Musique
[Chronique] « Décalage Immédiat », un retour fracassant d’Helmut dans les bacs

[Chronique] « Décalage Immédiat », un retour fracassant d’Helmut dans les bacs

07 novembre 2013 | PAR Sandra Bernard

Helmut-Décalage-Immédiat-300x300

[rating=4]

Comment oublier l’inénarrable Helmut (Fritz) et son décapant et entêtant titre « ça m’énerve » véritable tube de l’année 2009 ? Helmut nous revient avec un nouveau double album intitulé Décalage immédiat, toujours aussi dansant et ironique. L’artiste parvient pourtant à surprendre avec deux CDs très différents mais toujours punchies.

Le premier CD, au son très saturé mais n’oubliant pas de jouer sur les harmoniques, revient sur ce qui a fait le succès de l’artiste avec des textes ciselés et incisifs, tantôt premier degré, tantôt second. Les mélodies taillées pour le dancefloor supportent des textes à l’écriture soignée abordant des thèmes d’actualité comme le disco Métro, Boulot, Disco, la recherche de la célébrité avec le très électro Famous, les dictats de la beauté actuelle dans la maigritude. Mais son titre le plus engagé semble être California Summer end où derrière l’aspect festif se cache une grande solitude que seuls les excès en tous genres semblent masquer. D’autres titres comme le très techno et hypnotique Tokyo Tinkerbell ou encore les chansons plus intimistes Plus là et L’idole du protocole. Cette dernière, au son chaud des cuivres, lui permet de répondre aux critiques sur son « personnage marketing » et la difficulté de survivre à un grand succès.

Le second CD, composé exclusivement de reprises réarrangées, est interprété en duo avec des artistes très différents, oscillant entre plusieurs styles. Le léger et décalé Thai Na Na interprété avec Philippe Katerine propose une rencontre étonnante entre deux personnages décalés aux univers différents. On passe ensuite au reggae avec l’humoristique Vieille canaille auquel la voix chaude de Philippe Lavil apporte de la chaleur à ce dialogue surréaliste. Viennent ensuite les années 80’s avec la chanson engagée 99 luftballons qui permet une variation sur le patronyme allemand des deux interprètes (participation de Barbara Schulz). La reprise de ça c’est vraiment toi se démarque assez peu de l’original.

Ce nouvel album aux paroles incisives et ciselées et au beat entrainant, peut laisser penser au premier abord à de la pop facile taillée pour le clubbing avec des titres survitaminés. Premières impressions démenties, même si le talent d’Helmut pour les mélodies dansantes incite à se lacher sur la piste (ou dans son salon). Vous l’aurez compris, Helmut n’est pas là où on l’attend, mais au vu des réactions de fans sur les réseaux sociaux, son retour semble attendu. Reste à savoir si Helmut va réussir à surpasser les à priori afin de sortir de la catégorie chansons humoristiques pour passer dans celle, plus respectable, du chanteur à textes sarcastique.

Helmut, Décalage Immédiat, 2013, Sony Music

Visuel : (c) pochette Décalage Immédiat d’Helmut

Le festival M.AR.T.O. lance ses marionnettes à l’assaut de l’Ile-de-France
Ralph & Russo, Schiaparelli et Serkan Cura intègrent les rangs de la Haute Couture
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *