A l'affiche
[Critique] « Edge of Tomorrow » : Le débarquement rejoué indéfiniment comme « Une Histoire sans fin ». Bluffant!

[Critique] « Edge of Tomorrow » : Le débarquement rejoué indéfiniment comme « Une Histoire sans fin ». Bluffant!

03 juin 2014 | PAR Gilles Herail

Une histoire sans fin rencontre le jour le plus long. Tout est dans le titre mais il fallait tenir sur la longueur. Doug Liman mais surtout Tom Cruise maîtrisent de bout en bout un scénario aussi joueur qu’ Inception et des scènes d’action guerrières étourdissantes. Véritablement bluffant. 

[rating=4]

Synopsis officiel: Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…

On se lamente souvent du manque de concepts originaux mais le récent Maléfique et cet Edge of Tomorrow montrent qu’on peut partir de matériaux connus pour proposer du neuf. Doug Liman part donc du postulat qui a fait le succès d’Un jour sans fin. Une journée qui se répète indéfiniment afin de tester toutes les possibilités et de trouver le bon timing pour atteindre son objectif. Le prétexte est ici un élément de science-fiction que l’on ne discutera pas car l’intérêt est ailleurs. Utiliser cet artifice de scénario pour rejouer indéfiniment une grande scène de guerre qui rajoute des aliens dans le paysage connu des plages de Normandie. Tom Cruise incarne un antihéros hautain, inapte au combat, trouillard et franchement pas à sa place qui doit s’améliorer pour avoir une petite chance de survivre chaque fois plus longtemps. L’humour est présent dans le premier tiers du film qui s’amuse d’effets de montage enchaînant les morts stupides du soldat Cruise qui échoue désespérément à tenir plus de 30 secondes. Le film gardera toujours cet esprit ludique mais ose une dramaturgie plus épique au fur et à mesure que le personnage d’Emily Blunt se dévoile.

Ensemble, ils chercheront à élaborer un plan. Millimètrer leurs interventions pour réussir à passer les barrières ennemies et atteindre la source mère du réseau extra-terrestre. Et le scénario ne faiblit pas en multipliant les fausses pistes et en trouvant un second souffle une fois que l’enjeu du débarquement lui même est passé, nous emmenant dans un Paris post apocalyptique désertique où les enjeux finaux vont se dessiner. Exceptées les dernières images du film qui énerveront autant que la toupie qui tourne d’InceptionEdge of Tomorrow est malin mais ne se surestime pas, en restant avant tout un excellent film d’action, utilisant le concept d’ Un jour sans fin pour multiplier les points de vue et faire évoluer un personnage couard qui deviendra malgré lui un vrai héros. Tom Cruise est évidemment parfait, maniant comme personne l’ironie et le sérieux et toujours au top dans les scènes d’action. Il trouve en Emily Blunt une partenaire de grand talent, nouvelle dans le genre mais très à l’aise pour incarner un personnage que n’aurait pas renié Michelle Rodriguez. Edge of tomorrow est un excellent film d’action, dont les problèmes de promotion laissent anticiper une carrière décevante. Le film mérite beaucoup mieux en s’imposant comme une produit de grande qualité, inventif et spectaculaire.

Gilles Hérail

Edge of tomorrow, un film de science-fiction américain avec Tom Cruise et Emily Blunt, durée 1h53, sortie le 4 juin 2014

Visuels et bande-annonce officiels du film.

Kati Horna, parcours d’une exilée juive hongroise du 20ème siècle au Jeu de Paume
Le storytelling pas à pas
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture