Medias
Charlie Hebdo documenté

Charlie Hebdo documenté

27 janvier 2021 | PAR Yaël Hirsch

Ce mardi 26 janvier 2021, France 5 a diffusé le film de Hughes Nancy, Charlie, le journal qui ne voulait pas mourir. Un film lent, précis, et recueillant les témoignages de ceux et celles qui sont à la fois témoins des attentats du 7 janvier mais aussi symbole aujourd’hui qu’à l’heure où vient de se finir le procès tant attendu, Charlie est toujours en vie… Un documentaire fort et important disponible jusqu’au 25 mars 2021 sur france.tv.

Automne 2021, des ombres s’activent, masquées dans les allées froides du nouveau Palais de Justice de Paris. Les dessins de Boucq et Alice viennent réchauffer un peu cela et nous savons déjà, par les crayons mêmes de ceux qui sont aujourd’hui Charlie que l’hebdo n’est pas mort. Avec les témoignages des survivants (Coco, Riss, Simon Fieschi, Antoine Fiqschetti), des anciens (Caroline Fourest), des nouveaux (Alice, Juin) et leur avocat Richard Malka…

Procès et Flash-Backs

Le rythme est  parfaitement mesuré : les moments important du procès et  esflash-backs qui permettent de tout contextualiser s’enchaînent avec une rigueur militante. Le texte qui décrit ce procès, ce son les mots au bord de la brisure de Yannick Haenel qui nous ont accompagnés tout cet automne dans les pages de Charlie Hebdo. Les voix, les visages de Charlie sur fond gris nous accompagnent tout au long d’un travail sur le passé qui le réactive. A commencer par le 7 janvier où arrive l’impensable. Honoré, Cabu, Wolinski, Tignous, Charb, Bernard Maris, Elsa Cayat, Franck Brinsolaro, Mustapha Ourad, Michel Renaud, Frédéric Boisseau et Ahmed Merabet sont assassinés. Riss, Simon et Coco qui étaient là témoignent. Le 7 janvier est évidement raconté avec Montrouge, l’hyper-cacher et l’impression de sortir de l’isolement pour l’équipe avec la manifestation du 11 janvier.

Les Origines de Charlie

Avec les Flash-backs, l’ont revient au Bal tragique à Colombey et l’interdiction d’Hara-Kiri, Charlie qui disparait de 1982 à 1992, la création intermédiaire de la Grosse Bertha, toujours avec Cabu et Wolinski et le courage de s’emparer du titre mythique de Charlie Hebdo et de rester « bête et méchant ». Avec les politiques, les autorités religieuses, toutes, soulevant l’ire de certaines associations catholiques. Puis vient 2005 et l’affaire des caricatures : des images incroyables documentent les débats de la rédaction et le moment où Cabu dessine en direct la fameuse une « C’est dur d’être aimé par des cons ». Les dessinateurs témoignent, disent qu’ils sont restés eux-mêmes. Le blasphème n’existe plus en France depuis longtemps, il gagnent le procès, mais la menace est là : leur bureau est attaqué et détruit de nuit. On les voit faire les fous dans leurs nouveaux bureaux discrets du 11e. Les menaces sont prises au sérieux, Charb est mis sous protection mais cela ne suffit pas…

Un travail de mémoire et de vie

On croyait tout savoir sur Charlie Hebdo, mais pendant plus de 1h30, Hugues Nancy nous saisit au cœur en nous apprenant mille choses qui permettent de mieux comprendre de l’intérieur qui est le collectif Charlie. Lui qui a auparavant travaillé avec Simone Veil, documente le témoignage d’un autre survivant indispensable. C’est en laissant parler ceux et celles qui dessinent et en portent toute la fougue mais aussi toute la responsabilité, qu’il documente à la fois le refus de mourir du journal et une sortie terrifiante de la liberté et l’insouciance. Peut-être sommes nous encore plus Charlie maintenant qu’il y a six ans.

Charlie, le journal qui ne voulait pas mourir, documentaire écrit et réalisé par Hugues Nancy,France, 2021, 95 min, Produit par 10.7 productions > Cathy Palumbo, Victor Robert avec la participation de France Télévisions.

visuel: affiche du film

Agenda cinéma de la semaine du 27 janvier
Le grand dramaturge suédois Lars Norén meurt des suites du Covid-19
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture