip marketé du blanc bec hip hop de Détroit, et la techno d’intellectuel d’un anglais aussi prometteur qu’addictif…la playlist de la semaine, rendez-vous hebdo confectionné par Toute la Culture, rien que pour vos oreilles et pour vos tympans exigeants : 

1. Breton, « Got Well Soon »

Encore un moment à attendre avant la sortie du second album du brillant collectif britannique Breton (prévu pour le 3 février de l’an prochain), mais déjà un premier single et un clip à se mettre sous la dent : un braquage foiré dans une banlieue banale, une blondinette sauvée de la pendaison par l’un de ses agresseurs au grand cœur, et un morceau délétère et pop (bonjour les oxymores) qui nous donne une folle envie de nous pendre au cou de ces alchimistes du son à l’occasion du festival des Inrocks, au sein duquel ils assureront la première partie des Foals. Somptueux programme.

2. FAUVE, « Voyou »

Virage rêche et traumatique pour FAUVE, qui livre avec « Voyou » un nouvel extrait d’un album qui, on aurait tendance à l’oublier, n’est toujours pas sorti (ça devrait le faire pour début 2014). Suicide, dépression, insomnie, meurtre et sexualité défaillante : les porte-paroles non syndiqués (et non assumés) d’une génération sans espoir ni lendemain ne sont jamais aussi efficaces que lorsqu’ils trempent leur plume dans un quotidien grisonnant et nombriliste. Pas besoin de se passer la corde au cou : il y a les manifestes générationnels de FAUVE pour compenser.

3. Pendentif, « God Save la France »

Une petite brise légère et gentiment rêveuse au sein de ce temps devenu soudain si gris et si froid (après Breton et FAUVE, il y a urgence…) : faisons un petit tour en mer (et dans les lignes claires des années 80) aux côtés des bordelais de Pendentif et de leur petit bijou intemporel « God Save la France », orfèvrerie tubesque de leur très joli album Mafia Douce, paru il y a quelques jours de cela.

4. Eminem, « Survival »

Une guitare, une batterie, et un beat clinquant et virulent pour porter le flow éveillé et fluidifié du blanc bec hip hop de Détroit et de son morceau « Survival », balancé sur la toile il y a quelques semaines en guise d’introduction à son album MMLP2 (sortie le 4 novembre). Si le morceau est bon et laisse apparaître un Eminem plus saillant que lors de son concert au Stade de France, jugé raté par l’ensemble de la presse spécialisée, le clip vidéo, lui, suinte le marketing racoleur à plein nez en diffusant de manière sporadique des images issues du jeu de guerre Call of Duty : Ghosts auquel il sert de bande-son. Dénoncer le système, et l’enlacer chaleureusement dans le même temps.

5. Savages, « Husbands »

Ravages post-punk en perspective pour le territoire hexagonal, qui accueillera bientôt en son sein (Tourcoing, Nantes, Rennes, Lyon, Paris) les fracassements sauvageons des punkettes britanniques de Savages. Comme un bonheur ne vient jamais seul, un clip aussi obscène et cradingue que leur univers sonore vient de sortir afin d’illustrer les turbulences émises par la bande de Jehnny Beth et du morceau « Husbands » (une vidéo à ne pas regarder au petit déjeuner…)

6. Daniel Avery, « The Eagle »

Sous l’égide protectrice de l’omnipotent Erol Alkan et de son écurie Erol Phantasy, le jeune britannique Daniel Avery pioche dans le rock, la new wave et le psychédélisme numérique pour parsemer une techno arty et sous acide qui fera bouger les cerveaux et les corps avec la même efficacité sinueuse et aérienne. Sensation de souffre et de foutre, et de se plonger dans un long rêve dangereux duquel il est toujours difficile de revenir…

7. Arnaud Rebotini, « Ellenroutir (Aufgang cover) »

Revenu de son escapade électro blues aux côtés des Black Strobe et de la Gaîté Lyrique, l’homme Rebotini repasse sur l’électro classique des ingénieux orfèvres d’Aufgang, et y apporte une touche de techno minimale sacrément efficace. Les talents se confondent, et  se comprennent.

https://soundcloud.com/aufgangofficial/ellenroutir-arnaud-rebotini

La plupart des morceaux de la playlist sont à retrouver sur la page Deezer de Toute la Culture.

Visuel : (c) pochette de Got Well Soon de Breton

Et vous entendrez le dénouement de « L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge »
Critique] « C’est la fin », cool attitude et private jokes dans une comédie plutôt drôle étouffée par ses références
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *