A l'affiche
Réussir sa Fête du Cinéma 2014 : Mode d’emploi, programme et sélection des films à voir !

Réussir sa Fête du Cinéma 2014 : Mode d’emploi, programme et sélection des films à voir !

28 juin 2014 | PAR Gilles Herail

Du dimanche 29 juin au mercredi 2 juillet, la fête du cinéma revient pour sa 30ème édition. La formule est désormais un copié -collé d’une opération similaire, le Printemps du cinéma : 3 euros 50 la séance pendant quatre jours pour profiter au maximum d’une offre variée et de qualité. Toutelaculture vous propose un panorama des films encore en salles, des curiosités à ne pas rater ou à revoir, des nanars honteux qui nous ont malgré tout plu ou des chefs d’œuvre inconnus que vous ne devez pas laisser passer.

La fête du cinéma a un peu perdu de sa superbe, son caractère événementiel s’étant fané au fil de changements incessants de formule. On se souvient encore avec émotion des incroyables files d’attente et de la nécessité d’une précision diabolique pour arranger son programme et « rentabiliser » son pass en avalant le plus de films possibles… Trêve de nostalgie, le système « 3 euros 50 la séance » a le mérite de la simplicité et va permettre de relancer la dynamique dans des salles de cinéma désertées pour cause de passion footballistique. Pour vous conseiller, le top 3 des films à voir absolument défendu par chacun de nos chroniqueurs cinéma.

Gilles

1. L’île de Giovanni

L’île de Giovanni réussit l’exploit de nous apprendre (beaucoup) sur un pan entier et méconnu de l’histoire japonaise, nous émouvoir avec une histoire à hauteur d’enfant et nous émerveiller par son animation riche et variée. A découvrir absolument.

2. Xenia

Xenia a l’énergie, le fourmillement et l’envie d’un premier film. Cette plongée fantasque dans la Grèce en crise suivant deux personnages marginaux qui tracent leur chemin dans un monde hostile est positive et drôlement attachante.

3. (ex aequo) La Ritournelle/ Edge of Tomorrow

Deux films grand public, maîtrisés, intelligents, utilisant leur casting de stars (Huppert / Tom Cruise, même combat) au service de purs divertissements de qualité qui respectent leurs spectateurs.

Yaël

1. Ida, de Pawel Pawlikowski

Encore à l’affiche de quelques salles, ce film plastique et émouvant en noir et blanc est le bijou indé aquel le grand public a su rendre les honneurs. En rattrapage. Interview de Pawel Pawlikiwski, ici.

2. Xenia, de Panos H. Koutras

Vue à Cannes dans la section « Un certain » regard, cette quête déjantée du père par deux jeunes frères albanais dans une Grèce en crise est à la fois rock, kitsch, coloré et magnifique. Notre critique depuis la croisette, ici.

3. Bird People

Extrait également de la bonne cuvée 2014 de « Un certain regard », une oeuvre très maîtrisée, poétique et terriblement originale signée Pascale Ferrand. Petit twist moins réussi à la fin, malheureusement, mais l’ensemble est vraiment intéressant. Critique par Olivia, ici.

Geoffrey

1. The Homesman

Pour quelques jours encore, vous pouvez aller vous perdre en compagnie d’Hilary Swank, femme forte guidant trois femmes folles, dans ce grand, dur, terrible Ouest américain. Peint par Tommy Lee Jones de façon crue et émouvante. Notre critique depuis la croisette, ici.

2. Au nom du fils

Faites-nous plaisir: aventurez-vous au Brady, sur le Boulevard de Strasbourg, à 22h, pour assister à la dernière séance parisienne de ce film à la mise en scène d’une dévastatrice maîtrise. A l’interprétation parfaite. Aux ouvertures bienvenues. Tout ça saupoudré d’un humour à vous mettre la tête en bas. Du Tarantino chez les religieux ? Non : du Vincent Lannoo. Lisez notre interview, ainsi que la critique du film ici.

3. X Men : Days of the future past

Le lendemain, oui, promis, vous pourrez aller profiter du gros film du moment. Quelle chance : au programme… de la finesse ! Et oui. Un acteur exceptionnel, James McAvoy, un rythme à faire rêver, un scénario qui laisse sa chance à chaque personnage, et une mise en scène intelligente. Et, oui, on ne les oublie pas : les effets spéciaux, bien sûr… Une livraison d’Hollywood qui ne vous prend pas pour des idiots. Choisissez-la. Critique par Gilles, ici.

Sandra

1. Le vent se lève il faut tenter de vivre

Un Miyazaki atypique, certes moins onirique que ses précédentes productions mais engagé et plein d’humanisme où l’on retrouve de nombreux thèmes chers au réalisateur qui signe, selon ses propres dires, sa dernière réalisation. Critique ici.

2. Le conte de la princesse Kaguya

A peine sorti sur grand écran et déjà une référence. Le conte de la princesse Kaguya est la dernière réalisation de Takahata. Cette adaptation d’un conte traditionnel japonais est une réussite aussi bien sur le fond que sur la forme.

3. Le grand Budapest Hotel

Film étonnant, surprenant et hilarant.  Le dernier film de Wes Anderson allie à la perfection comédie, drame, enquête policière et kitsch servi par un duo d’acteurs imparable. Critique ici.

[Critique] « Zero Theorem » Terry Gilliam n’arrive pas à se réinventer. Une déception.
« Ce pays qu’on abat, chroniques de 2009 à 2014 » de Natacha Polony
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture