Actu
[Tour de Web] Charlie, 7 janvier 2015

[Tour de Web] Charlie, 7 janvier 2015

11 janvier 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Parler d’autre chose serait illusoire.  Parler de Charlie est une évidence. Mais parler de quoi ? De la mort ? Des réactions ? De l’engrenage ? De l’attentat antisémite du 9 janvier qui fut le deuxième acte abjecte de la même pièce sanglante ? Nous avons choisi de revenir au jour qui a fait basculer la France dans un état de guerre. Retour sur la journée du 7 janvier 2015, essentiellement en images, et en caricatures.

Nous sommes Charlie.

Il y a l’horreur. Le Nouvel Ob’s raconte et compte les morts. « 12 personnes ont été tuées mercredi 7 janvier lors de l’attentat contre « Charlie Hebdo » : huit journalistes, un employé du journal qui était à l’accueil, un « invité », un policier affecté à la protection des personnalités et un policier qui patrouillait à l’extérieur. Parmi les journalistes, cibles des terroristes, figurent notamment : le directeur de la rédaction et dessinateur Charb, le directeur artistique et dessinateur Cabu, les dessinateurs Tignous et Wolinsky et le journaliste Bernard Maris. »

Attentat contre Charlie Hebdo qui sont les victimes L Obs

Il y a très vite des larmes, nombreuses. La voix de Philippe Val, quelques heures après le massacre. Interviewé par Nicolas Demorand dont l’ex rédaction, Libération accueille les survivants de Charlie depuis le 9 janvier. On entend l’ancien redac chef de Charlie réaliser et entrer dans le deuil. «  »Je vais très mal… J’ai perdu tous mes amis… »


Philippe Val sur France Inter :  » Ne laissons… par LePoint

Il y a eu ensuite le silence.

Les Inrocks publient les photos du rassemblement qui a compté plus de 35000 personnes place de la Bastille le mercredi 7 janvier de 18h à 23h

dsc04061-tt-width-604-height-401-bgcolor-000000
 

Pendant que la République se recueillait, on aura entendu François Hollande parler et décider d’un deuil national. La dernière fois, c’était en 2001.

Aprés le silence il y a eu une avalanche de mots. Les réseaux sociaux, Twitter et Facebook en tête on permis à tous, tout comme Philippe Val d’entrer dans le deuil. Les crayons saignent.

Le nouvel ob’s  recense les images qui marquent la solidarité avec la liberté de la presse et plus loin la  République. Autoroutes, TER, Metro…tous le disent  : Nous sommes Charlie.

PHOTOS. Je suis Charlie s affiche partout L Obs
 

Mais parmi le brouhaha il y a des silences gênants. L’agence digitale En3Mots liste ceux qui ignorent : »ni Guerlain, ni Chanel, ni Yves Saint-Laurent, ni Prada, ni Balanciaga, ni Cartier, ni Christian Dior, ni Hermès, ni DKNY, ni Miu Miu, ni Versace, ni Armani, ni Isabelle Marant n’avaient modifié le programme de vœux et de soldes glamour de leur community management de janvier.

Mais ce qui reste, ce qui restera ce sont les dessins, les hommages nombreux. Courrier International écrit : « Au lendemain de l’attentat contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo,
c’est toute la profession des dessinateurs de presse qui est en deuil. D’Inde, d’Autriche, des Etats-Unis, de Tunisie ou encore de Russie nous parviennent ces hommages dessinés. »

0801-hommages-dessin
Trés vite aussi, au-delà des dessins, il restera le rire. Aussi irréel que cela puisse paraitre, jamais Cabu, Wolinski et Charb ont arrêté de nous fait rire, et on le sait, car la mort n’arrête rien, ils nous feront rire longtemps. France Culture le rappelle en « proposant 16 heures d’antenne, dès 6h du matin, avec la diffusion notamment de trois documents exceptionnels – 5 heures d' »A Voix nue » avec Cabu et Wolinski, ainsi qu’un documentaire consacré à Charlie Hebdo réalisé en 2002 à l’occasion du dixième anniversaire du journal. »

Wolinski_50_ans_034h
Visuel : ©Capture d’écran

« Sur proposition du Premier ministre », dans les coulisses du remaniement
« J’aimais mieux quand c’était toi », la comédienne amoureuse rayonne chez Véronique Olmi
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture