Spectacles
Le festival M.AR.T.O. lance ses marionnettes à l’assaut de l’Ile-de-France

Le festival M.AR.T.O. lance ses marionnettes à l’assaut de l’Ile-de-France

07 novembre 2013 | PAR La Rédaction

 

Le mois de novembre est bien chargé en festivals d’art contemporain. Pour finir ce mois en beauté, le Festival de marionnettes M.A.R.T.O. ne pouvait pas manquer au rendez-vous : du 23 novembre au 8 décembre.

Un Festival plein de surprises, de classiques revisités, de pièces touchantes et de mises en scène rigolotes: Le festival MAR.T.O trouve sa singularité dans l’art des marionnettes Une discipline peu ordinaire mais extrêmement malléable et expressive.

Du 23 au 8 novembre, MAR.T.O vous incite à découvrir les pièces de théâtre à travers un jeu de marionnettes pour adultes. Des histories folles, d’autres plus réalistes, seront racontées au public qui ne manquera pas d’être étonné par le caractère éclectique de l’événement et l’adresse des interprétations.

Et le programme du Festival est exigeant :

Le coup d’envoi du Festival  marqué par la Nuit de la marionnette aura lieu le 23 novembre, de 19h30 jusqu’à l’aube. Une soirée remplie d’artistes et de petites pièces de théâtre.
Puis, 4M4A est l’une des pièces en tête d’affiche, qui tentera à la demande de Flash Marionnettes, de revisiter quatre mythes grecs issus des Métamorphoses d’Ovide. Le résultat ne pourra que vous surprendre.

Créée par un duo belge, Silence nous emmènera dans la vie d’un vieux couple fabriqué avec des marionnettes hyper réalistes de taille humaine. Les acteurs s’y glisseront carrément afin de nous faire vivre cette histoire attendrissante qui s’inspire du pathétique de la fin de la vie pour arracher des sourires.

MAR.T.O sera célébré au théâtre de Châtillon et dans plein d’autres salles d’Ile de France: une occasion de se laisser séduire par une discipline loin d’être uniquement pour les enfants.

 

Kim Beci. 

Infos pratiques

Chi c’est mon prénom de Konami Kanata
[Chronique] « Décalage Immédiat », un retour fracassant d’Helmut dans les bacs
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *