DVDs
[Coffret Dvd] L’intégrale Jane Campion, un indispensable chez Pathé

[Coffret Dvd] L’intégrale Jane Campion, un indispensable chez Pathé

03 novembre 2015 | PAR Yaël Hirsch

Depuis le 28 octobre et pour la première fois, les fans de la grande réalisatrice néo-zélandaise de La Leçon de Piano (palme d’or 1993), In the Cut et Bright Star peuvent (re)découvrir l’ensemble de son œuvre. Alors que l’on vient de revoir on premier film, Sweetie (1989) en salles (voir notre chronique), le coffret Pathé permet d’avoir accès à toute l’œuvre de Campion, des courts qui jalonnent son parcours à la magistrale série Top of the lake (voir notre chronique). Un indispensable qui donne accès à une œuvre libre, sauvage et grandiose.

[rating=5]

Diplômée d’anthropologie, grandie dans cette Nouvelle Zélande sauvage et magnétique qui habite le climat de ses films, même les plus américains comme le thriller In the Cut, Jane Campion est une cinéaste tout à fait singulière. Avec le coffret, on à accès à toute l’oeuvre de cette réalisatrice qui a commencé à 30 ans par des portraits de femmes vraiment punk, libre et ruant dans les brancards agonisant d’une société néo-zélandaise conformiste où l’on peut faire des folie,s mais surtout, en silence. La sensuelle et hystérique Sweetie (1989), rejoint ici la crête dérangeante de la jeune-femme en colère de Two Friends (1986).

Un ange à ma table, l’adaptation de la biographie de l’écrivaine néo-zélandaise Janet Frame fait passer Jane Campion dans le film « à costumes » sans que jamais elle se départisse de son regard engagé sur des femmes libres, en lutte contre les carcans terribles qui les asservissent. Le corset n’est jamais pour Camion qu’une manière de montrer, à travers des personnages forts, sensibles et singuliers, que les entraves du passés eu égard à la condition des femmes ne sont pas levées. Qu’il s’agisse du piano sur le sable de la fameuse héroïne sourde du film le plus connu de la réalisatrice, d’une Nicole Kidman soumise à la loi inexorable du mariage dans Portrait de femme (1996) ou de l’influence de la très romantique et très brillante Fanny Brawne, muse de John Keats dans Bright star (2009), tous les costumes mènent à la conclusion torturée que les femmes les plus brillante ont souvent vu leur trajectoire brisée par des convention et un ordre du monde aussi paternaliste que cruel.

Dans cette invitation à reprendre ses cours d’histoire à la lumière travaillée de ses films, les créatures à la fois vivantes et délicates de Jane Campion incarnent le même destin et la même quête inaboutie qui vrille au SM quand elles sont quasi-contemporaines, comme la spirituelle Kate Winslet dans Holy Smoke (1999) ou la timide Meg Ryan dans In the Cut (2003). En ce sens, et pour suivre le fil de continuité qui articule tous les films de Jane Camion autoru de la question de la liberté et de la créativité des femmes, les courts métrages de Jane Campion sont passionnants : de l’exercice de discipline de Peel (palme d’or du court-métrage à Cannes en 1986) au petit film engagé pour la climat The water diary (2010), en passant par les misères du couple dans Passionless moments et la découverte de la sensualité entre filles dans A Girl’s own story, tous les personnages de Campion sont curieuses et cherchent à repousser les limites de leur environnement dans une atmosphère fantastique qui inquiète et fait réfléchir.

Agrémenté de nombreux bonus (interviews de la réalisatrice, de certaines actrices comme Meg Ryan, films de coulisses du tournage) le coffret dvd (12 dvd) ou Blu ray (10 BD + 1 dvd) Jane Campion est disponible depuis le 28 octobre 2015 chez Pathé. Prix Public Indicatif du coffret DVD : 99,99€ TTC / Prix Public Indicatif du coffret Blu-ray : 119,99€ TTC. A commander ici.

Pour lire notre portrait de Jane Campion à l’ocasion de sa présidence du jury du festival de cannes 2014, c’est ici. 

Line up:
Longs Métrages : HOLY SMOKE + LA LECON DE PIANO (Suppléments : Interview de Jane Campion et de Jan Chapman (1h20) / Les coulisses : présentation du film par l’équipe 15min) + PORTAIT DE FEMME (Suppléments : Documentaire sur le tournage du film 52 min) + BRIGHT STAR (Suppléments : Working with Jane : documentaire sur Jane Campion (28 min) + Scènes coupées) + IN THE CUT (Suppléments : Commentaire audio de Jane Campion et Laurie Parker + Making of (15min) + Interview de Jane Campion et Meg Ryan (20 min) + Scènes coupées) + UN ANGE A MA TABLE + SWEETIE (Suppléments :Les coulisses de Sweetie : making of (27 min) + Interview de Jane Campion 20 min) + TWO FRIENDS
Pas de bonus

Série : Saison 1 de TOP OF THE LAKE ( Suppléments : From the bottom of the lake (51 min) : les secrets de fabrication de la série Behind the scenes (5min) : sur le tournage + Interviews (4min) : entretiens avec Elisabeth Moss et Holly Hunter)

Courts-Métrages AFTER HOURS + PASSIONLESS MOMENTS + PEEL + A GIRL’S OWN STORY + THE WATER DIARY + THE LADY BUG + TISSUES

visuel : photos officieles des films et du coffret + portrait à Cannes par YH

Agenda Classique de la semaine du 2 novembre
[Critique] « Dealer » Film de genre auto-produit avec un budget de 165000 € disponible en VOD
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *