Cinema
Cannes, jour 10 : Michel Franco décevant, « Alias Maria » touchant et premiers pronostics

Cannes, jour 10 : Michel Franco décevant, « Alias Maria » touchant et premiers pronostics

23 mai 2015 | PAR La Rédaction

Alors que la Semaine de la critique a remis ses prix jeudi 20 mai (voir notre article) et que la Quinzaine rend son verdict ce vendredi soir, la journée du Vendredi a été lumineuse, malgré un programme de films assez lourd.

La journée a commencé par l’avant-dernier film en compétition : Chronic de Michel Franco. Un film où Tim Roth incarne un infirmier un peu trop impliqué dans son travail auprès de patients en fin de vie. Malgré une belle photo et un Tim Roth parfait, le sens de ce film habité par la mort qu’il injecte à haute dose dans nos yeux, nous a échappé. Plat, malgré un sujet grave. Pour lire notre critique, c’est ici.

Nos réactions à chaud devant les caméras de l’EICAR, ci-dessous :

A 11 heures, l’équipe avait rendez-vous à la Plage Nespresso pour interviewer le lauréat du Prix découverte Cinéalta de la Semaine de la critique. Italien, jeune et brillant, Fulvio Risuelo nous a parlé de la manière dont la maladie peut cocassement mettre en scène les psychologies « normales » dans son élégant Varicella. Cela a été un honneur de rencontrer le grand directeur de la photographie Peter Suchitzky, juré de cette 54ème Semaine de la Critique et en compétition officielle également cette année pour The tale of Tales de Matteo Garrone (voir notre article). Pour de maître de la forme, le cinéma est une passion, et en tant que juré c’est l’émotion qui le pousse. La perfection formelle ne vient donc qu’accomplir un projet d’ensemble, plein de sens. Et ce n’est pas la faute des collègues de Mr Suchitzky, si plusieurs films de la compétition nous ont parus à la fois magnifique dans la forme et vide de sens. Conclusions : « Il manque quelque chose ». On vous avait dit qu’on n’était ni fous, ni trop exigeants!

Le directeur de la division professionnel de Sony France et Europe du sud, Fabien Pisano, nous a parlé un peu technologie pour nous faire mesurer ce que le numérique et la HDR avaient bouleversé en peu de temps en termes de qualités d’image et de manière de faire des films.

Enfin, rapide, littéraire et parlant comme un livre, le réalisateur Yann Delattre est venu nous parler de l’univers impitoyable et original de son film, Jeunesse des Loups Garous, qui était également en sélection à la Semaine.

L’après-midi était le moment de rattraper quelques film de la sélection Un certain regard et notamment Alias Maria du réalisateur chilien, José Luis Rugeles Gracia, qui suit une jeune-fille enrôlée force dans les FARCS et qui tente de défendre 3 enfants au cœur de la jungle en pleine guérilla. Très fort et touchant, avec un prix d’interprétation possible pour l’actrice principale, Karen Torres. Voir notre article.

Pour lire nos pronostics sur les palmarès, c’est ici. 

Et rendez-vous demain, samedi 23 mai 2015 pour les résultats de la sélection Un certain regard.

[Critique] « Paris Merveilles » au Lido : un show parfois attendu mais parfois électrique
[Interview] Eric Boudry, fondateur de la galerie Argentic à Paris et Raynal Pellicer, collectionneur
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *