Spectacles
[Critique] « Paris Merveilles » au Lido : un show parfois attendu mais parfois électrique

[Critique] « Paris Merveilles » au Lido : un show parfois attendu mais parfois électrique

23 mai 2015 | PAR Matthias Turcaud

S’il y a des Tours Eiffel partout dans « Paris Merveilles », la qualité artistique n’est pourtant pas sacrifiée sur l’autel du tourisme. Un beau vent de modernité et de fraîcheur souffle par ailleurs sur le show du Lido, et le spectacle procure un bon moment. 

[rating=3]

Après une queue – raisonnable vers 19h, plus impressionnante vers 23h -, le Lido vous ouvre ses portes, et où l’on vous invite diligemment à venir vous installer sur de moelleuses banquettes afin d’apprécier, pour commencer, un dîner aussi sophistiqué qu’agréable où vous pourrez piocher librement entre chair de tourteau, saumon et foie de gras de canard en entrée ; dos de cabillaud, filet de canette et pièce de veau rôtie en plat principal ; puis chocolat au citron, macaron « girly » et passion de caramel croustillant en dessert.

Après les papilles, les pupilles, et place au show, « Paris Merveilles » ! S’il ne déroge pas à son statut d’attraction prisée par les touristes et renvoie ainsi à une certaine tradition – le panégyrique vibrant à Paris l’Eternelle dont on chante et salue encore et encore les beautés inaltérables -, on salue aussi son esprit de modernité, notamment symbolisé par la chanteuse tatouée Manon de « The Voice », qui trône au milieu d’un feu d’artifice de contorsionnistes et de femmes effeuillées.

Rompu aux arts du cirque, le metteur en scène Franco Dragone nous livre en effet avec « Paris Merveilles » un spectacle généreux et authentique, où on ne devrait pas se sentir lésé et où les différents numéros, bien liés entre eux, se succèdent à la faveur d’une cadence bien soutenue. On appréciera aussi la sympathique espièglerie qui le caractérise, à travers, notamment, le personnage d’une femme à lunettes qui se révèle en fait la plus dévergondée de toutes, lorsqu’elle s’effeuillera avec une gourmandise et une liberté particulièrement manifestes tout en gardant, un temps, ses besicles sur le nez avec malice. A découvrir !

Crédits photos : Stéphane Cardinale (1, 3, 4, 5), Pascal Le Segretain (2), Iris Tumi (6, 7, 8, 9).

Paris Merveilles, au Lido, 116 avenue des Champs-Elysées (16ème).

Playlist de la semaine (spécial Cannes 2015)
Cannes, jour 10 : Michel Franco décevant, « Alias Maria » touchant et premiers pronostics
Matthias Turcaud
Titulaire d'une licence en cinéma, d'une autre en lettres modernes ainsi que d'un Master I en littérature allemande, Matthias, bilingue franco-allemand, est actuellement en Master de Littérature française à Strasbourg. Egalement comédien, traducteur ou encore animateur fougueux de blind tests, il court plusieurs lièvres à la fois. Sur Toute La Culture, il écrit, depuis janvier 2015, principalement en cinéma, théâtre, ponctuellement sur des restaurants, etc. Contact : [email protected]

3 thoughts on “[Critique] « Paris Merveilles » au Lido : un show parfois attendu mais parfois électrique”

Commentaire(s)

  • gerard

    Nous sommes allés voir le spectacle du lido fin novembre au spectacle de 21h.
    Nous avions des places (pour 6 personnes) revue + cupe de champagne nous avons été placé sur le dernier rang haut.
    Pour l’information d’éventuels amateurs, nous avons peu vu le spectacle parce que les projecteurs du plafond masquent l’escalier mis sur la scène et les personnes des rangs devant nous masquaient le devant de la scène.
    De mon avis ces places ne devraient pas être commercialisées.
    Pour le spectacle entrevue, il est bien différent des précédentes revues qui avaient plus de rythme à part le french cancan qui à un moment donne un peu de fraicheur

    décembre 29, 2015 at 19 h 49 min
  • Sylvie

    Un spectacle certes plus moderne mais qui manque de plumes et d’entrain
    Du moderne un peu décousu et un French cancan brouillon
    L’ambiance Lido y est mais le spectacle à la Française manque malgré les tours Eiffel
    Dîner excellent et accueil sympathique

    janvier 17, 2016 at 9 h 38 min
  • Lucas

    Mon mari et moi somme allés voir la revue du 25 février 2017, quelle déception! !!
    C’est un spectacle très vulgaire, où est la magie et la classe à la française?.
    Je précise nous sommes un couple de 40 ans…

    février 26, 2017 at 11 h 09 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture