Actu

Des pièces de théâtre accessibles en ligne

Des pièces de théâtre accessibles en ligne

20 mars 2020 | PAR La Rédaction

Moins de 1000 places, moins de 100 places. 0. Alors comment faire du théâtre et de la performance sans vivant ? Les artistes et les lieux regorgent d’idées en ces temps confinés.

 

Au Théâtre de Nice, Muriel Mayette-Holtz et son équipe ont décidé de proposer Bibliotexte, un rendez-vous quotidien sur les réseaux sociaux du TNN – Facebook et Instagram. Il s’agit d’un moment de lecture, de découverte, le matin des exercices de diction et à 17h un feuilleton. Deux temps forts sont déjà annoncés :

– les 25 et 26 Mars, en remplacement des soirées initialement prévues, Muriel Mayette-Holtz et Rachid Benzine liront Nos lettres à Nour – projet pédagogique mené par le TNN avec le rectorat de l’Académie de Nice.

– à partir du 27 Mars, grâce à la collaboration de Murielle Szac et des éditions Bayard Jeunesse, un post-vidéo quotidien éphémère viendra dérouler Le Feuilleton de Thésée et nous familiariser avec la mythologie grecque.

Pierre-Marie Braye-Weppe et Arnaud Methivier ont créé Le festival des arts confinés. Ils proposent une programmation d’artistes souhaitant, malgré les interdictions d’exercer en public, vous transmettre des émotions. Chaque jour à 19h, sur le web www.agora-off.com. Vous avez le choix entre différentes propositions artistiques dont du théâtre et des performances créées spécialement durant la période de confinement.

A la Comédie de Valence, Marc Lainé et Tünde Deak propose l’Echappée intérieure. C’est un projet littéraire participatif. Il s’agit de créer avec le public une chaîne narrative infinie. Chaque jour, nous souhaitons inviter un spectateur à écrire une étape, un épisode du voyage imaginaire d’un double fictif. Ce voyage devra être ponctué de rencontres extraordinaires ou décalées et de découvertes de paysages inconnus que chacun aura à inventer et à décrire avec ses mots… C’est un long voyage à l’intérieur de vos têtes auquel nous vous convions. Le projet débutera le lundi 23 mars par un texte de Marc Lainé qui initiera la chaîne. Vous souhaitez participer ? Pour connaitre les modalités d’inscription, contactez la Comédie à [email protected]

Sur la chaîne viméo de la société Captavideo, qui opère aussi bien à Paris qu’à Avignon, pour les captations et les bandes-annonces, une série de pièces que nous avons aimées est accessible : Le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik, à voir ici ou le Porteur d’Histoire d’Alexis Michalik au Théâtre 13, à voir ici, 

François Gremaud et Pierre Mifsud proposent en libre accès une intégrale de Conférence de choses. Huit heures dans le flow de Pierre, dans sa pensée qui, de fil en aiguille, vous amène à voir les fameuses « choses » de façon plus intense.

Conférence de choses – (une) intégrale from 2b company on Vimeo.

De son côté, le Théâtre de la Colline nous invite, sous le titre générique de « Poissons pilotes », à un dispositif multiforme répondant à cette question : « Si la santé est aujourd’hui le grand requin blanc se battant contre la maladie, qui sont alors les petits poissons pilotes qui accompagnent les squales ? »  Parmi ces poissons, Wajdi Mouawad himself et son « Journal de Confinement » : du lundi au vendredi, à 11h précises, le directeur du théâtre nous livre sous la forme d’un enregistrement sonore ce que lui évoque la situation actuelle. Guerre du Liban, immigration… mais aussi Œdipe ou Ponce Pilate qui, comme nous, « se lave les mains ». Les autres poissons sont à pêcher dans les réseaux sociaux : Facebook, le lundi et le jeudi à 18h, pour revivre des soirées littéraires ou concerts enregistrés à la Colline, et les mardi et vendredi, à 18h également, pour des recettes de cuisine ; Instagram, le mercredi, à la même heure, pour une anecdote sur cette institution et, tous les jours à 14h, pour des échanges de photos ; Twitter tous les jours à 16h pour une citation extraite d’un spectacle joué au Théâtre de la Colline. Sans oublier, bien sûr, le Facebook live avec les candidats au bac théâtre sur Tous des oiseaux, le 2 avril de 18h à 19h.

Johanny Bert vient de terminer un travail d’Art vidéo avec une marionnette. C’est une carte blanche que lui a confié La Comédie de Clermont, scène nationale durant les deux ans de travaux de construction de leur nouvelle Comédie. Il nous signale que « le lieu va ouvrir après la période de confinement…C’est un travail tout nouveau pour moi. 8 épisodes courts durant 2 ans de travaux en improvisation dans le lieu…voici le lien pour les voir. Ce n’est pas une captation de spectacle mais un travail marionnettique pour l’œil de la caméra… ». Et le créateur de la poupée qui nous a tous retournés, Hen, nous offre cet objet, très lié au confinement, ici 

Visuel:  ©Attribution-NonCommercial 2.0 Generic (CC BY-NC 2.0)

Interview confinée de Marka : « J’ai l’âge du risque, je mesure l’importance de rester chez moi »
Ces musiciens qui se filment dans leur confinement (3)
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *