Incendies au Théâtre de la Colline

21st octobre 2008 | Par loic

Tartuffe à l’Odéon : noire version

25th septembre 2008 | Par loic

L’ambiance est envoûtante. D’autant plus qu’elle est renforcée par un décors et une scénographie très efficaces. La maison est un cube aux allures de prison. Au fur et à mesure que l’action évolue, on découvre une pièce en dessous de la précédente ; la peinture est de plus en plus jaunie et craquelée, les portes de sorties sont font plus rares… Braunschweig fait de l’espace scénique un espace mental incontrôlable, qui, en s’assombrissant, révèle ce qu’on ne voudrait pas voir. La pièce se termine dans ce qui pourrait être une cave infecte, dans laquelle tous les personnages sont pris au piège (alors qu’ils sont dans leur propre maison). Le final est rendu totalement incompréhensible et irréaliste : le deus ex machina arrive par l’intermédiaire de l’écran de télévision et ordonne d’arrêter Tartuffe. On comprend aisément que cette fin n’est qu’une convention et que la morale n’est pas sauve. Enfin, cette reprise particulièrement noire du Tartuffe a parfois ses accents de légèreté, nécessaires aux nerfs du spectateur.

Attention : dernière ce soir ! Plus d’infos sur le site de l’Odéon.

L. Barché

Théâtre : SHHH !!! Baisers interdits !

25th septembre 2008 | Par marie