Cinema
Un dimanche au festival des Œillades à Albi !

Un dimanche au festival des Œillades à Albi !

22 novembre 2021 | PAR Barbara Pebrel

Le festival des Œillades à Albi, ce sont : des projections de films, des invités du monde du cinéma, des rencontres, ateliers et projections avec les scolaires, une exposition photo, et pleins d’autres surprises. Ce dimanche 21 novembre 2021, nous avons pu découvrir 4 films en avant-première.

Petite Nature de Samuel Théis – Sortie en salle le 9 mars 2022

Dans ce magnifique film social, Samuel Théis nous raconte l’histoire d’un petit garçon du Grand-Est. Dans sa famille, la culture n’a pas sa place, à 10 ans, il est responsable de tous : sa sœur, sa mère qui boit, ses devoirs, etc. Des responsabilités d’adultes qui lui laissent croire qu’il en est un et qu’il peut avoir des relations d’adulte avec eux. Un film touchant et fort sur l’importance de la culture et la difficulté des sentiments d’un enfant.

Memory Box de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige – Sortie en salle le 19 janvier 2022

Entre histoire intime et histoire d’un pays, ce film raconte un passé qui revient. Le matin de Noël, un colis arrive, à l’intérieur, la correspondance que Maïa la mère d’Alex à eux avec sa meilleure amie pendant la guerre au Liban. Ce film, en partie autobiographique, nous embarque dans le passé et la jeunesse pétillante et triste de Maïa. Le couple de réalisateurs se définit comme des architectes et des chercheurs de l’image. Ces artistes pluridisciplinaires nous offrent un film sublime où les recherches plastiques et le montage donnent vie aux photographies et aux archives.

Retrouvez notre critique ici

Une jeune fille qui va bien de Sandrine Kiberlain – Sortie en salle le 26 janvier 2022

Une jeune fille qui va bien est le premier long métrage de Sandrine Kiberlain en tant que réalisatrice. Elle s’inspire de son histoire familiale et du journal d’Anne Frank pour nous raconter la vie joyeuse et insouciante d’une jeune fille juive à Paris pendant la seconde guerre mondiale. Ce film donne une place centrale au théâtre, dans l’histoire, la mise en scène ou le jeu des acteurs. Il nous parle de la jeunesse, sa folie, sa beauté et de ce qui peut limiter son bonheur. Il est toujours injuste et frustrant de priver une jeunesse de son insouciance et de sa joie. Ce long métrage sensible est particulièrement touchant.

L’événement d’Audrey Diwan – Sorte en salle le 24 novembre 2021

Adapté du roman homonyme d’Annie Ernaux, L’événement raconte l’avortement d’une jeune étudiante dans les années 60. La réalisatrice se surpasse pour ce deuxième film intense et bouleversant. Un format resserré, une caméra très proche de ses acteurs et une bande-son particulièrement réussie nous plonge dans les méandres intimes et extimes de cette jeune fille. Dans une société où le sexe et la grossesse sont tabous, où la sororité est difficile à trouver et le jugement partout, ce film dur résonne encore fort aujourd’hui.

Retrouvez notre critique ici

Le festival des Œillades s’est tenu du 15 au 21 novembre 2021. Le festival organise chaque année un prix du public, cette année ce sont les films De son vivant et Presque qui l’ont reçu. Retrouvé jusqu’à la fin du mois de novembre de nombreuses projections de films documentaires pour le mois du film documentaire à Albi !

Visuel : Affiche de Memory Box

Katia Bayer nous parle du 3e Festival Format Court et de son parrain, Swann Arlaud
Agenda culturel de la semaine du 22 novembre 2021
Barbara Pebrel

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture