A l'affiche

[Critique] « X-Men Days of Future Past » un opus épique et efficace qui fait honneur à la série

[Critique] « X-Men Days of Future Past » un opus épique et efficace qui fait honneur à la série

25 mai 2014 | PAR Gilles Herail

Efficace, intelligent, visuellement splendide, prenant le meilleur des deux franchises X-Men, Days of Future Past est le premier blockbuster d’auteur réussi de l’année. La franchise la plus intelligente de Marvel a encore on l’espère de beaux jours devant elle.

[rating=4]

Synopsis officiel: Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants.

On avait adoré X-Men First Class, le meilleur film de comics récent après The Dark Knight. Une savoureuse réinterprétation des thèmes éternels de la saga X-Men (l’acceptation de la différence, l’eugénisme, l’évolution, la ligne rouge) qui s’amusait à jouer avec les codes du film d’espionnage en pleines années 1960. Days of future past ne bénéficie pas du même effet de surprise mais arrive malgré le retour derrière la caméra de Bryan Singer à maintenir la tonalité charmeuse de son prédécesseur. Plus ambitieux, plus épique même si moins ludique, ce 5ème volet de la série sait manier ses éléments de scénario (le retour dans le passé, les trajectoires redessinées des personnages principaux) pour fournir un spectacle total qui alterne intime et spectaculaire, là où Godzilla échouait sur les deux tableaux.

On regrette le départ de Matthew Vaughn qui apportait une vision neuve sur les enjeux X-Men mais Bryan Singer sait toujours tenir une caméra et propose de nombreuses séquences époustouflantes, notamment dans le futur où les combats mutants-sentinelles mettent une véritable claque au spectateur. Comme dans First Class, c’est pourtant surtout le jeune trio d’acteurs qui donnent au film son identité. Raven/Jennifer Lawrence est au centre de tous les enjeux, ses décisions impactant le reste de son espèce. La bromance Eric/Charles portée par les excellents Fassbender et McAvoy évolue toujours avec finesse et complexité et Wolverine ne vampirise pour une fois pas les scènes. Days of Future Past ne brille pas par son originalité mais est bien l’excellent film annoncé par des retours publics et critiques plus qu’enthousiastes. Une bien belle manière de commencer une saison de blockbusters qui s’annonce chargée après la pause « Coupe du Monde ».

Gilles Hérail

X-Men Days of Future Past, un film de Bryan Singer avec Hugh Jackman, Jennifer Lawrence, Michael Fassbender et James McAvoy, durée 2h12, sortie le 21 mai 2014

La fête des mères, c’est dans une heure!
« Sin baile non hay paraíso », l’histoire de la danse portée par Pere Faura
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *