Rap / Hip-Hop

Le nouvel album …explosif ? … d’Eminem

Le nouvel album …explosif ? … d’Eminem

22 janvier 2020 | PAR zoe david rigot

Eminem ne se perd pas et enchaîne les albums. Presque trois albums en trois ans ! Après Revival en 2017, il enregistre Kamikaze en 2018 et ce début d’année 2020 nous réservait une surprise de plus : Music to be murdered by, son onzième album, est sorti le 17 janvier.

 

Le titre de l’album annonce quelque peu la tonalité : Music to be murdered by est une référence au maître du suspens britannique, réalisateur de Psychose, vous l’aurez deviné, Alfred Hitchcock. Dans son album, des samples de la voix du célèbre cinéaste peuvent se faire entendre… une manière de se confronter à ses propres peurs et aux démons ?

 

Mais l’album nous réserve quelques surprises, et non des moins savoureuses : Eminem a collaboré avec quelques artistes que l’on connait bien. En effet sont présents Anderson. Paak, les rappeurs Juice WRLD, Royce Da 5’9, Q-Tip et Don Toliver, la rappeuse Young M.A, pour commencer – et la chanson Those Kinda Nights est un duo avec Ed Sheeran ! Pour l’emphatique Leaving Heaven, qui est portée, entre autres, par une belle grille à la guitare, Eminem est accompagnée de Skylar Grey.

Dr. Dre est aussi présent sur le tournage : il produit sept des vingts morceaux.

C’est un album explosif, oui, puisque les critiques jubilent ou s’offusquent – et il en est de même pour le public. En effet, certains pensent que le nouvel album est à l’image du rappeur : pourri, et fini. Eminem ne manque pas non plus de citer d’autres artistes contemporains, et les controverses sont lancées. Mais d’autres s’y retrouvent, bercés par la foule en colère et l’actualité torturée. Car c’est de cette actualité que l’album parle. C’est une critique du gouvernement américain, de son dysfonctionnement et de sa violence. Il parle des attentats, du mal être, et de la fascination du mal – et tout cela, bien entendu, fait polémique. Mais surtout, il encourage chacun à aller vers l’indulgence, puisque le reste est trop triste et trop cruel. Et pour cela, il faudrait que le gouvernement restreigne beaucoup plus – ou interdise –  l’accès aux armes. Son nouveau clip, Darkness, est bien clair à ce sujet :

 

 

« When will this end ? When enough people care. » Inscrivez-vous sur les listes électorales. Faites entendre votre voix et aidez à changer la loi. Le message est assez clair.

Un album torturé, un rappeur qui ne perd pas le tempo. Eminem peut en effet rapper 229 mots en 30 secondes, ce qui reste un record qui en fait rêver quelques-uns.

C’est donc un album explosif, oui, et aussi un album engagé.

Visuel : pochette

Agenda cinéma de la semaine du 22 janvier
Bizarrerie et récit d’auto-fiction au festival « Les Singuliers » au 104
zoe david rigot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *