Actu
Nouvelles menaces et vague de soutien pour Charlie Hebdo

Nouvelles menaces et vague de soutien pour Charlie Hebdo

23 septembre 2020 | PAR Eliaz Ait Seddik

Dans le contexte particulier du procès de l’attentat de 2015, qui se déroule actuellement, de nouvelles menaces de groupes islamistes ont été adressées à Charlie Hebdo, suite à la reparution des caricatures de Mahomet.

couverture Charlie Hebdo 2 septembre

Couverture Charlie Hebdo 23 septembre

Nouvelles menaces

Sur la couverture de leur numéro du 2 septembre 2020, consacré au procès des attentats, on pouvait retrouver la caricature de Mahomet qui avait causé, neuf ans après leur publication, la vindicte des islamistes en premier lieu. Malheureusement, le temps passe mais les mentalités des fanatiques ne changent pas d’un poil et le 11 septembre, date funeste certainement pas laissée au hasard, le journal satirique a reçu de nouvelles menaces de la part d’Al Qaida suite à cette reparution de l’image du prophète. Ainsi, dans le message publié dans la revue du groupe islamiste, on peut lire que l’attaque meurtrière contre le journal en 2015 « n’était pas un incident ponctuel », avant que les auteurs s’en prennent directement au président de la République, Emmanuel Macron, qu’ils accusent d’avoir autorisé cette réutilisation de la caricature de Mahomet. Enfin, ils terminent avec une menace, qui ne peut que rappeler à ceux qui l’auraient oublier que se battre pour Charlie Hebdo c’est se battre pour la liberté d’expression au sens large : “Si votre liberté d’expression ne respecte aucune limite, préparez-vous à vous confronter à la liberté de nos actions”. Comme le rapporte Le Monde, la branche d’Al Qaida qui a adressé ces menaces est très affaiblie mais cela n’empêche pas qu’elle pourrait susciter des actions d’individus isolés.

Marika Bret, exfiltrée de son domicile

Ces nouvelles menaces ne sont d’ailleurs pas isolées. Ainsi, le 21 septembre, on apprenait que la Directrice des Ressources Humaines de Charlie Hebdo Marika Bret, sous protection policière depuis 5 ans comme la majorité des rédacteurs, a été exfiltrée de son domicile suite à des messages de menace à son encontre, jugés « sérieux » par ses officiers de sécurité. Comme elle le confiait au Point : « J’ai eu dix minutes pour faire mes affaires et quitter mon domicile. Dix minutes pour abandonner une partie de son existence, c’est un peu court, et c’est très violent ». Selon elle, le pire face a cette résurgence des atteintes islamistes à la liberté d’expression, serait « le silence généralisé ». D’ailleurs, elle semble particulièrement amère envers une partie de l’extrême gauche française, Jean-Luc Mélenchon en tête de liste, qui selon elle, « alimente un climat de haine » envers la revue, là où du soutien, en ces temps difficiles, leur serait plus que nécessaire.

Vague de soutien

Du soutien justement, c’est ce que Charlie Hebdo, a reçu par centaines, en ce mercredi 23 septembre. Ainsi, à la une de leur numéro d’aujourd’hui on peut trouver un appel à soutenir la revue, écrit par son directeur Riss et signé et rediffusé par une centaine de médias de tout type : journaux, chaines de télévisions et radios. La lettre ouverte, intitulée “Ensemble, défendons la Liberté”, appelle les français à faire bloc pour défendre la liberté d’expression, à faire abstraction de leurs désaccords avec le journal satirique pour le supporter face à la menace qui plane quotidiennement au dessus de ses rédacteurs et employés. Car, comme le rappelle Riss, « [ces] menaces vont bien au-delà de Charlie puisqu’elles visent aussi tous les médias ». Un appel à dépasser les clivages pour les idéaux communs qui, espérons-le, saura être entendu.

© couverture du numéro de Charlie Hebdo du 2 septembre 2020.

© couverture du numéro de Charlie Hebdo du 23 septembre 2020.

Alleluia ! Le spectacle lyrique reprend avec le Messie au TCE
Le Robinson punk de Christophe Fiat au Festival Extra du Centre Pompidou
Eliaz Ait Seddik

One thought on “Nouvelles menaces et vague de soutien pour Charlie Hebdo”

Commentaire(s)

  • Garcia Federico

    Bon soir, avec tout mon soutien d’abord. Je me suis permis de vous faire part de mon ressenti, c’est à dire. La tribune que vous avez demandé de signer aux médias c’est très bien mais il faudrait faire une demande populaire de façon que tous les citoyens qui le désire puissent la signer aussi. Moi je signe. Vive la liberté d’expression

    septembre 23, 2020 at 21 h 19 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *