Cinema

« Les Misérables » de Ladj Ly et « Parasite » de Bong Joon-ho élus meilleurs films par le Syndicat Français de la Critique de Cinéma

« Les Misérables » de Ladj Ly et « Parasite » de Bong Joon-ho élus meilleurs films par le Syndicat Français de la Critique de Cinéma

21 janvier 2020 | PAR Yaël Hirsch

Ce lundi 20 janvier, un peu avant les César,  les critiques de cinéma et des films de télévisions remettaient leurs prix aux meilleurs films, livres, dvds et programmes de télévisions. Lors d’une cérémonie émouvante à la Cinémathèque aussi bien pour Ladj Ly que pour Bulle Ogier, Rebecca Zlotowski et Sabri Louatah pour la série Les sauvages que Guillaume Nicloux et Michel Houellebecq pour Thalasso, meilleur film francophone singulier, projeté après la cérémonie, ont été présents pour recevoir leurs prix. Palmarès. 

La cérémonie, présentée par Marie Sauvion et Xavier Leherpeur a commencé par un bel hommage à une immense critique disparue l’été dernier : Danième Heymann. A la suite du vote de l’ensemble des critiques de la SFCC Les Misérables de Ladj Ly et Parasite de Bong Joon-ho ont été sacrés respectivement meilleur film français et étranger de l’année; Le réalisateur coréen palme d’or à Cannes a envoyé une jolie vidéo tandis que nominés aux Oscars, Ladj Ly et son équipe sont montés sur scène  récupérer leur prix. Les autres prix sont le fruit de débats annuels de jurys constitués de membres du syndicat de la critique. Venu avec son équipe recevoir le prix de la meilleure première oeuvre française pour L’époque, Matthieu Bareyre a raconté comment ce prix le réconciliait avec La Cinémathèque et donné envie de voir ce film trop peu mis en avant en 2020.

Le meilleur premier film étranger a été An elephant sitting still de Hu Bo et le meilleur court Electric Swan de Konstantina Kotzamani. Côté télévision, le prix de la meilleure oeuvre de fiction française est allée à La Maladroite de Éléonore Faucher et sa jeune actrice est montée sur scène, la meilleure série français a été Les Sauvages (Canal +) et toute l’équipe dont Rebecca Zlotowski qui a fait une déclaration d’amour à la critique & Sabri Louatah étaient là. Le prix de la meilleure oeuvre documentaire est allé à Delphine et Carole insoumuses de Callisto McNulty.

Côté dvd, Carlotta a raflé les prix du dvd récent avec Bergman mode d’emploi de Jane Magnusson et le prix « curiosité » avec la réédition de Donnie Darko de Richard Kelly. Le meilleur dvd patrimoine est allé à la réédition de Ragtime de Milos Forman (Arte l’atelier d’images) et la meilleure collection a été décernée à Make my day pilotée par le critique Jean-Baptiste Thoret qui sort un dvd de rareté par mois avec studiocanal.

Enfin pour les livres, le prix du meilleur ouvrages français est allée à Bulle Ogier et Ane Diatkine, présentes à la Cinémathèque,  pour le témoignage et les réminiscences émouvantes de la grande comédienne, déjà prix Médicis de l’essai, J’ai oublié (Seuil), le prix du meilleur livre étranger sur le cinéma est allé au passionné et foisonnant Dans les coulisses d’Alien, de Jonathan W. Rinzler, traduit de l’anglais par Isabelle Pernot et Marie Renier (Éditions Huggin & Muninn) et enfin le meilleur album sur le cinéma a primé le travaille d’archives et d’iconographie de Sterling Hayden l’irrégulier, de Philippe Garnier aux éditions La Rabbia.

visuel : YH

L’agenda culture de la semaine du 20 janvier 2020
Pascal Rambert et Marina Hands ouvrent le Théâtre 14
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *