Actu
Laurence des Cars, première femme à diriger le Louvre

Laurence des Cars, première femme à diriger le Louvre

26 mai 2021 | PAR Léna Saint Jalmes

Laurence des Cars actuellement présidente du Musée d’Orsay dirigera le Louvre dès septembre.

Le président Emmanuel Macron a tranché : Laurence des Cars, actuelle présidente du Musée d’Orsay et du Musée de l’Orangerie, dirigera le Musée du Louvre ces cinq prochaines années. Elle sera la première femme à la tête du plus grand musée du monde, par sa taille et sa fréquentation. Le record de fréquentation a atteint 10,2 millions de visiteurs en 2018.

L’annonce lui a été faite lundi 24 mai, par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. L’Elysée l’a confirmé mercredi 26 mai. Laurence des Cars prendra ainsi ses fonctions à partir du 1er septembre.

D’autres candidats s’étaient positionnés, comme l’actuel président-directeur du Louvre Jean-Luc Martinez, Laurent Le Bon, président du musée Picasso, ou encore Sophie Makariou, présidente du musée Guimet.

Spécialiste du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Grâce à des études d’histoire de l’art à l’université de la Sorbonne, à l’Ecole du Louvre puis à l’École nationale du patrimoine, elle devient spécialiste du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Elle est d’abord enseignante à l’École du Louvre et conservatrice en peinture au Musée d’Orsay. Laurence des Cars a participé au développement du Louvre Abou Dhabi, au sein de l’agence France-Muséums.

Depuis mars 2017, elle est présidente de ce dernier mais également du Musée de l’Orangerie. Sous son mandat, le nombre de visiteurs du Musée d’Orsay n’a cessé de croître : jusqu’à 3 700 000 visiteurs en 2019.

Sa priorité : les jeunes

Laurence des Cars souhaite ouvrir le Louvre aux plus jeunes et rendre l’art le plus accessible possible. « Le Louvre a beaucoup de choses à dire à la jeunesse, elle sera au cœur de mes préoccupations en tant que présidente », explique-t-elle. Elle veut « réfléchir aux horaires d’ouverture » du musée car il faut « être ouvert un peu plus tard dans la journée, si vous voulez que les jeunes actifs viennent » ajoute-t-elle à France Inter.

Roselyne Bachelot indique dans un communiqué qu’ « elle a proposé un projet ouvert, généreux, pluridisciplinaire, ambitieux, résolument tourné vers la jeunesse dont elle fait une priorité. Ce choix témoigne de l’ouverture d’un nouveau chapitre pour le Louvre ».

Un musée ouvert sur le monde

Pour Laurence des Cars, il faut « réfléchir aujourd’hui à ce qu’est un musée universel ». L’ouverture sur l’extérieur est primordiale : « Le musée est au cœur de la société. Il a toujours reflété le monde qui l’entoure », explique-t-elle sur France Inter. Elle a déjà annoncé sa première mesure : la création d’un neuvième département, consacré à Byzance et aux chrétiens d’Orient. « Le Louvre peut s’ouvrir au monde d’aujourd’hui tout en nous parlant du passé », s’enthousiasme Laurence des Cars.

Visuel : Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 Generic (CC BY-NC-ND 2.0)

L’orchestre national de Lille accueille de nouveau son fidèle public
Maria Carmela Mini : « Je suis une dévoreuse de spectacles »
Léna Saint Jalmes

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture