Actu
Voir et revoir les spectacles du Festival d’Avignon à Paris

Voir et revoir les spectacles du Festival d’Avignon à Paris

19 août 2021 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Vous l’attendiez, le voici ! Vous retrouverez ici les dates de tournées parisiennes et franciliennes des spectacles qui nous ont séduits lors de la 75e édition du Festival d’Avignon.

Ce qu’on pourra voir et revoir

Même si La Cerisaie nous a déçu par son manque de cohésion, nous faisons un pari sur l’avenir et pensons qu’à l’Odéon, Tiago Rodrigues arrivera à faire groupe avec cette troupe qui nous raconte l’éternel passage du monde d’avant à celui d’après. Du 7 janvier – 20 février – Odéon 6e.

Fraternité, le soap dystopique de Caroline Guiela Nguyen arrive également à l’Odéon, Du 16 septembre au 17 octobre 2021.

Gulliver, le dernier voyage, le trip vraiment fantastique de Madeleine Louarn et Jean-François Auguste sera à voir à la MC93 du 3 au 6 février 2022.

Le glacial, brillant et indispensable La petite dans la forêt profonde de Pantelis Dentakis sera au Théâtre de la Ville du 23 au 25 mai, et attention, ce conte n’est pas du tout pour les enfants !

Pour le coup, totalement tout public à partir de 8 ans (CE1/CE2), le Pinocchio Live d’Alice Laloy inverse le cour normal des choses du 18 au 19 mars 2022 à  Malakoff scène nationale.

Sonoma, le waacking à la sauce Buñuel de Marcos Morau a divisé la Cour d’Honneur. Nous avons adoré sa danse fermée sans respiration aucune. Faites-vous votre propre avis au Théâtre de Chaillot du 20 au 28 janvier.

Ce que l’on rêve de voir et revoir

Malheureusement, ce qui restera le grand chef d’œuvre du Festival, Une femme en pièces de Kata Wéber et  Kornél Mundruczó tourne en Europe sans passer par Paris pour le moment. A suivre.

Egalement, aucune date dans la région pour Hamlet à l’Impératif, le brillant théâtre-bouffe d’Olivier Py, Kingdom, le voyage en terre très inconnue de Anne-Cécile Vandalem, Le ciel, la nuit la fête, l’épopée théâtre du NTB, le très organique Liebestod – El olor a sangre no se me quita de los ojos d’Angelica Liddell (qui passe à une heure de train de Paris tout de même, à Douai du 15 au 16 novembre).

Non plus pour le généreux Misericordia d’Emma Dante. Un autre de nos gros coups de cœur ne passe pas encore par Paris, The sheep song de FC Bergman, et cette dance-walk animale est à surveiller.

Visuel : Une femme en pièces © Christophe Raynaud de Lage / Festival d’Avignon

Agenda de fin des expositions de la rentrée à Paris
« Celle qui se métamorphose » la douce moitié inquiétante de Boris Le Roy
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture