A l'affiche
Nos films favoris du Festival de Cannes sur vos écrans cet automne

Nos films favoris du Festival de Cannes sur vos écrans cet automne

26 août 2021 | PAR Yaël Hirsch

Comme la tradition le veut, après la folie cinéphile du mois de juillet sur la Croisette, nous sommes heureux de partager avec vous nos recommandations cannoises… 

Le meilleur du cinéma français 

Tout s’est bien passé, Ozon délicat sur la fin de vie, le 22 septembre au cinéma 

André Dussolier joue un homme élégant et âgé qui ne veut plus vivre après un accident cardio-vasculaire qui le laisse diminué. C’est à ses filles (jouées par Sophie Marceau et Géraldine Pailhas) de prendre en charge cette terrible demande. Comme toujours Ozon est précis sur un sujet douloureux et il sait magnifier ses acteurs. Notre critique.

Tralala, des frères Larrieu : Amalric à Lourdes, le 6 octobre au cinéma 

Muni d’un Banjo et suivant l’apparition d’une ravissante (et très jeune) femme gare Montparnasse, le héros de Tralala quitte une situation plus que précaire à Paris pour vivre le miracle de l’usurpation d’identité à Lourdes. Une comédie musicale  au casting magique, vu à Cannes en séance de nuit. Notre livre report. 

La Fracture, une comédie jaune sur la lutte des classes par Catherine Corsini le 27 octobre  au cinéma

Filmé un peu comme un téléfilm, le nouveau film de Catherine Corsini fait rire et réfléchir au malaise social au travers du duo Valeria Bruni-Tedeschi – Pio Marmaï et le revisite d’un « acte » violent des gilets jaunes. Puissant. Notre critique.

Cannes, fenêtre sur le monde 

Le genou d’Ahed de Nadav Lapid, face à la bureaucratie,  le 15 septembre au cinéma

Le Prix du jury est l’un de nos chouchous de la compétition qui nous emmène au fin fond du désert israélien. Nous avons même interviewé le cinéaste. Notre critique 

Julie en 12 chapitres, portrait de femme par Joachim Trier  le 13 octobre au cinéma 

Vif, moderne, juste sur le couple, le nouveau film de Joachim Trier sublime une Renate Reinsve éclatante dans un Oslo à la fois intime et contemporain. Notre Critique. 

The French Dispatch de Wes Anderson, polémique kitsch assumée le 27 octobre au cinéma 

Choral, mêlant les intrigues et  plein comme un magazine dont on explose la maquette, le nouveau film de Wes Anderson a divisé la critique. Nous on adore avoir enfin un New Yorker un peu français à « Ennui-sur-Blasé ». Notre critique. 

Les pépites : trouvailles cannoises

Freda de Gessica Généus : portrait en Haiti, le 13 octobre au cinéma. 

Présenté en section Un Certain regard ce film nous immerge au plus près des sentiments de sa jeune héroïne, magnifiquement interprétée par Néhémie Bastien. Notre Critique. 

Olga d’Elie Grappe, plongée dans le monde de la gym par la Place Maidan, le 17 novembre au cinéma

Un premier film découvert à la Semaine de la Critique et qui nous a marqués par sa maîtrise et sa manière de lier compétition, adolescence et Histoire avec un grand « H ». Notre critique. 

Un monde de Laura Wandel,  un film choc, le 10 novembre au cinéma

Vu dans la section Un Certain regard, le film de la belge Laura Wandel traite avec puissance et justesse la thème du harcèlement à l’école. Notre critique.

visuel : (YH)

 

Agenda des expositions du 26 août 2021
La rentrée des classes d’Ortie et Douce chez BD Kids
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture